Se sentir chez soi-par Robert Ménard

J’ai passé les vacances d’été, chez moi, à Puisserguier, un petit village à une douzaine de kilomètres de Béziers. On y vivait de la vigne. Je ne sais plus de quoi l’on y vit. Ce n’est plus vraiment un village. Il faudrait plutôt parler d’une zone péri-urbaine, comme disent les sociologues,en clair d’un territoire regroupant une population qui ressemble davantage à celle d’une banlieue qu’à ces hommes et ces femmes associés dans mon esprit à nos clochers de France…

Lire la suite

Faites connaître notre site, partagez !

Eté chaud en Languedoc : rentrée active pour les identitaires de la Ligue du Midi

La fin des vacances approchant, les identitaires de la Ligue du Midi font le point sur cette période riche en évènements parfois tragiques. Effectivement, le Languedoc a connu une saison estivale des plus mouvementée qui a démontré un véritable sentiment général de ras-le-bol au sein de la population languedocienne.

Plus que jamais, la réalité nous oblige à rester mobilisés face aux fléaux que connait notre région. Ce fut notamment le cas au Grau-du-Roi où les adhérents de la Ligue du midi se sont rendus auprès de la population, victime une fois de plus de la racaille et de l’incompétence de nos dirigeants. Malheureusement, le Grau-du-Roi et son train à 1 euro fut loin d’être la seule ville touchée par la violence. Alors qu’à Vauvert, l’islamisation était à l’origine d’un drame familial, à Grabels un Marocain en situation irrégulière frappait sa femme enceinte de 7 mois en pleine rue. Enfin à Ganges, c’est le serveur d’un café qui était poignardé par des racailles.

Face à ce déchainement de violence, la population ne peut plus rester les bras croisés. Ainsi à Narbonne, une commerçante mettait en fuite des braqueurs alors qu’ils la menaçaient avec une arme à feu ou encore au Cailar où des habitants ont affirmé haut et fort, au cour d’une fête votive, leur refus de l’immigration et de l’Islamisme. On remarquera d’ailleurs, que la justice trop souvent clémente envers la racaille, s’empresse d’intervenir durement lorsque la population se révolte comme par exemple à Aigues-Mortes où un couple a été condamné en comparution immédiate à quatre ans de prison pour l’homme et deux ans pour la femme après une rixe avec une bande de voyous.

Tout cela ne fait que confirmer la justesse de notre engagement pour les nôtres et le fait qu’il est plus que jamais nécessaire d’unir les forces vives de ce pays. C’est dans ce contexte que la Ligue du Midi organisera à Nîmes le samedi 8 septembre son Université de Rentrée dans le cadre du nouveau Réseau-Identités qui sera l’occasion pour les participants de bénéficier d’une solide formation politique mais surtout de préparer les actions à venir.

Faites connaître notre site, partagez !