Pourquoi écrire ?

Pourquoi écrire ?

Le billet d’Alexandre d’Alteyrac A_dAlteyrac@pm.me

 

Vous êtes des centaines, des milliers et beaucoup plus encore à lire les articles publiés par la « Presse Nationale » comme il est d’usage de l’appeler désormais par opposition à la « Presse Aux Ordres ».

Vous avez raison. Quelle que soit la sensibilité de l’auteur, la pertinence de ses propos ou les contraintes de la ligne éditoriale, les papiers publiés par « Breizh », « Dreuz », « La Ligue du Midi », « Minurne-Résistance », « Nous Sommes Partout », « Résistance Républicaine », « Riposte Laïque », « Synthèse Nationale », « Terre & Peuple », etc., etc. (ordre alphabétique) et par tant d’autres médias tout aussi estimables, entretiennent ce vivier identitaire sans lequel nous n’existerions pas. En outre, ils vous apportent un éclairage souvent fort pertinent. Bien. Ne relâchons pas la pression ([1]).

Seulement voilà… Une fois informé du danger à votre porte et des menaces de mort précises sur chacun d’entre nous, que faites-vous ? Que faites-vous, VOUS ? « VOUS » à titre personnel. Que faites-vous concrètement pour protéger les vôtres, puisque manifestement vous ne tenez pas à la vie ? – RIEN ! Rien, si ce n’est botter en touche, voulant vous persuader que le mal s’abattra sur votre voisin…

Les « Services » de la Fédération de Russie (FSB, BND), des États-Unis d’Amérique (FBI, CIA), ceux de tous les pays d’Europe, les français évidemment (DGSI, DGSE, sans compter le ministère de l’Intérieur et celui de la Défense) et même certains de nos homologues outre-méditerranée comme le DSS algérien, publient journellement en interne des notes qui corroborent les thèses de Guillaume Faye, Christophe Guilluy ([2]), Michel Houellebecq, Laurent Obertone, Michel Onfray, Jean Raspail ([3]), Dominique Venner, Éric Zemmour, etc., pour ne nommer que ceux dont le nom me vient à l’esprit. Parallèlement et a contrario les médias officiels du Propagandastaffel mondialiste manipulent 24 heures sur 24 l’opinion publique pour lui inculquer des certitudes contraires ([4]). Cette dichotomie – pour ne pas dire cette antinomie – entre l’intime conviction des gouvernants et la « reddition des comptes » qu’ils sont censés rendre à leurs électeurs est un phénomène inédit. Cette singularité est très intéressante à étudier. Étymologiquement parlant, c’est… DIABOLIQUE.

Acculturée à l’extrême, anesthésiée par l’érosion pluri-décennale des programmes scolaires (un bachelier de 2019 serait recalé aux épreuves du Certificat d’Études Primaires des années 60’), la population d’aujourd’hui, atteinte d’un SIDA intellectuel et moral en phase terminale, est privée de ses défenses immunitaires. Sans rejet-réflexe, elle avale le « 20 Heures » comme le bétail élevé en batterie ingurgite ses compléments alimentaires avant d’être conduit à l’abattoir. Au mieux, ELLE NE RÉAGIT PAS.

À la PP, la Police Nationale s’est fait « harponner » par un musulman trop zélé. L’Armée de Terre ? N’en parlons pas ! Depuis ces dernières 48 heures, Béziers s’enflamme. Chanteloup-les-Vignes s’embrase. Votre fille se fait traiter de pute parce qu’elle a acheté un jean à sa taille. Et à vous – VOUS, LECTEUR – on vous crache à la gueule parce que vous êtes Blanc non encore islamisé ou islamo-bienveillant.

Pendant ce temps-là, des males dévirilisés, des femelles ménopausées et autres gouinasses d’une Bobosphère hors-sol organisent pour ce prochain dimanche 10 novembre, une « marche contre l’islamophobie » ! Je rêve !!! Eh bien, Chers Amis et Camarades, je vous invite à considérer la recherche médicale : quand un patient présente un symptôme pathologique, le médecin s’empresse d’en soigner les EFFETS, mais s’attache surtout à déterminer ses CAUSES pour les éliminer. Vous voulez lutter contre l’ISLAMISME (effet induit) ? – Interdisez déjà les manifestations publiques de l’ISLAM (cause pathogène) et le problème sera réglé. Sans islam, point d’islamisme. CQFD.

Eh bien oui, Messieurs les Censeurs ! Devant les cadavres éviscérés à coups de machette, devant les jeunes gens égorgés au nom d’Allah au Bataclan, devant les fantasmes morbides de ceux qui nous ont déclaré la guerre et rêvent de nous asservir ou de nous exterminer, JE REVENDIQUE LE DROIT À LA HAINE. Et les meuglements d’une Porte-parole gouvernementale, aussi bête soit-elle, n’y pourront rien changer. J’ai dit !

Alors se pose la question qui sert de titre à ce papier : « POURQUOI ÉCRIRE ? »

Pourquoi écrire, expliquer, démontrer… Pourquoi démontrer de la façon la plus claire, la plus évidente et la plus irréfragable le processus en marche qui va provoquer notre perte ? VOTRE perte. C’est-à-dire, fort possiblement votre mort (et non des plus douces) ou a minima votre asservissement ?

Quand je faisais allusion plus haut, aux notes officiellement confidentielles (!) des « Services » français et étrangers, une fourchette commune se dégage : tous donnent à ce qui reste de notre société entre 18 mois et 3 ans de quiétude très relative, émaillée d’incivilités de plus en plus violentes et fréquentes pour reprendre la logorrhée du Propagandastaffel. On ne peut évidemment pas prévoir quel sera « l’élément déclenchant » ni la date de sa survenance comme ce fut le cas le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois avec deux sombres racailles (Zyed et Bouna – désolé : ce n’était pas Gérard et Jean-Philippe…) qui s’étaient électrocutées dans un transformateur pour échapper à la Police.

Aussi, Chers Amis Lecteurs, comme tout ce qu’on peut vous raconter vous passe au-dessus de la tête, ai-je décidé de NE PLUS ÉCRIRE pour commenter des sujets d’actualité. D’autres le feront mieux que moi. Avouez qu’on peut éprouver quelque lassitude à prêcher dans le désert…

Pour autant, je prends la liberté, une fois de plus, de vous convier à vous imprégner bien de la philosophie des RÉSEAUX, vous reportant au texte publié par Minurne-Résistance en avril 2016 : https://www.minurne.org/billets/7225. Rien n’a changé.

Un DT (Document Technique) précis et documenté sera mis à votre disposition sur la nature protéiforme et le maniement de tous les aspects d’un RÉSEAU au plus tard en janvier 2020.

Je vous souhaite tout de bon et vous prie de recevoir la marque de mes amitiés.

[1] Je me permets toutefois de bien écouter le « Journal de 20 Heures » ou équivalent pour bien analyser CE QUE L’ON VEUT QUE VOUS PENSIEZ, pourquoi et comment.

[2] À lire absolument : No society, La fin de la classe moyenne occidentale.

[3] Ne pas avoir lu Le Camp des Saints n’est pas un oubli. C’est une faute.

[4] Les « journalistes » dignes de ce nom ont presque tous disparu, remplacés par des journaleux qui vont à la gamelle sans chercher à comprendre ce qu’on leur a ordonné de dire, ignorant et ne voulant surtout pas savoir « pour qui » ils travaillent. C’est leur règle absolue pour durer.

Je me réjouis de la mort de l’ordure Baghdadi, n’en déplaise au soumis Dénouveaux

Je me réjouis de la mort de l’ordure Baghdadi, n’en déplaise au soumis Dénouveaux

Le billet de Patrick Jardin

 

Mes chers amis, voilà bientôt 4 ans que des salopards d’islamistes m’ont ravi ma fille en l’assassinant au Bataclan. 4 ans sans la voir, sans l’entendre, sans l’embrasser. Si vous êtes papa ou maman, rendez- vous compte. 4 ans sans voir votre enfant. Je peux vous dire que cela n’est vraiment pas facile à gérer, mais aujourd’hui cela me semble un peu moins dur, car M. Donald Trump a réussi à éliminer cette ordure d’Abou Bakr al Baghdadi, le chef de Daesch. Comme tous les siens, il est mort en lâche, préférant se faire exploser en tuant ses enfants (bon débarras) plutôt qu’être prisonnier et d’assumer tous ses crimes.
Je ne remercierai jamais assez les Américains et monsieur Donald Trump d’avoir éliminé ce criminel et d’avoir débarrassé le monde de cette sous-merde, mais attention : même si la tumeur a été enlevée, il subsiste de nombreuses métastases dont il faut se méfier. Notamment en France par la faute de nos gouvernants qui laissent rentrer n’importe qui et pire, qui nous rapatrient les islamistes qui ont déchiré leurs papiers, rejetant par là même la nationalité française. Ils ont été condamnés aussi bien en Syrie qu’en Irak. On les rapatrie donc uniquement pour leur éviter la peine de mort, que le plus grand criminel de France, M. Badinter, a abolie dans notre pays !

Donald Trump ne saura jamais le bien qu’il a fait à toutes les victimes du terrorisme et rien que pour cela j’espère sa réélection !

Une ombre à ce tableau idyllique : un crétin, président d’une de ces associations bidon de défense des victimes du terrorisme, en l’occurrence Life for Paris, M. Arthur Dénouveaux, a déclaré qu’il ne se réjouissait pas de la mort d’Abou Bakr al Baghdadi car il n’est pas dans la vengeance. Pire, il dit parler au nom des victimes. Je ne lui permets pas déjà de parler en mon nom. Je ne fais pas partie de cette association de merde qui, comme toutes ces associations, ne servent qu’à aller se goinfrer de petits fours avec les ministres concernés, visant pour certains une médaille les récompensant, et ne se contentant que de distribuer des places pour des spectacles ou des vernissages, mises à la disposition des victimes par des artistes pour la plupart inconnus !
Cette position qui le déshonore ne me surprend pas du tout. En effet, il y a un an, lorsque je luttais de toutes mes forces contre le concert de Médine en compagnie de mes amis Pierre Cassen, Christine Tasin, Karim Ouchikh, Renaud Camus, Richard Roudier, le général Piquemal, et les politiques Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Frédéric Poisson, j’avais appelé les deux principales associations de victimes pour m’aider à faire annuler ce concert. Elles m’ont répondu… par un silence assourdissant, se contentant de dire par voie de presse qu’eux, le concert ne les dérangeait pas, et qu’ils ne voyaient pas pourquoi on interdirait ce concert. Puis, apprenant notre victoire et l’annulation du concert, ils ont poussé l’ignominie jusqu’à se féliciter de l’annulation du concert, comme s’ils y avaient été pour quelque chose ! Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. 

Quelque mois après le décès de Nathalie, je m’étais inscrit dans l’association, bidon elle aussi, du 13 Novembre 2015 (rassurez-vous, je n’en fais plus partie). Je suis allé rencontrer le président de l’époque, M. Georges Salines, médecin dans une administration, chef de service de la santé environnementale et de l’hygiène de la mairie de Paris, rien que ça ! Encore un truc qui ne doit pas servir à grand-chose et dont tout le monde se fout. Durant une demi-heure, il a cherché à me convaincre qu’il y avait de bons musulmans et m’a fait l’apologie de la mère de Mohamed Merah. J’ai mis fin à notre entrevue en lui déclarant que la seule chose que nous ayons en commun c’est que nous avions perdu tous deux notre fille. Pour le reste, je le respecte en tant que papa de Lola, mais sûrement pas en tant qu’homme. L’association du 13/11/2015 NE SERT À RIEN ET NE CROYEZ PAS QU’ELLE AIDE LES VICTIMES. Ils ne servent qu’à récolter des subventions et à se rendre avec les ministres, dont ils lèchent les bottes, dans les cocktails mondains. Ils n’ont rien obtenu du gouvernement pour les victimes et ne se sont JAMAIS élevés contre les rapports ubuesques de l’État concernant les attentats, se contentant simplement de dire qu’il y avait un certain nombre de points préoccupants, se gardant bien de mettre l’État en demeure d’apporter TOUTES LES RÉPONSES aux questions des victimes. Cela dans le seul but de ne pas se mettre le gouvernement à dos, sûrement afin que les subventions ne leur soient pas coupées… Bref dans le genre faux culs, on ne fait pas mieux.

S’ils avaient voulu nous défendre, ils auraient demandé à Valls des comptes sur la liste des terroristes que leur ont remise les services, et qu’il a refusé d’examiner sous le simple prétexte qu’elle provenait de Syrie. Pas de chance, les terroristes figuraient sur cette liste et si cet abruti l’avait étudiée, le pire aurait pu être évité ! Pourquoi ne pas avoir demandé des comptes sur la non-intervention des militaires en faction devant le Bataclan ? Pourquoi ne pas avoir demandé pourquoi on avait rappelé les gendarmes du 31/7 de Reims affectés initialement à la protection de Valls et qui avaient fait colonne vers le Bataclan ? Pourquoi ne pas s’être élevé contre les propos du général Le Ray qui a bêtement déclaré qu’un militaire n’avait pas vocation à intervenir dans un pays qui n’est pas en guerre ? Sauf qu’il oublie que Valls comme Hollande ont déclaré publiquement que nous étions en guerre ! Ils auraient également pu s’élever et demander la tête de ce général qui a également déclaré qu’il était impensable de mettre en jeu la vie des militaires pour défendre des civils. Or il me semble que c’est juste la première et seule fonction d’un militaire, non ? Sinon à quoi servent-ils et pourquoi nous coûtent-ils si cher ?

Autre chose : les militaires se réfugient derrière le secret Défense. Bon, ça, c’est comme d’habitude, mais pourquoi ces pseudo-associations n’ont pas exigé la levée du secret Défense ? Ils se réfugient également sous des ordres de ne pas intervenir, provenant de la préfecture. Pourquoi n’ont-ils pas exigé de connaître le nom du crétin et du pleutre qui a donné cet ordre imbécile ? Nous sommes les parents de 130 MORTS ET 485 BLESSÉS ET À CE TITRE, IL ME SEMBLE QUE NOUS AVONS LE DROIT DE SAVOIR, NON ?

Quant à ce crétin de Dénouveaux, je ne vois pas ce qui lui permet de parler « au nom des victimes ». Moi je connais beaucoup de parents de victimes qui ne sont pas comme lui et qui me soutiennent dans ma lutte. Demandez à mon ami Albert Chenouf s’il ne se réjouit pas de la mort de ce salopard. Demandez aux parents qui ont perdu leurs deux seules filles s’ils ne se réjouissent pas.

Alors de grâce, vous avez le droit d’être con, mais pas celui de faire passer les autres pour des cons !

Insécurité, terrorisme islamiste ça suffit !

Insécurité, terrorisme islamiste ça suffit !

Communiqué de la Ligue du Midi 

 

Manifestation à Montpellier – Préfecture

Le 11 novembre 2019 à 15 h00

avec :

Richard Roudier – Ligue du Midi

Erick Cavaglia   (Nîmes)

Alain De Peretti  (Bordeaux)

François Galvaire (Bordeaux)

François Jay (Bordeaux)

Olivier Roudier (Cévennes)

Maurice Vidal (Montpellier)

et avec la participation de :

Alain Escada – Civitas

Clément Gautier – Action Française

Christian Piquemal – Cercle Citoyens Patriotes

Vincent Vauclin – Dissidence Française

et le soutien de :

Pierre Cassen – Riposte Laïque

Roland Hélie – Synthèse nationale

Patrick Jardin – Patriote

Manifestation déclarée en préfecture

« Le pire, en matière de terrorisme, est à venir pour la France »

« Le pire, en matière de terrorisme, est à venir pour la France »

Par le juge Trévidic (TGI Lille)

« J’ai acquis la conviction que les hommes de Daech [acronyme de l’Etat islamique] ont l’ambition et les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d’ampleur, incomparables à celles menées jusqu’ici. Je le dis en tant que technicien : les jours les plus sombres sont devant nous. La vraie guerre que l’EI entend porter sur notre sol n’a pas encore commencé », a-t-il mis en garde.

« Nous avons en face de nous un groupe ­terroriste plus puissant que jamais. Bien plus puissant qu’Al-Qaïda à sa grande époque. L’EI, fort d’environ 30.000 « soldats » sur le terrain, a recruté plus de membres que l’organisation fondée par Ben Laden en quinze ans ! Et ce n’est pas fini. La France est, de fait, confrontée à une double menace. Celle du déferlement de ce que j’appelle les « scuds » humains du djihad individuel, ces hommes qui passent à l’action sans grande formation ni préparation, agissant seuls, avec plus ou moins de réussite, comme on a pu le voir ces derniers temps. Et celle, sans commune mesure, que je redoute : des actions d’envergure que prépare sans aucun doute l’EI, comme celles menées par Al-Qaïda, qui se sont soldées parfois par des carnages effroyables », a poursuivi M. Trévidic.

« Les hommes de Daech ont les moyens, l’argent et la faculté d’acquérir facilement autant d’armes qu’ils veulent et d’organiser des attaques de masse. Le terrorisme est une surenchère ; il faut toujours aller plus loin, frapper plus fort. Et puis, il reste « le prix ­Goncourt du terrorisme » à atteindre, et je fais là référence aux attentats du 11 septembre 2001 contre les tours du World Trade Center. Je n’imagine pas un instant qu’un homme tel qu’Abou Bakr ­al-Baghdadi et son armée vont se satisfaire longtemps d’opérations extérieures de peu d’envergure. Ils sont en train de penser à quelque chose de bien plus large, visant en tout premier lieu l’Hexagone », a expliqué le magistrat.

 

Selon M. Trévidic, « les juges, les policiers de la DGSI, les hommes de terrain, sont complètement débordés »… « Nous risquons d’aller dans le mur », a-t-il conclu.

La guerre civile a commencé le 3 octobre 2019

La guerre civile a commencé le 3 octobre 2019

 

L’éditorial de la Ligue du Midi

 

Le 19 août 1944, la Police Nationale, à partir de la Préfecture de Police, se soulevait à Paris contre l’occupant.
75 ans après, l’occupant se soulève contre la Police Nationale.

 

Nous ne nous étendrons pas sur le film de la journée du jeudi 3 octobre que chacun a vu et revu sur les chaînes de télévisions dont la pluralité kaléidoscopique n’est qu’illusion : toutes vous raconteront la même histoire.

Et pourtant… C’est sur cette vérité OFFICIELLE ET PARTIELLE qu’il convient de se pencher avec attention. L’auteur de l’attaque « n’a jamais présenté de difficultés comportementales, ni le moindre signe d’alerte » a déclaré le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. « C’est un homme sans histoire, il ne s’est jamais montré violent » dira l’un de ses collègues. À Gonesse (dans le Val-d’Oise) une voisine du couple interrogée déclare au Parisien : « Pour moi, c’est des gens normaux ». Tous les témoignages concordent : depuis 16 ans, Mikaël était un « fonctionnaire-modèle ». Circulez, il n’y a rien à voir. Seulement voilà… la Magie Verte a opéré : il y a trois ans, Mikaël Harpon s’est converti à l’Islam… nom prédestiné pour l’assassin au couteau en céramique (humour noir…).

Officiellement, personne n’avait remarqué le moindre signe de radicalisation. La Direction du Personnel de la PP ([1]) serait prise en défaut de ne pas avoir limogé un tel fonctionnaire. Un bémol pourtant, commençait à troubler le ronron administratif : notre pieux Mikaël venait d’être convoqué par sa Chef de service (horreur : une femme !) au motif que son comportement devenait « inadapté ». En effet, depuis sa conversion à la « religion de Paix et d’Amour », notre informaticien-modèle refusait de serrer la main aux dames. Pardi ! Il avait lu l’Coran, c’te brav’hom’ !

La situation était quand même délicate. Mickaël était affecté à la DRPP ([2]) -le Saint des Saints du Rens’- comme CHARGÉ DU TRAITEMENT DES DONNÉES INFORMATIQUES. Je vous laisse imaginer le nombre de fiches confidentielles, ultraconfidentielles et top-secret que maniait au quotidien notre ex nouveau-converti. Mais rassurez-vous : « employé-modèle », jamais feu Mickaël n’aurait pensé un instant transférer le moindre dossier à ses collègues informaticiens d’organisations « concurrentes » comme DAESCH, Al-Qaïda ou autre étoile de la Galaxie Verte ! Même pas celui de son OT ([3]), le Barbu qui l’a si majestueusement accompagné dans sa conversion à l’Islam le plus pur. Ce dernier a dû gagner une bonne pelleté de Vierges au Paradis d’Allah, hier vers midi ! ([4])

Mais quand même… un Antillais comme Mickaël n’avait pas le profil-type du musulman « radicalisé » ! – Détrompez-vous. Pas plus que le Mondialisme, l’Islam n’a de frontières. Depuis une décennie, les Caraïbes se métastasent dangereusement. Au plein sud de la Martinique, Trinidad-et-Tobago particulièrement, offre toutes les facilités imaginables (financières et structurelles) à des organisations comme DAESCH et le Hezbollah, en relation étroite avec les cartels de la drogue du Mexique. Leur visée principale est la déstabilisation des USA mais aussi de l’Europe occidentale. De nombreux rapports de l’IEEE ([5]) en font état.

Aujourd’hui, sous peine d’embastillement immédiat ordonné par le 17ème Peloton d’exécution (la XVIIème Chambre), vous devez distinguer le musulman modéré du musulman radicalisé. Et ne vous y trompez pas ! Tout musulman qui se tient tranquille est un « musulman modéré ». La farce est habilement concoctée pour faire rire les vieux croutons barbus, secs et puants des déserts arabiques, ceux qui vous expliquent que la Terre est plate et autres joyeusetés scientifiques.

Des témoignages dignes de foi, recueillis dans l’entourage de son domicile de Gonesse où sont logés plusieurs familles de fonctionnaires de police en activité ou en retraite, établissent formellement que le criminel Mikaël Harpon, antillais néo-converti à l’islam comme de nombreux caribéens aujourd’hui (lui-même fonctionnaire de Police de catégorie C) aurait, la nuit précédant la tuerie, hurlé « Allah Ouakbar » vers 3 ou 4 heures. Tôt le matin, il a été souvent aperçu vêtu d’une robe de chambre djellaba pour se rendre à la mosquée de La Fauconnière à Gonesse où il avait ses habitudes religieuses. Professionnellement au fait des mesures de sécurité contreterroristes, Mikaël Harpon s’était muni d’un couteau en céramique, indétectable par les portiques de sécurité utilisés à la PP.

Ceci démontre au besoin que LA TUERIE ÉTAIT BIEN L’ACTE PRÉMÉDITÉ D’UN INDIVIDU SAIN D’ESPRIT MAIS CONTAMINÉ PAR « UN POISON NOMMÉ ISLAM ».

OUI, Monsieur le Président de la République, l’islam tue. Et les petits-bourgeois imbéciles et boboïsants des « beaux quartiers » qui boivent vos paroles prédigérées pour pallier leur inculture-crasse masquée par l’emplâtre grossier du snobisme le plus vulgaire, ces petits-bourgeois qui ne comprennent rien à pas grand-chose, tomberont les premiers sous le couteau de l’égorgeur. Nous ne les pleurerons pas.

Mais vous, Monsieur le Président, vous portez la responsabilité historique de la survie du Peuple de France aujourd’hui désappointé, ce Peuple héritier légitime d’une civilisation et d’une culture que le Monde entier nous envie.

OUI, Monsieur le Président de la République, les BRAVES GENS, vos pères et vos aïeux, tremblent aujourd’hui de se voir contraints par la faute de vos sbires à la proximité physique quotidienne de personnes contaminées par une idéologie mortifère dont le but est de les convertir à une philosophie stérile qui va se perdre dans les sables arides du désert, ou de se faire trancher la gorge par le premier venu des cafards convertis.

Un jour, Monsieur le Président, un jour proche, le sang français va rougir le pavé de Paris et les chemins de Province. Rapidement, il recouvrira le « bleu » et le « blanc » de notre Drapeau.

Alors, l’âme des Celtes, des Gaulois et des Francs viendra soutenir et armer le bras des Français qui n’épargneront nul ennemi. Et je vous jure, Monsieur le Président, quels que soient les puissants remparts qui abritent votre retraite caribéenne, pacifique ou néozélandaise, que le Diable en personne vous interdira le repos.

La guerre civile a déjà commencé.

  

[1] Préfecture de Police.

[2] La Direction du RENSEIGNEMENT de la Préfecture de Police.

[3] Officier Traitant.

[4] Qu’il les rejoigne au plus vite…

[5] Instituto Español de Estudios Estratégicos (Institut Espagnol d’Études Stratégiques, du Ministère de la Défense espagnol).