La Ligue du Midi en quelques phrases

Des mots à l’action !

Un large rassemblement identitaire

La Ligue du Midi est un mouvement de large rassemblement identitaire, patriote et citoyen ; elle regroupe des femmes et des hommes conscients du déclin de leur pays et engagés pour enrayer sa décadence.

Fière de ses racines, elle additionne les héritages culturels et historiques de nos identités, qu’elles soient locales, régionales, nationales ou européennes et nous sommes fiers d’être cévenols, rouergats, toulousains, camarguais, pieds noirs, catalans, occitans, mais également français et européens. La Ligue est ouverte à tous nos compatriotes qui subissent aujourd’hui de plein fouet le choc de la pauvreté, de l’insécurité et la dilution de leur identité.

La Ligue représente et défend les « de souche » contre les mondialistes, les spoliés contre les spéculateurs, les travailleurs contre les multinationales, l’Europe des Patries contre celle des technocrates de Bruxelles.

Face à l’islamisation de notre territoire, nous sommes entrés en Résistance. Nous revendiquons non seulement le droit, mais plus encore le devoir de préserver nos identités, nos racines helléno-chrétiennes, notre civilisation.

Parce que le temps est à l’urgence, nous avons fait des choix… Nous avons choisi de préférer les nôtres aux autres, l’enracinement au nomadisme, le travailleur au parasite, le paysan à l’exploitant, les PME aux transnationales, le particulier à l’universel, la différence à l’uniformisation, la dissidence à la pensée unique, le guerrier au bourgeois, le poète au technocrate, le résistant au collabo, la subsidiarité au jacobinisme et l’ordre cosmique au chaos anarchiste, l’entre-soi au vivre ensemble…

La spécificité catalane et la territorialité

La Ligue, si elle se félicite de la création d’une grande Région « Occitanie-Pays Catalan », dénonce le clientélisme et le parti-pris ouvertement anti-identitaire qui ont présidé à la création de régions difformes telles « Aquitaine-Limousin-Poitou » ou « Auvergne-Rhône- Alpes » ou encore « Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes » -voir la Lettre ouverte au président de la République sur la réforme des régions (Editions Identitor)-

La Ligue regrette que les promesses gouvernementales concernant la suppression des Conseils Généraux n’aient pas été tenues, que les cantons périphériques n’aient pas pu s’exprimer et que le peuple n’ait pas été consulté.

La Ligue demande la suppression des départements sauf dans quelques cas particuliers au premier desquels la Catalogne nord qui pourrait être érigée en “région autonome” avec un statut de collectivité territoriale associée à la région Occitanie-Pays Catalan.

La Ligue combat l'insécurité

Les dix plus grandes villes de la région sont en tête de la criminalité au niveau national. Sortir le soir en ville relève du parcours du combattant. Des bandes commencent à terroriser les campagnes et les fêtes votives se terminent dans le sang. Roms et migrants entretiennent les faits divers dont la presse locale est obligée de s’en faire l’écho.

La première cause de l’insécurité est l’immigration de masse, du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne, tous unis par une même religion prosélyte: l’islam.

L’islam est aujourd’hui un danger spécifique majeur : c’est une idéologie totalitaire accompagnée d’une stratégie de conquête, souvent contagieuse pour une population « de souche » de plus en plus acculturée.

Le gouvernement vient de rapatrier aux frais du contribuable, les clandestins de Calais, à Nîmes et à Sète, à Barcarès, à Limoux, Saint Bauzille de Putois… et partout où il le peut, souvent contre l’avis des élus, toujours contre l’avis des habitants ce qui représente des risques quant à la sécurité, l’hygiène et la santé…

Nos solutions :

  • Mettre fin à toute nouvelle immigration et désamorcer les pompes aspirantes de l’immigration
  • Expulser et déchoir de la nationalité française les délinquants terroristes et fichés S
  • Établir un moratoire sur l’augmentation de la population des grandes agglomérations, les infrastructures étant toujours en retard d’un cran
  • Affecter des crédits régionaux pour sécuriser les zones sensibles (établissements d’enseignement et transport en commun)
  • Exiger l’accroissement du contrôle des clandestins et généraliser la gestion de leur profil ADN. Contrôle par la région des Centres de rétention, de répit ou autres
  • Supprimer la double nationalité, créer des centres d’internement pour les complices des terroristes
  • Instaurer une double peine pour tous les délinquants en col blanc qui détiennent une fonction publique ou un mandat électoral avec mise à pied immédiate et définitive
  • Instaurer la lutte contre la drogue comme grande cause régionale
  • Mettre en place une police régionale des trains qui se transformera à moyen terme en police régionale
  • Créer une Garde Territoriale armée avec un noyau dur d’anciens militaires, policiers, gendarmes, pompiers mais complétée par des jeunes réservistes, des chasseurs, des sportifs et des patriotes en général.
La Ligue s'oppose au racket fiscal

Le modèle économique mondialiste et ultra-libéral basé sur l’ouverture des frontières et le libre-échange a fait faillite. Il ne profite qu’aux multinationales qui importent de la main d’œuvre à bon marché et délocalisent à tour de bras à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

Les classes moyennes (employés, cadres, professions libérales, artisans, commerçants, agriculteurs, petits fonctionnaires qui représentent 75 % de la population) s’appauvrissent chaque jour un peu plus.

Nous dénonçons l’exploitation des travailleurs par la grande finance internationale. Nous exigeons l’application de la préférence régionale, nationale et européenne…

Les charges et dépenses obligatoires représentent aujourd’hui 80 % de ce que nous gagnons, la fiscalité locale explose. Nos villes sont dans le peloton de tête national et que font les politiciens ? Ils créent un nouvel quasi-impôt : la Taxe Carbone exclusivement destinée à vider nos poches… et ils y rajoutent la TVA !

Nos solutions :

  • Réduire les dépenses publiques non indispensables ; les Conseils régionaux doivent donner l’exemple en s’engageant à geler la fiscalité régionale durant la prochaine mandature
  • Lutter au niveau régional contre les délocalisations (aide contre garantie) et instaurer un moratoire sur les subventions aux associations
  • Soutenir les productions régionales et l’agriculture paysanne pour reconquérir les marchés régionaux
  • La région doit s’appuyer sur une véritable fiscalité : exigeons le reversement d’un quota de TVA par l’Etat aux régions
  • De l’air pour nos entreprises : suppression du monopole du RSI et de la MSA. Pour toutes les professions exigeons un système de répartition pour la branche maladie-accidents et par capitalisation pour la branche retraite
  • Mettre fin à l’hypocrisie des charges patronales et salariales pour instaurer le salaire direct
  • Fusionner les chambres de commerces, de métiers, d’agriculture, des professions libérales dans une institution représentative des professions
  • Supprimer la Taxe Foncière sur la résidence principale et l’impôt sur les successions
  • Aider à l’installation des entreprises et des populations en milieu rural par la création de zones franches rurales avec maintien des services publics
  • Détricoter le mille feuilles territoriales pour ne conserver que la région et la commune en tant que collectivités locales

Recevez notre newsletter

Pour recevoir nos dernières publications, laissez-nous vos coordonnées et nous vous ajouterons à notre liste de diffusion.

 

S'informer c'est déjà résister !

Merci, votre demande va être traitée.