Zoom – Richard Roudier : Quel avenir pour les Identitaires ?

Zoom – Richard Roudier : Quel avenir pour les Identitaires ?

Richard Roudier, Président de la Ligue du Midi était l’invité de Martial Bild sur TV Libertés

 

Depuis bientôt 10 ans à la tête de la Ligue du Midi, Richard Roudier est un défenseur acharné de la liberté d’expression et de l’identité française. Des causes qui suscitent l’adhésion mais aussi de vives réactions : attaques de réunions par l’extrême gauche, acharnement judiciaire du pouvoir contre les militants de la cause identitaire. Richard Roudier fait le point sur l’avenir du mouvement identitaire en France.

Les vœux du Président de la Ligue du Midi (en occitan)

Les vœux du Président de la Ligue du Midi (en occitan)

Richard Roudier

 

« Vos desiri a toutis une bouno annado, plan granado e ben acoumpanhado

A l’an que ven ! e se sem pas maï, seguen pas mens ! »

Aïoli !!!

« Je vous souhaite à tous, une bonne année très fructueuse et en bonne compagnie

A l’an prochain et si nous ne sommes pas plus, ne soyons pas moins ! »

Vive la Ligue !!!

13 ième journées de Synthèse Nationale

13 ième journées de Synthèse Nationale

Richard Roudier prendra la parole à Synthèse Nationale

 

13e JOURNÉES DE SYNTHÈSE NATIONALE

LE RENDEZ VOUS BLEU BLANC ROUGE

12 & 13 OCTOBRE 2019

RUNGIS (94)

UN BILLET POUR UNE PERSONNE : 10 euros

Billetterie : ICI

Interview de Richard Roudier par Pierre Cassen

Interview de Richard Roudier par Pierre Cassen

 

Par Pierre Cassen de Riposte Laïque

 

La Ligue du Midi organise dès ce dimanche une petite fête de rentrée, comme elle sait si bien le faire. L’occasion de discuter du pays avec son président, Richard Roudier.

Riposte Laïque : Avant d’évoquer la rentrée de septembre, revenons sur les événements de l’an passé. Quels ont été les principales actions de la Ligue du Midi ?

Richard Roudier : Tout le 1er semestre de 2019 aura été pollué par la fameuse commission parlementaire sur les « violences d’extrême droite » sur laquelle je voudrais revenir. J’ai toujours observé que cette opération avait évolué au fil des mois dans l’esprit de ses concepteurs. À l’origine, – à partir de juillet 2017 – la députée demandait la dissolution de la Ligue du Midi, mais voyant que le ridicule commençait à l’éclabousser, la députée étendait son champ d’investigations à l’ensemble de l’extrême droite, puis dans un jeu de bonneteau avec les macronistes au pouvoir s’engouffrait dans leur opération de démantèlement des libertés publiques.

L’activité de la Ligue du Midi n’en continuait pas moins : participation en janvier aux manifestations des Gilets jaunes – avant de nous retirer du mouvement quand la gauche en prit la direction – hommage à Jeanne d’Arc où nous avons réuni pas moins de 80 sympathisants, journée Dominique Venner, réunion devant les locaux du Club de la Presse pour protester contre les atteintes à la liberté d’expression, participations de militants locaux aux Comités anti-Linky…

Sans parler des activités classiques et pérennes : conférences, ciné-club, formations, fêtes traditionnelles, sorties identitaires…

Riposte Laïque : Bien sûr, la fameuse commission Ressiguier, qui paraissait avoir comme objectif d’obtenir, entre autres, votre dissolution, a dû vous prendre beaucoup d’énergie et de temps ? Quel bilan tirez-vous de ce que nous avons appelé une mascarade ?

Richard Roudier : J’ai en bonne place sur mon bureau le numéro du 6 juin de l’hebdomadaire « la Gazette de Montpellier », le journal des bobos de l’agglo, dans laquelle, dans une ITW la députée Muriel Ressiguier annonçait la couleur : « Dissoudre les groupuscules – d’extrême droite – leur fait perdre du temps et de l’argent ». En fait elle faisait fausse route parce qu’elle raisonnait en termes de politique politicienne (imprégnée qu’elle est de mercantilisme dans lequel l’argent est le pivot de toute activité politique et comme « le temps c’est de l’argent », on distingue quelles sont ses valeurs). Pour nous, toute cette opération qui aurait pu tourner à notre désavantage aura été un exercice militant dans lequel nous avons pu activer nos réseaux, étendre notre influence, nous battre sur le terrain de la loi et mettre en difficulté ceux-là mêmes qui rêvaient de nous faire mordre la poussière, jusqu’à l’idée d’une possible candidature aux élections législatives dans la 2e circonscription de l’Hérault… Je tiens à ajouter que la plainte en dénonciation calomnieuse que j’avais déposée contre Muriel Ressiguier, après avoir été classée sans suite, puis exhumée sur notre insistance par la justice, est toujours au point mort et je n’ai même pas été auditionné. Il en est de même pour ma plainte en violences et barbarie commises à mon encontre il y a plus de deux ans par un fonctionnaire de police dans une cellule du palais de justice qui s’est soldée par 21 jours d’ITT et une incapacité permanente.

Riposte Laïque : Montpellier paraît gagnée par une accélération de l’ultra-violence. Il ne se passe plus une journée sans qu’une agression ne s’y déroule. Comment réagissent les habitants, et que peut faire une association de terrain comme la vôtre ?

Richard Roudier : Hormis la région parisienne (Paris-ville et banlieue), il y a des zones qui explosent en France au niveau de la criminalité, il s’agit des agglomérations de Nantes, de Toulouse et de Montpellier. Hasard ?… Il se trouve que ces trois agglos sont particulièrement touchées par le phénomène migratoire et particulièrement par celui des mineurs isolés.

Ce n’est pas moi qui le dis, mais le quotidien Régional Midi libre : « Une nouvelle agression à l’arme blanche est survenue à Montpellier, la quatrième en moins de 72 heures… Sept blessés en moins d’une semaine… Dans la nuit de lundi à mardi, avenue de la Justice-de-Castelnau, un individu aurait asséné une dizaine de coups de couteau (selon des sources proches de l’enquête) à un autre homme, âgé d’une vingtaine d’années…  Il reste qu’en moins de 24 heures, quatre personnes ont été blessées à l’arme blanche… La semaine dernière, trois autres avaient également été victimes de telles agressions en moins de 72 heures… 24 h après les faits, on en sait davantage sur l’agression à l’arme blanche survenue lundi soir, vers 20 h, dans un centre d’accueil de migrants situé au Millénaire, un ressortissant soudanais aurait blessé trois personnes avec un couteau de cuisine. Parmi ses victimes, un éducateur de 46 ans aurait reçu plusieurs coups à l’abdomen alors qu’il tentait de s’interposer. Quant à l’auteur présumé des faits, il devrait faire l’objet d’une expertise psychiatrique ».

Comme on le croit généralement, en France tout ne finit pas par des chansons, mais par une expertise psychiatrique (voir l’attentat de Villeurbanne) souvent doublée d’une cellule psychologique.

La marge de manœuvre de la Ligue du Midi, sur le terrain de l’hyperdélinquance est étroite – on l’a vu avec les condamnations inouïes prononcées contre des Identitaires par le Tribunal Correctionnel de Gap qui a condamné, outre les dirigeants – prison ferme et déchéance des droits civiques et familiaux -, l’association à 75.000 euros d’amende, ce qui équivaut à une dissolution déguisée et ce n’est pas fini.

La jurisprudence qui risque de découler de cette affaire est très grave et liberticide puisqu’elle fait appel à une notion très vague et imprécise ; en fait d’avoir « organisé des activités exercées dans des conditions de nature à créer dans l’esprit du public une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». Muriel Ressiguier voudrait y rajouter les patrouilles citoyennes, l’intrusion dans des locaux publics… Évidemment la notion de « lanceurs d’alerte » chère aux ONG mondialistes n’est pas faite pour être appliquées aux Identitaires.

On ne fera pas l’économie d’une large réflexion pour des organisations de terrain et d’agit-prop comme les nôtres pour échapper à cette folle escalade paranoïaque dans la répression.

Riposte Laïque : Vous organisez votre fête de rentrée, appelée « Le réveil des peuples ». Comment cela se passera-t-il, reste-t-il des places disponibles, et comment s’inscrire ?

Richard Roudier : La fête de la Ligue du Midi version 2019 sera riche en interventions

  • 5 orateurs qui interviendront sur le thème du « Réveil des peuples » : Chantal Jean, Olivier Roudier, François Galvaire, Georges Feltin-Tracol, Vincent Vauclin.
  • 1 discours d’orientation par moi-même
  • 1 synthèse de la journée par l’invité surprise
  • 4 ateliers dirigés par :

– Erick Cavaglia (la question des nationalités au XIXe siècle)

– Alain De Peretti (Société française : charia à tous les étages)

– Damien Pineau (Combattre, sur le terrain, l’idéologie sansfrontiériste)

– Nicole Mina et François Jay (Élections-cohésion)

  • Des personnalités avec qui vous pourrez échanger : Christian Piquemal, Patrick Jardin
  • Une liaison par Skype avec Gabriele Adinolfi en direct de la commémoration du centième anniversaire de Fiume en Italie
  • Des stands de livres et de revues, TV Libertés, de l’artisanat, un cours de chant, une buvette…

20 € la journée avec le repas compris (12 € pour les jeunes) et…

  • … un concert des Brigandes qui dédicaceront leurs CD.

On va jouer à guichet fermé… Il reste encore une dizaine de places, il suffit de se dépêcher en allant sur la page dédiée de la Ligue.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Richard ?

Richard Roudier : Oui, je donne rendez-vous à tous les identitaires et patriotes de France et d’Europe pour se retrouver pour la fête de la Ligue le 6 septembre 2020 qui marquera le dixième anniversaire de la création de la ligue du Midi. À cette occasion, et vu la progression de nos effectifs, nous changerons pour un lieu plus spacieux et plus festif, toujours en Occitanie, avec plus de stands, plus de jeux, plus d’interventions et peut-être avec un programme sur 2 jours avec un concert le samedi soir.

J’invite d’ores et déjà Pierre Cassen – qui sera donc notre premier invité – à prendre la parole à cette occasion.

 

 Propos recueillis par Pierre Cassen

Solstice d’été 2019

Solstice d’été 2019

 

Une « brève » d’Erick Cavaglia

 

Afin de célébrer le jour le plus long de l’année, la Ligue du Midi a organisé une magnifique soirée consacrée au solstice d’été. 

Vers 18 heures Richard Roudier accueillit les convives, par une brève rétrospective des actions récentes menées par la Ligue et rappela les enjeux du combat actuel, notamment la défense des libertés publiques si chèrement acquises par nos ancêtres depuis le Moyen-Age et tant menacées par l’oligarchie mondialiste aujourd’hui, et son fondé de pouvoir Emmanuel Macron,

Puis les joyeuses agapes se sont tenues dans une ambiance chaleureuse, festive et enracinée : charcuteries de cochon, saucisse fraiche des Cévennes à la braise, arrosée de vins des pays d’oc les plus prestigieux – Pic Saint Loup, Costières de Nîmes- puis des desserts confectionnés par les militants. Une fois de plus cette fête qui s’inscrit dans la plus longue mémoire des peuples européens a permis de resserrer les liens intergénérationnels puisque tous les âges étaient représentés parmi les soixante-dix participants. Une aubade improvisée accompagnée à la guitare enthousiasma les membres de la Ligue.

A l’issue du festin qui a régalé les papilles, un bûcher somptueux de quelques 3 mètres de haut a été enflammé conformément à l’immuable rituel. Entourée de grands arbres majestueux et d’une source rafraichissante, la tour de feu du solstice a propulsé toujours plus haut vers le ciel ses geysers de flammèches incandescentes, signes d’espoir et de ressourcements pour les luttes à venir, au son des chants de veillée.

Ce fut une soirée particulièrement réussie et appréciée. Et c’est sous ces auspices que la Ligue prépare sa grande fête annuelle de rentrée du 8 septembre prochain que Richard Roudier a donné rendez-vous pour une rencontre de grande qualité avec des orateurs prestigieux qui traiteront du thème incontournable désormais du « réveil des peuples ».

 

A bientôt donc pour cette rencontre en Petite Camargue gardoise !