Archives par mot-clé : richard roudier

Richard Roudier contre le “coup d’état migratoire”

Richard Roudier est le président de la Ligue du Midi, un mouvement identitaire, patriote et citoyen qui connaît un développement significatif. La Ligue du Midi multiplie les actions sur le terrain. Il y a quelques jours, elle s’est opposée physiquement à l’ouverture d’un nouveau centre d’accueil à Montpellier, à quelques mètres d’un lycée de la ville. Pour amplifier la mobilisation citoyenne, Richard Roudier a appelé à une nouvelle manifestation dans la cité de l’Hérault. Il entend dénoncer la multiplication de coups d’Etat ou de coups de force migratoires qui, comme à Calais, portent cruellement préjudice aux populations locales.

Source: TV Libertés

Fête de la Ligue du Midi : de l’invasion à la résistance

résistance

Participation en hausse de 100%

Les militants chargés de l’organisation étaient arrivés pour certains à six heures du matin. Il est vrai que, vu l’afflux des inscriptions, il fallait enregistrer les participants à partir de 9 h 30 afin d’éviter une trop longue file d’attente à l’entrée. La salle de réunion vite remplie et les organisateurs obligés de rajouter quelques rangées de bancs supplémentaires… Après les consignes pratiques d’organisation et de sécurité Richard Roudier se lançait dans le compte rendu d’une année placée sous le signe de la résistance, résistance au terrorisme, résistance à l’islamisme, résistance aux kollabos.

En introduction, le président de la Ligue lisait un message du Général Piquemal : « Monsieur le Président, cher ami, j’aurais réellement souhaité participer à votre fête de la Ligue du midi. J’ai conservé jusqu’au bout cet espoir . Hélas des contraintes de calendrier et un imprévu important me privent de ce plaisir. Je le regrette beaucoup, je serai par la pensée et le cœur avec vous. Tous mes vœux de réussite vous accompagnent. J’aurais grand plaisir à être parmi vous dés que possible. Dans cette attente, je vous assure de mes sentiments amicaux et fraternels ». Après avoir fait ovationner le général, Richard Roudier rappelait la tragique boucherie du Bataclan sur laquelle les pouvoirs publics ont placé une chape de plomb ce qui aura provoqué une intensification des actions du mouvement.

Mme Delga, la région Occitanie n’a pas besoin d’une sous-marque, elle doit porter la marque identitaire des Occitans et des Catalans !

Vera-Perrié-Roudier[3]

Occitanie-Pays Catalan : l‘éditorial de Richard Roudier et Llorenç Perrié Albanell

        Comme son mentor de l’Elysée, la présidente de la région LRMP rechigne à prendre des décisions; dans notre cas d’espèce, elle balance entre logique démocratique et déni identitaire. On vient d’apprendre ce mercredi sur le site du Midi Libre que Carole Delga a adressé la délibération qui sera votée ce vendredi 24 juin en assemblée plénière concernant le nom de la région. Puisque Occitanie est arrivée en tête, c’est cette appellation qui sera proposée, logique démocratique… seulement il manquait une entourloupe, le déni identitaire, c’est à ce moment-là que surgit la pantalonnade du jour, une de plus: le nom de la région comportera un sous-titre: Pyrénées-Méditerranée…  en référence au choix des politiciens et des affairistes…

        Toujours selon le Midi Libre, il est précisé que la « communication institutionnelle de la Région fera une référence permanente aux Pyrénées et à la Méditerranée »… pathétique !  Non seulement ce signe marque d’une part  une soumission complète aux marchands du temple  -entendre ici un discret cénacle composé d’acteurs économiques- et laisse supposer également que l’on prend les touristes et autres investisseurs pour des jambons que l’on infantilise en leur pointant presque avec le doigt sur la carte notre position géographique. D’autant plus que si l’on veut être puriste on pourra objecter que les Pyrénées dépassent largement notre région à l’ouest… quant à la Méditerranée chacun sait qu’elle baigne des rivages autant exotiques qu’ensanglantés….

Continuer la lecture de Mme Delga, la région Occitanie n’a pas besoin d’une sous-marque, elle doit porter la marque identitaire des Occitans et des Catalans !

Fiers de notre identité: en avant pour la Région Occitanie-Pays Catalan

Roudier-Perrié[2]

Nom de la région: la Ligue du Midi en campagne

A deux pas de l’Hôtel de région, en plein cœur de Montpellier Richard Roudier, président de la Ligue du Midi a présenté la proposition de la Ligue quant au nom de la région. Il était accompagné pour la circonstance de Laurent Perrié Albanell  catalaniste de Perpignan. Richard Roudier rappela qu’il ne restait que peu de temps jusqu’au 15 avril pour que la population de la nouvelle Région puisse donner sa préférence via internet . Ainsi, les noms arrivés en tête seront proposés après cette date, lors d’une consultation plus large. Il invita donc ses compatriotes à se rendre sur le site de la région sur lequel chacun peut faire sa proposition:

http://www.regionlrmp.fr/le-nom-de-ma-region#formulaire_formidable-225

De toute façon, c’est en définitive le Conseil d’Etat qui tranchera après le vote de l’assemblée régionale qui aura lieu fin juin. Et l’on peut supposer qu’il ne choisira pas des dénominations trop connotées historiquement ; les références à l’histoire dans notre démocratie populaire molle étant plutôt malvenues.

Dans l’intervalle, on va nous servir de grands machins dignes du concours Lépine. Regardons ce qui s’est passé dans la région nord où l’on avait entendu citer les noms de « nordcardie » ou « Tchicardie »…  et qui a finalement débouché sur le modeste « Hauts de France ». Dans l’est les technocrates penchent pour ALCALIE ou «Grand Est ». A noter – surprise…surprise – que la référence à « L’Austrasie » (Royaume franc de l’époque carolingienne) arrive en tête des sondages. Plus prés de chez nous, on nous ressort l’acronyme PACA – au motif qu’on pourrait conserver le papier à en-tête -, pour une région qu’il suffirait de nommer tout bonnement Provence, d’autant que toutes les composantes en sont provençales.

Chez nous, on va nous présenter un quelconque « grand sud machin » technocratique ou un «PyLanCat » (Pyrénées-Languedoc-Catalogne) ; certains voudront y rajouter Méditerranée ou sud… en fait une véritable chichoumeille (Ratatouille languedocienne). L’ultra jacobin maire de Perpignan a choisi « Pyrénées-Méditerranée » -pourquoi ne pas y rajouter « Montagne Noire » ou “Cévennes”-… Quant aux culs de plomb du CESER (Conseil Economique et Social Régional), réveillés en pleine sieste, ils ont opté pour Languedoc-Pyrénées après avoir avoué que la direction d’Airbus aurait préféré l’inverse parce que “Pyrénées” était plus “vendeur à l’international”…parce que plus facile à situer. Merci aux dirigeants des multinationales de leurs conseils avisés. Continuer la lecture de Fiers de notre identité: en avant pour la Région Occitanie-Pays Catalan

Le foutage de gueule du Conseil Economique et Social (CESER)

Ceser

Nom de la région

    Au départ de la procédure du nom de la nouvelle région, Carole Delga nous avait gratifié d’un discours consensuel quant à sa méthode : « Exigences et méthode seront essentielles pour guider ce processus qui se présentera sous la forme d’une consultation inédite, innovante et transparente, afin de permettre au plus grand nombre de citoyennes et de citoyens de donner leur avis sur le nom de leur future Région ».

    Patatras… quelques jours plus tard, réunis à Montpellier, les culs de plomb du Conseil Economique et Social, qui ne représentent qu’eux mêmes, mais qui nous coûtent fort cher, au lieu de réserver leur avis à la présidente de la région, ont rendu publique leur préférence. Evidemment ils ont choisi le nom le plus tiède « Languedoc-Pyrénées » auquel ils auraient pu associer « méditerranée » pour faire plus exotique . On sent déjà le coup fourré, quand on sait que ces gens là ne sont pas issus du suffrage populaire et que l’opération a été montée par le préfet qui lui non plus n’est pas élu. On s’étonne qu’à l’instar de « Hauts de France », ils n’aient pas choisi « Bas de France » qui aurait été très bien vu des élites parisiennes et les cabinets ministériels.

Continuer la lecture de Le foutage de gueule du Conseil Economique et Social (CESER)

Interview de Richard Roudier par Riposte Laïque

Manifestation acceptée

Dans le cadre des journées européennes « Sauvons notre pays », nous avons rencontré Richard Roudier, président des Identitaires de la Ligue du Midi, qui a répondu à nos questions sur le rassemblement de Montpellier, qui se tiendra le samedi 6 février, à 15 heures, devant la Préfecture.

RL et RR : La Ligue du Midi, que tu présides, a immédiatement relayé l’appel de Pegida et de Tommy Robinson, et proposé un rassemblement à Montpellier, le 6 février, sur le thème « Sauvons notre pays ». Pourquoi ?

Richard Roudier : Le combat que nous menons est local, français, et européen. La question de l’Islam ne se poserait pas s’il n’ y avait pas eu l’immigration. Immigration dont on n’aurait jamais parlé s’il n’y avait pas eu à partir des années 70 des hommes politiques particulièrement veules et corrompus pour offrir au grand patronat une main d’œuvre peu exigeante en matière de conditions de travail et de salaire. En corollaire, à compter de cette date, le peuple français a dû subir des campagnes de culpabilisation d’un niveau jamais atteint pour lui faire baisser la garde devant cette invasion, alors que dans le même temps des « lanceurs d’alerte » tels Jean Raspail et Dominique Venner tiraient des sonnettes d’alarme que bien peu voulaient entendre. Le deuxième tome du « Camp des saints » est en train de s’écrire sous nos yeux avec des migrants dont les voyages sont payés par les multinationales et leurs stipendiés (faussement humanitaires), avec pour objectif ultime la création d’un gouvernement mondial « hors-sol » menant au fouet des populations grisâtres, sans identité, dont la seule liberté sera de pousser des caddies à l’intérieur des rayons d’hypermarchés.

Aujourd’hui, la machine infernale s’emballe et nombre de nos citoyens sont confrontés dans leur quotidien aux périls qui vouent notre pays à la disparition : le flot migratoire ininterrompu, les violences faites aux femmes qui ont retenti comme une véritable déclaration de guerre, le triomphe de l’islamisme dans la sphère publique, la menace terroriste que l’on ne sait ni prévenir ni endiguer, le chômage et la pauvreté qui touchent la plupart des familles, notre patrimoine industriel et commercial qu’on abandonne à la finance internationale et aux monarchies du golfe et par dessus tout, cette impression angoissante de ne plus être chez nous. Continuer la lecture de Interview de Richard Roudier par Riposte Laïque