Archives par mot-clé : élection présidentielle

Sans l’ombre d’un état d’âme : “pour Marine Le Pen” !

présidentielle


Le billet d’Arnaud Beauregard


Cette première partie de campagne présidentielle aura eu la vertu de mettre en évidence l’exécration du peuple de la France périphérique pour cette classe médiatique et politique dominante mais minoritaire.
L’aune des urnes confirme l’implosion des idéologies partisanes dans cette France d’en bas peuplant majoritairement les communes rurales et péri-urbaines qui a placé en tête la contestation populiste.

        Jusqu’à présent, le peuple faisait preuve de complaisances serviles en se cantonnant dans le carcan assigné par la classe dominante du système politique de l’alternance sous des étiquettes interchangeables. Le discrédit des partis politiques se partageant le pouvoir au fil des décennies est apparu considérable car près de sept français sur dix ne font plus confiance ni à la droite ni à la gauche pour gouverner le pays.

       Cette France périphérique où naguère on constatait un clivage opposant l’ouvrier qui votait à gauche tandis que le paysan portait son choix à droite s’est unifiée au travers du rejet du mondialisme économique et “immigrationniste”. Au fil des élections, on constate que de plus en plus d’électeurs affirment le désintérêt, le rejet de la politique, soit par une adhésion au « Parti du Plus à Rien à Foutre » qui se traduit par l’abstention ou le vote blanc soit par l’attrait du vote populiste au travers du « Marinisme », ou encore, comme on vient le constater du « Mélenchonisme ».

Continuer la lecture de Sans l’ombre d’un état d’âme : “pour Marine Le Pen” !

1er tour: beaucoup de perdants et un gagnant

perdants

        Passons rapidement sur le PS qui a réussi, enfin, au bout de 40 ans de rafistolage à faire imploser “la gauche de papa”. Félicitations à Benoit -le nain Simplet- et son entrée en campagne sous le signe du “pétard” et du “revenu universel” et Comme l’a dit Montebourg : ‘’quand on fait la campagne des verts, on fait le score des verts’’. La messe est dite, le PS a vécu, bon débarras.

Sens Commun, les tartuffes se sont démasqués

        “Sens Commun le mal nommé”, comme nous le suggère une de nos fidèles lectrice puisqu’ils n’ont démontré aucun bon sens. Tartuffes assurément, car comment qualifier autrement leurs dirigeants qui se sont lamentablement vautrés dans la fange en assurant la promotion de l’escroc FILLION au nom de valeurs morales. Puis une fois déconfits se sont misérablement échappés par la porte dérobée en n’appelant pas à voter MACRON mais sans toutefois donner d’autre consigne et surtout pas celle de voter pour Marine LE PEN.

        Cette pathétique casuistique démontre la hiérarchie des valeurs qui est la leur : l’Europe, l’Euro et leurs petites économies avant tout, quitte à sacrifier la souveraineté de la FRANCE, quitte à ne pas faire obstacle à MACRON promoteur déclaré du grand remplacement, de la mondialisation marchande, du pire matérialisme contraire à la nature de l’Homme et quitte à laisser se poursuivre la submersion migratoire de la FRANCE.

Continuer la lecture de 1er tour: beaucoup de perdants et un gagnant

Deux questions fondamentales structurent désormais la vie politique française : la mondialisation et le rapport aux minorités

mondialisation
Emmanuel Macron était sur Radio beur FM ; il a lancé un appel aux africains à venir rejoindre la France; appel qu’il a relayé sur son compte twitter.

Communiqué de la ligue du Midi

 

Quatre grandes combinaisons apparaissent possibles aujourd’hui, au sortir du premier tour de l’élection présidentielle :

– Si vous êtes contre la mondialisation, sous sa forme actuelle, et ouvert aux minorités (maghrébine ou LGBT), vous êtes altermondialiste ; c’est Jean-Luc Mélenchon.
– Si vous êtes pour la mondialisation et ouvert aux minorités, vous êtes pro mondialisation ; c’est Emmanuel Macron.
– Si vous êtes pour la mondialisation mais hostile aux minorités, vous êtes conservateur ; c’est François Fillon.

– Enfin, si vous êtes contre la mondialisation et hostile envers les minorités, vous êtes nationaliste ; c’est Marine Le Pen.

        La Ligue du Midi dénonce et combat partout et en tous lieux “le mythe de la mondialisation heureuse”. Si on additionne les scores de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon ainsi que celui de ceux et celles qui combattent cette abomination, on dépasse très largement les 50 %.

Continuer la lecture de Deux questions fondamentales structurent désormais la vie politique française : la mondialisation et le rapport aux minorités

Tout sauf Macron à Marseille !

Général Christian Piquemal, Richard Roudier, Olivier Roudier à la manœuvre sous l’averse.

 

        Malgré de fortes averses, la Ligue du Midi était présente au Rond-Point du Prado à Marseille pour dénoncer les incohérences et les subterfuges d’Emmanuel Macron, candidat des beaux quartiers à l’élection présidentielle.

        Celui qui a été omni-présent à l’Elysée pendant prés de 4 ans et demi veut nous faire croire qu’il est un “jeune perdreau de l’année” en politique et qu’il propose une rupture avec le pouvoir socialiste omettant de rappeler cette phrase de François Hollande “Macron c’est moi !”.

        Il semblerait que l’échec, reconnu par la plupart des médias, du meeting de Marseille soit le point de départ de l’effritement du candidat, qualifié depuis lors de “ Micron en Marche arrière”. Une salle aux trois quarts vide (2.500 personnes) alors que les premières dépêches d’agences en indiquaient 7 à 10.000; une ambiance morose, des spectateurs qui quittent la salle par grappes au bout de 10 minutes; un discours calqué sur François Hollande encore plus creux qu’à l’accoutumée … et une tentative de faire peuple avec un pathétique “on craint degun” qui faisait penser plus  à Monsieur Brun qu’à un pêcheur du bar de la Marine.

        Preuve de cette dégringolade, plusieurs reportages de médias montrant les spectateurs quittant la salle et d’émissions en plateau (y compris sur des chaines TV de propagande), où le bellâtre se fait dézinguer, ont été supprimés sous un vague prétexte de droits d’auteur qui n’a convaincu personne.

        Une joyeuse ambiance, malgré la pluie, chez les contre-manifestants en présence du général Christian Piquemal, de David van Hemelryck qui organisa un lancer de tomates sur un portrait géant et de plusieurs centaines de chauffeurs de taxi et de leurs véhicules (sirènes et pétards en action).

Chassons le candidat de la gauche et des mosquées

juppe-bordeaux2
Communiqué de la Ligue du midi

Au 2ème tour de la primaire

        Décidément, les élections se suivent et se ressemblent : Brexit, élections américaines, 1er tour de la primaire et demain… les élections présidentielles autrichiennes et peut être la France en 2017. Devant cette forte vague populiste, les médias tentent de dresser le barrage de la désinformation mais celui-ci prend l’eau de toutes parts. Qu’on en juge sur ce 1er tour, il y a un mois, Bruno Lemaire était donné à 14% par les sondages contre 2,6% à l’arrivée… quant à  François Fillon, dans le même temps, il passait de la 4ème place avec 8%, à la 1ère avec 44%. C’est pas très sérieux –ou pas très honnête- messieurs les sondeurs…

        La claque que vient de prendre « Ali Juppé », le candidat favori de la gauche et des mosquées, donné par les sondages à 38% (contre 28% au final), était illustrée hier soir par la gueule de déterrée qu’il arborait à la télévision en affirmant, les dents serrées,  qu’il se maintiendrait au second  tour.

Continuer la lecture de Chassons le candidat de la gauche et des mosquées