Le navire Ocean Viking (SOS Méditerrannée) fait escale à Marseille : non aux marchands d’esclaves, halte aux collabos !

Le navire Ocean Viking (SOS Méditerrannée) fait escale à Marseille : non aux marchands d’esclaves, halte aux collabos !

 

Communiqué de la Ligue du Midi

 

 

Comme nous l’avions annoncé, l’association immigrationiste SOS Méditerranée, vient de co-affréter avec Médecin sans Frontières, un nouveau navire battant pavillon norvégien dénommé Ocean Viking. Ce bateau est parti de Pologne, il y a une semaine et après avoir contourné l’Espagne, s’est dirigé vers Marseille, siège de l’Association SOS Méditerranée.

On se souvient qu’en 2018, les identitaires et patriotes, à Montpellier, Bordeaux, Marseille, Sète, avaient conduit par leurs actions la totalité des nations à refuser un pavillon au navire Aquarius qui avait été finalement placé sous séquestre par le gouvernement français.

Pour sa nouvelle campagne d’été, SOS Méditerranée, avec l’appui de gros donateurs politisés du type Soros, de l’Union européenne, de multinationales et de collectivités territoriales, a réussi à affréter un nouveau navire, plus beau, plus coûteux de 77 m de long sur 15 m de large, équipé de conteneurs destinés à accueillir des familles. Un personnel pléthorique d’une trentaine de personnes parmi lesquelles une sage-femme et des chargés de communication (sic) assisteront les migrants.

Aux dires de SOS Méditerranée, le bateau se tiendra à la limite des eaux territoriales libyennes, de façon à recueillir les candidats africains sous l’œil attentif et intéressé des maffias et autres passeurs. C’est déjà un aveu sur les méthodes de forbans que nous ne cessons de dénoncer… Sur des vidéos de l’association, on peut voir le personnel des zodiacs de sauvetage, distribuant des gilets de sauvetage aux migrants, puis les canots pneumatiques sont coulés -ça, on ne nous le montre pas- … voilà un beau sauvetage bien réussi sur une mer d’huile… Mesdames, messieurs, passez la monnaie…

Car tout ceci est un business puisque SOS Méditerranée reconnait que la location du navire coute 11.000 € par jour -14.000 € si l’on rajoute les faux frais-, soit 450.000 € par mois et sur la saison d’été, pas loin de 2 millions.

Pas de soucis, c’est vous qui payez (vous, ce sont les classes populaires) … vous engraissez sans le savoir, le trafic par vos impôts, à travers les subventions des collectivités territoriales -Conseils régionaux, départementaux, municipalités-, par les déductions fiscales des dons des particuliers que l’État ne rentrera pas et par les dons des entreprises (idem)…

En conclusion, lors de sa campagne d’été, soit Ocean Viking naviguera entre la Libye et Marseille et alors des envahisseurs seront débarqués directement et régulièrement à Marseille et nous devrons nous mobiliser contre ce trafic.

Soit les envahisseurs seront débarqués à Malte et seront acheminés par avion dans quelques pays dont la France qui se seront partagés ces colons chargés de peupler nos pays….

Dans un cas comme dans l’autre, la pompe aspirante, un instant grippée, va continuer à déverser sur notre sol des hordes de migrants que nous devrons en plus de les accueillir, nourrir et loger, puisqu’on sait pertinemment qu’ils viennent pour consommer et non pour trouver un travail qui n’existe pas.

Et pendant ce temps, nos SDF continuent à crever dans la rue, nos concitoyens de Mayotte et de Guyane d’appeler au secours… en vain. Pour les médias du système, seuls les « migrants » sont à la mode… et surtout si l’on peut annoncer de vrais ou faux naufrages…

 

Français, à vos poches…

Coke en stock : nouvelle campagne de SOS Méditerranée, nouvelle réaction des identitaires

Coke en stock : nouvelle campagne de SOS Méditerranée, nouvelle réaction des identitaires

Copie d’écran YouTube Présentation de l’Ocean Viking

Éditorial de Richard Roudier – Ligue du Midi

 

Frédéric Pénard, directeur des opérations de sauvetage en mer de SOS Méditerranée, -traduire collaborateur du trafic d’africains en mer- a annoncé que l’organisation allait reprendre son activité. Mais « sans entrer dans les eaux territoriales libyennes ». Une précision qui est aussi un aveu : le bateau ira à la limite de ces eaux prendre livraison des africains conduits par les trafiquants internationaux.

 

On sait depuis plusieurs campagnes de « pêche aux migrants » que ces candidats à l’entrée en Europe, nouvel Eldorado, sont entassés sur des pneumatiques incapables de parcourir une distance plus longue que la limite des eaux territoriales libyennes. C’est dire si la présentation de ces « sauvetages en mer » est mensongère. Les éventuels naufrages (noyades) ne gênent pas les différents maillons de la chaîne. Au contraire, c’est une aubaine pour les naufrageurs puisque les africains, lesquels ont déjà payé leur passage avant d’embarquer, et les morts spectaculaires, médiatisées jusqu’à la nausée, permettent de faciliter le débarquement des autres migrants. Les noyés sont « tout bénéfice » pour les ONG.

 

Nous avions réussi à faire mettre « l’Aquarius » sous séquestre en 2018, SOS Méditerranée revient avec « Ocean viking »

 

Rappel de nos actions :

Plus beau, plus coûteux, c’est « Ocean Viking »

 

L’ « Ocean Viking » est un navire plus récent que l’antique rafiot « Aquarius », enregistré, aux dires de SOS Méditerranée, comme cargo auprès du Registre international norvégien (NIS) et qui bat pavillon norvégien. « Il a servi de navire d’approvisionnement et de sauvetage pour l’industrie gazière et pétrolière en mer du Nord. Construit en 1986, il mesure 69,3m de long et 15,5m de large. Son grand pont arrière découvert a permis à SOS MEDITERRANEE et MEDECINS SANS FRONTIERES d’y installer un ensemble de conteneurs ». Ceux-ci ont été spécialement aménagés pour abriter des familles et des centaines de migrants. Avec quatre zodiacs et un personnel pléthorique à bord, on assiste au développement d’un véritable business…

 

Un personnel pléthorique

 

L’Ocean Viking emploie un personnel nombreux. Trente personnes y sont, en permanence, entretenues à bord pour la navigation, et l’accompagnement des africains transportés.

L’équipe de MSF, est composée de neuf personnes : quatre praticiens (un docteur, deux infirmières, une sage-femme), un logisticien, un médiateur culturel, un chargé d’affaires humanitaires et un responsable de la communication. Elle est dirigée par un coordinateur de projet.
L’équipe de SOS MEDITERRANEE, en charge des opérations de recherche et de sauvetage, est composée de 13 personnes : un coordinateur des opérations, un coordinateur adjoint, 9 marins-sauveteurs, un chargé de communication et un chargé de recherche et de documentation -la communication est particulièrement importante puisqu’elle assure les rentrées financières particulièrement abondantes-.
Neuf autres personnes composent l’équipage maritime du bateau, employées par l’armateur.

 

Une opération financière d’un niveau inouï

 

Combien coûte ce trafic ? On commence à en savoir plus par bribes. On parle de 11.000 euros par jour pour la location du navire et de 14.000 euros en comptant les faux frais. C’est en millions d’€ par mois que cela va se chiffrer, à première vue de l’ordre de 2 millions d’euros. Ce n’est pas à la portée d’une petite association qui avoue 3 salariés… Cet argent provient de dons de fondations ou d’autres ONG, comme de Médecins Sans Frontières, et de collectivités territoriales françaises. A titre d’exemple, le Conseil Régional d’Aquitaine et celui d’Occitanie ainsi que divers Conseils départementaux et municipalités versent des subventions copieuses à cette organisation. Les contribuables seront certainement satisfaits de savoir qu’ils financent indirectement des trafics d’êtres humains, grâce à leurs élus PS, LR et autres…

SOS Méditerranée est décidée à mener pendant l’été une offensive destinée à nous imposer des migrants africains en grand nombre… A nous d’organiser une réaction. On sait qu’ « Océan Viking » vient de quitter la Norvège pour les côtes libyennes et il est actuellement au niveau du Portugal; il fera certainement une escale de ravitaillement en Espagne après avoir franchi le détroit de Gibraltar.

 

Que cache cette pseudo mobilisation humanitaire

 

Premièrement, c’est une opération politique de dilution de notre identité qui concourt au métissage des populations européennes en déclenchant un véritable appel d’air et en disant « vous êtes ici chez vous, croissez et multipliez-vous… »

Deuxièmement, c’est une opération économique managée par l’idéologie mondialiste, car pour 10 % des migrants qui vont trouver du travail chez nous, ce sont 90 % qui sont là uniquement pour être des consommateurs, des pousseurs de caddies… Et qui pensez-vous va les payer ? C’est la classe moyenne, ce sont les classes populaires qui sont de plus en plus tordues, de plus en plus épongées par le système…

Troisièmement, c’est une opération extrêmement juteuse pour toutes ces ONG ; savez-vous que l’association SOS MÉDITERRANÉE arrive à dégager en 2017, 1,5 millions de bénéfice avec seulement 3 à 5 salariés et 250 bénévoles…

Quatrièmement, on est en présence d’une véritable pompe à fric : SOS MÉDITERRANÉE est subventionnée par l’État français, par une myriade de collectivités. Alors on nous raconte que 90 % des subventions proviennent de financements privés, FAUX, tout cela est un mensonge, ce sont des entreprises publiques ou des entreprises privées redevables ou stipendiées par le gouvernement, des banques, le secteur audio-visuel, la presse … tout ça pour dire que la mise en danger de la vie d’autrui, les noyades, le bien-être et la vie des migrants, ils s’en tapent… et bonjour le business !

Après ses mésaventures de 2018, SOS méditerranée lance une campagne plus ambitieuse que jamais. Elle s’appuie :

  • sur de gros donateurs politisés -du type Soros- qui détestent notre civilisation-
  • sur une classe politique lâche et décérébrée
  • sur des institutions européennes ennemies de nos patries
  • sur des médias aux ordres des multinationales
  • sur des « petites mains » du style antifas chargés de faire le sale boulot

 

Agir vite et fort …

 

Notre campagne de 2018 a porté ses fruits puisque aucun pays européen ou autre n’avait osé délivrer de pavillon aux affréteurs. Rappelons que SOS Méditerranée avait même sollicité le Vatican -qui n’est pas connu pour l’importance de sa marine-, le Libéria et plusieurs états maffieux d’Amérique centrale bien connus pour leur laxisme dans la délivrance de pavillons de complaisance. Ça ne choque pas les médias…

Nous devons protester par tous nos moyens contre cette nouvelle campagne, alerter nos camarades du bassin méditerranéen afin de dénoncer, tous en même temps, les tentatives de débarquement ou de ravitaillement, être présents physiquement dans les ports…

Dénoncer enfin les collectivités territoriales complices de ce trafic.

 

Aidez-nous à lancer cette campagne !

Financez nous …

 

Richard Roudier sera candidat aux élections dans la circonscription de Miss « Goulag » Ressiguier

Richard Roudier sera candidat aux élections dans la circonscription de Miss « Goulag » Ressiguier

 Communiqué de la Ligue du Midi

 

Pas de quartier pour les ennemis de la liberté !

  

Les libertés fondamentales comme la liberté de circuler, la liberté de manifester, la liberté de s’exprimer par la parole ou l’écriture  subissent aujourd’hui de graves atteintes et conduisent à une véritable épuration. Seule la pensée unique  a droit de cité ; le régime d’Emmanuel macron appuyé par l’ultragauche antifa et la France Insoumise veut aller encore plus loin. On l’a vu avec la Commission d’enquête parlementaire contre les violences d’extrême droite, dirigée par Muriel Ressiguier dont les experts auto-proclamés ont déversé pendant des mois leurs projets liberticides :

  • Transfert de pans entiers de la loi de 1881, sur la presse -créée pour protéger la liberté de la presse et la Liberté d’expression-, vers le code pénal en durcissant les peines de façon inouïe.
  • Renversement de la charge de la preuve (pilier du droit français) en matière de poursuite ayant trait aux propos dits discriminatoires
  • Alignement du droit pénal français sur le droit anglais et allemand plus expéditifs
  • Glissement progressif du concept de haine raciale vers la haine tout court
  • Condamnation des mots au même titre que les actes
  • Prise en compte des délits ou crimes commis à titre privé par des adhérents et des dirigeants d’organisations pour leur appliquer la qualification de bandes armées et milice privée

A l’origine, Muriel Ressiguier devait rendre le rapport de la Commission le 11 juin 2019, mais entretemps et contrairement à ses rodomontades, elle a préféré ne pas convoquer Richard Roudier pour ne pas avoir à recevoir une « volée de bois vert » de la part du président de la Ligue du Midi qui avait préparé un certain nombre de dossiers croustillants. Les travaux de la Commission ont donc été raccourcis et le rapport sera déposé finalement le 6 juin 2019.  Ainsi  Muriel Ressiguier, en utilisant l’argent du contribuable, aura pu déverser toute sa haine en faisant fi du sacrosaint principe du « débat contradictoire ».

C’est pour rappeler à Muriel Ressiguier, ces principes intangibles que Richard Roudier sera candidat aux prochaines élections législatives dans la circonscriptions de Muriel Ressiguier afin de lui porter la contradiction qu’elle n’a pas voulue accepter à l’Assemblée nationale ; gageons qu’il lui sera difficile de se draper dans sa superbe, elle qui est devenue une candidate mineure vu les résultats obtenus dans l’Hérault  par le Parti de la France Insoumise aux européennes (moins de 10% des votants, 5 % des inscrits).

Le 04/06/2019

Muriel Ressiguier crie à la provocation pour… un autocollant

Muriel Ressiguier crie à la provocation pour… un autocollant

Communiqué de la Ligue du Midi

 

On en viendrait presque à la plaindre la pauvre Muriel. Ce mercredi 15 mai 2019 restera à jamais gravé dans l’histoire politique moderne. En effet, un communiqué émanant de Muriel Ressiguier elle-même, députée de la 2ème circonscription de l’Hérault pour La France Insoumise et par ailleurs présidente de la ridicule commission parlementaire de lutte contre les groupuscules d’extrême droite, a été publié pour alerter la population d’une terrible « provocation ».

Une véritable « tentative d’intimidation » contre sa personne et son travail au sein de la fameuse (fumeuse) commission. L’acte insoutenable d’une violence inouïe qui a fait réagir Muriel Ressiguier est un simple « autocollant apposé cet après-midi sur la boite aux lettres de [sa] permanence parlementaire à Montpellier ». Et Muriel Ressiguier d’enchainer en arguant de cette attaque pour justifier son engagement politique et pour conclure par cette envolée lyrique et désopilante « il est temps d’en finir avec la haine, les discriminations et l’obscurantisme ».

L’autocollant en question, visible sur la photo jointe au communiqué, est un autocollant représentant le nouveau symbole de l’Action Française, la fleur de lys. Rien de plus…

On en vient à se demander sur quelle planète Muriel Ressiguier évolue… Montpellier fait partie des villes où la violence politique d’extrême gauche défigure la ville. Violences pour lesquelles le maire Philippe Saurel a d’ailleurs souligné la responsabilité de Muriel Ressiguier lors de la manifestation du 14 avril 2018. Ne parlons pas des centaines d’affiches et d’autocollants des groupes gauchistes et antifas qui enlaidissent la ville et qui flirtent toujours impunément avec l’appel au meurtre d’opposants politiques.

Sans doute la déculottée attendue de la France Insoumise aux prochaines élections européennes lui tape-t-elle sur les nerfs ? A moins que ce ne soit l’échec de sa commission parlementaire ? Ou encore le sale coup porté par Andréa Kotarac qui ébranle ses convictions politiques ? En tout cas, Muriel Ressiguier perd les pédales et sombre dans le ridicule de la communication politique à outrance et la paranoïa.

 

Ils doivent rigoler jaune les copains kurdes de Rojava avec cette histoire d’autocollant…

L’objet du délit…

2 commandos de marine sacrifiés pour 2 inconscients criminels

2 commandos de marine sacrifiés pour 2 inconscients criminels

 

Communiqué Ligue du Midi

 

Les troupes d’élite de la Marine Nationale ont encore une fois démontré la capacité de l’armée française à intervenir sur n’importe quel terrain et à n’importe quel moment dans les conditions les plus difficiles.

La Nation tout entière peut se montrer fière de l’engagement de ses militaires, de leur haut niveau de préparation et de leur détermination sans faille.

Malheureusement chaque Français porte aujourd’hui le deuil de deux des meilleurs d’entre nous, les officiers mariniers Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello du Commando Hubert.

Nous nous réjouissons de la libération des deux otages français ainsi que de la neutralisation des terroristes islamistes. Mais nous ne pouvons que nous interroger sur la présence des deux Français dans une zone clairement identifiée comme dangereuse et fortement déconseillée aux touristes et ce pour, semble-t-il, (vous avez bien lu) un voyage de noce. 

Leur inconscience égoïste a eu des conséquences terribles que nous ne pouvons occulter. Cette dramatique affaire doit amener désormais à une responsabilisation financière et pénale de ceux qui mettent en danger la vie des équipes de secours civiles ou militaires envoyées à leur rescousse.

Nous ne pouvons plus accepter que l’irresponsabilité de certains, sportifs du dimanche, simples touristes ou aventuriers humanitaires, en mer, en haute montagne ou dans des zones de guerre, soient si lourdes de conséquences en moyens humanitaires ou humains.

Enfin, une question sérieuse restera sans réponse: Macron a-t-il fait pression sur la hiérarchie militaire pour hater cette intervention pourtant risquée afin de coller au calendrier électoral et en récupérer (du moins le croit-il ?) une quelconque retombée positive sur son auguste personne. Car, en effet, lors des opérations de Forces Spéciales (FS), le temps est leur meilleur allié mais encore faut-il qu’on leur en laisse…

La Ligue du Midi adresse ses condoléances les plus sincères à la famille des deux héros ainsi qu’à leurs camarades de combat et souhaite ardemment que leur sacrifice pousse le gouvernement à légiférer sur la responsabilité individuelle de celles et ceux qui mettent en danger la vie des secours.

Fêtes de Pâques à Saint Julien de Cassagnas: des salauds ont saccagé le cimetière

Fêtes de Pâques à Saint Julien de Cassagnas: des salauds ont saccagé le cimetière

 

Communiqué de la Ligue du Midi

 

Encore un acte anti-chrétien

 

En France, sachez que depuis deux ans, 24 édifices religieux chrétiens ont été incendiés volontairement. Ces derniers mois, des incendies ont frappé, outre Notre Dame, Saint-Sulpice à Paris, Saint-Nicolas dans le nord, et Saint-Alain dans le sud. Les actes de christianophobie se comptent en centaines par an. Des cimetières sont dévastés, des croix brisées, des mûrs souillés en un crescendo incroyable.

A Saint-Julien-de-Cassagnas, situé à une quinzaine de kilomètres au nord d’Alès, dans le cimetière de la commune, une soixantaine de croix ont été cassées ou renversées, certaines ont même été placées à l’envers ou disposées selon d’étranges rites d’inspiration sataniste.

 

La piste anarcho-sataniste

 

On se souvient qu’il y a deux mois des individus de la mouvance anarchiste avaient été interpelés à Sète pour avoir tagué sur le portail de l’église Saint Vincent : « La seule église qui illumine est celle qui brûle », slogan que de nombreux nihilistes ont repris à leur compte.

A Montpellier, en centre-ville, on vient de voir sur les murs extérieurs de l’église Saint Denis : « Notre-Dame, rend l’argent !», référence à l’élan exceptionnel de générosité qui a suivi l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris.

 

La semaine sainte de Pâques : cible privilégiée

 

Comment ne pas rapprocher tous ces actes du fort climat d’insécurité et de haine anti-chrétienne que les islamistes salafistes entretiennent dans de nombreux pays. Les attentats du Sri Lanka (plus de 800 victimes) s’inscrivent dans cette stratégie du harcèlement et de la terreur. Les islamo-gauchistes profitent de ce courant pour s’attaquer à nos traditions constitutives de notre identité.

 

 

NB : nous venons d’apprendre à l’instant qu’un adolescent de 17 ans, proche de la mouvance sataniste, venait d’être interpellé et serait passé aux aveux.