Archives de catégorie : Actualités

Qui est Georges MERIC, président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne ?

Le billet de Robert Langlois

 

Franc maçon, fils de ministre, héritier socialiste, condamné en 1991 pour fraude à la sécurité sociale, toujours en conflit d’intérêt sur ses affaires immobilières d’établissements de soins et de maisons de retraite financés par le département et pour finir, grand prosélyte local du grand remplacement.

Héritier d’une très belle lignée socialiste

        Franc maçon, il l’est et ne s’en cache pas. Bien au contraire il le revendique. Son grand père était déjà dans la garde rapprochée de JAURES. Son père, André MERIC est né le 14 août 1913 à Toulouse. ce dernier a été élu conseiller général du canton de Nailloux en 1945, puis maire de Calmont en 1955. Elu très jeune sénateur SFIO en 1948, vice-président du Conseil de la République en 1956, puis du Sénat entre 1958 et 1980 et pour finir, ministre des Anciens Combattants de ROCARD sous MITTERAND de juin 1988 à mai 1991.

        C’est dire si le socialisme héréditaire et dynastique lui vient de loin. Chez ces gens on ne partage pas les postes, on garde tout pour soi. La mixité sociale c’est pour les autres. Voilà donc 3 générations que les MÉRIC règnent sur le socialisme local, avantages et prébendes inclus.

Continuer la lecture de Qui est Georges MERIC, président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne ?

Mort des commerces traditionnels : mort de notre mode de vie

Le billet de Robert Langlois

La dévitalisation du commerce traditionnel dans le centre des villes moyennes fait du bruit jusqu’en Amérique. C’est en effet le New-York Times qui vient de consacrer un article à l’abandon du centre ville d’ALBI.

        Les américains sont choqués, ils pleurent la France traditionnelle, celle qu’ils ont aimée. L’ami de D. TRUMP ne vient plus à PARIS, le journaliste du New-York Times pleure sur ALBI et sur la fin d’un monde qui l’avait enchanté.  À New-York on s’alarme, ici on s’en fout. DELGA qui pourtant vient de ce monde ne doit même plus savoir ce qu’il s’y passe. Son monde n’est pas le nôtre, notre monde n’est plus le sien. Elle ne sert strictement à rien…

        À tous les étages nos élus fictifs plastronnent, président, parlementent, touchent des indemnités, achètent la paix sociale, arrosent “à tout va”, bouffent des budgets et s’en foutent.

Continuer la lecture de Mort des commerces traditionnels : mort de notre mode de vie

Pour une contre-offensive culturelle identitaire

Olivier Roudier à la Tribune

“La désislamisation” au palais des Congrès de Béziers (04-03-17)

        Le samedi 4 mars se sont tenues à Béziers les “assises de la désislamisation”, concept novateur qui devrait permettre de dégager une panoplie de mesures concrètes, prêtes à être mise en œuvre très rapidement en cas de bouleversement politique.  Parmi une douzaine d’intervenants, Olivier Roudier a défendu la position identitaire et proposé une dizaine de mesures dans le secteur de la culture au sens large… Interrompu à de nombreuses reprises par les applaudissements des 300 participants Olivier a quitté le pupitre sous une ovation “debout”. La quarantaine, père de famille, natif de Béziers,  il aura été, par ses propos incisifs et chargés de poésie, la révélation de cet événement.
Pour une contre-offensive culturelle identitaire.

(Texte intégral d’Olivier Roudier –Ligue du Midi-)

 

        Porte-parole de la Ligue du Midi, laissez-moi tout d’abord remercier les organisateurs de ces assises d’avoir permis de faire entendre la voix des identitaires d’Occitanie.

        D’ordinaire, c’est dans la rue que la Ligue du Midi combat l’islamisation. Aujourd’hui ce sera sur le terrain des idées que nous livrerons bataille puisque je vais tâcher de dégager quelques pistes pour une contre-offensive culturelle. Car nous sommes réunis aujourd’hui pour enrayer un phénomène que nous constatons tous, tous les jours : l’islamisation de la France et du reste de l’Europe… En à peine deux générations la menace a surgi et progresse irrésistiblement avec la complicité des oligarchies.

        Ce bouleversement est beaucoup plus inquiétant que la foudroyante conquête arabo-musulmane des VIIe et VIIIe siècle, car, à l’époque, les Européens avaient une forte conscience d’eux-mêmes et la volonté farouche de le demeurer, ainsi qu’une capacité démographique qui a permis de limiter puis de repousser l’invasion. Aujourd’hui, nous assistons à la pire des invasions reposant sur le déversement démographique migratoire.

        Il ne faut pas non plus perdre de vue que la diaspora musulmane en Europe se sent reliée à l’ensemble du monde musulman, un monde en plein essor fort d’un milliard trois cents millions de personnes… Un monde que l’islam dénomme la «ouma», une ouma constituée par dessus les frontières en ne tenant compte d’aucune d’elles.

Continuer la lecture de Pour une contre-offensive culturelle identitaire

Saccage du centre-ville de Montpellier par l’extrême gauche, il est temps d’agir !

Une fois de plus le centre-ville de Montpellier a été le théâtre de dégradations multiples et de violences de la part de l’extrême gauche. Depuis plusieurs mois, des groupuscules antifas saccagent notre ville en toute impunité. Ce mardi 28 février, une nouvelle manifestation nocturne a causé la dégradation de dizaines de commerces du centre-ville. La police, bien que présente en grand nombre ( 300 policiers pour 400 manifestants) n’a procédé à l’interpellation que de quelques individus.

Le préfet de l’Hérault et le maire de Montpellier semblent aujourd’hui découvrir que des bandes violentes d’extrême gauche considèrent désormais le centre-ville comme leur aire de jeu. Pourtant la Ligue du Midi a régulièrement alerté les autorités sur une situation qui est devenue aujourd’hui insoutenable pour les commerçants et usagers montpelliérains.

Les autorités ont une responsabilité importante dans cette affaire. Pour rappel, le 8 octobre 2016, la préfecture avait préféré interdire à la Ligue du Midi de manifester, comme elle en avait l’habitude, en centre-ville de Montpellier, laissant ainsi une totale liberté d’action aux casseurs. Philippe Saurel avait lui même dénoncé notre manifestation et plusieurs élus de gauche avaient même pris part au rassemblement de l’extrême gauche. En faisant ce choix, les autorités et élus locaux ont fait naître un sentiment d’impunité chez ces groupuscules qui ne semblent connaître aucune limite dans la violence.

Face à cette situation et afin que le centre-ville de Montpellier retrouve un peu de tranquillité, la Ligue du Midi appelle les autorités à prendre les mesures qui s’imposent :

– Interdiction effective des manifestations non déclarées.

– Fermeture immédiate des squats politiques de Montpellier (Le Royal, Luttopia, le Kalaj, etc), véritables bases arrière des casseurs.

– Interpellation et mise en place de poursuites judiciaires à l’encontre des leaders de ces manifestations, dont certains sont d’ailleurs déjà connus de la Justice.

Si les autorités refusent de prendre ce problème à bras le corps, la Ligue du Midi se réserve le droit de se mettre à disposition des citoyens de Montpellier qui souhaiteraient sécuriser leurs commerces et leurs biens. Nous refusons de rester spectateurs alors que nos concitoyens souffrent chaque jour de l’inaction des pouvoirs publics.

Casseur casse toi, ici tu n’es pas chez toi !!!

Carrure, ici et maintenant !

Le billet de Thierry Lafronde

        Par les temps qui courent la France n’a pas besoin d’une tête d’œuf, surtout issue de l’ENA, pour la présider. Le jargon précieux et les méandres administratifs pour justifier l’inaction n’ont que trop duré. Elle n’a pas besoin non plus d’une personnalité avec de l’entregent, rompue aux louvoiements et courbettes, voire gestes de soumission envers les barbus mahométans et les porteurs de tabliers occultes. Etre la marionnette redevable à des pouvoirs parallèles ôte toute indépendance.

        Elle doit résolument tourner le dos aux personnalités expérimentées par des années de mauvais services envers le pays, issues de partis dits « de gouvernement ». Si savoir gouverner c’est abdiquer la souveraineté autant ne pas savoir le faire et partir sur d’autres bases.
Elle doit retrouver le bon sens et la raison, chers à Descartes, et plus encore, le bon sens paysan qui permet d’analyser lucidement les problèmes pour trouver des solutions saines, concrètes, réalistes.

Continuer la lecture de Carrure, ici et maintenant !

Toulouse : MOUDENC installe Big-Brother

Le billet de Robert Langlois

        D’ici juin 2017, TOULOUSE va équiper les caméras du centre ville d’un système d’intelligence artificielle conçu par IBM capable d’analyser la température corporelle, les expressions faciales, la démarche des passants pour déterminer un comportement suspect et interpréter une éventuelle menace.

        Cela veut dire que lorsque la caméra intelligente repèrera un mouvement inhabituel, le système enverra une alerte à un opérateur qui évaluera la scène et prendra la décision de déclencher une intervention policière. À terme, à défaut d’opérateur, ce pourra être un algorithme, c’est à dire un robot qui prendra la décision. Le robot fonctionne H 24, ne se fatigue pas, n’a pas d’états d’âme, n’est jamais distrait de sa tâche. Surtout un robot ne se syndique pas, n’a pas de conscience politique, ne s’oppose pas, il exécute.

        C’est donc un véritable contrôle social de type orwellien qui se met en place dans la capitale de l’Occitanie. Avec ce système, in fine, nous pouvons avoir la certitude que ce seront des robots qui nous contrôleront car telle est la logique d’un tel système.

Continuer la lecture de Toulouse : MOUDENC installe Big-Brother