« L’avenir de la France est dans nos mains »

« L’avenir de la France est dans nos mains »

Discours de Nicole Mina lors de la Manifestation contre l’insécurité devant la Préfecture de Montpellier

Manifester contre l’insécurité, c’est défendre nos valeurs naturelles, et en particulier celle, première, du droit fondamental à vivre sans crainte dans son espace vital public quotidien, de jour comme de nuit.

En fait, la sécurité est la liberté essentielle qui doit imprégner un peuple aussi bien que les individus qui composent ce peuple.

Or chaque jour qui passe en France voit son lot d’agressions, souvent gravissimes. L’ami qui m’a précédée à la tribune a amplement développé ce point crucial.

Aussi, je voudrais compléter son propos sur une insécurité, insidieuse celle-ci, qui annihile nos valeurs naturelles que j’évoquais en préambule, et qui touche en conséquence à la procréation. Plus aucun territoire n’est épargné, même au sein des bâtiments institutionnels de la République le désordre, le chaos et l’agressivité règnent. Lycées, prisons, tribunaux sont les théâtres quotidiens de violences et menaces en tous genres.

A l’insécurité physique quotidienne s’ajoute une insécurité du travail, donc d’une insécurité financière induisant une crainte parfois inconsciente mais bien réelle, qui est celle de l’avenir.

Comment expliquer la dénatalité parmi les familles de notre peuple et son amenuisement démographique sinon par l’insécurité de l’avenir d’enfants qui seraient mis au monde dans une société chaotique et sacrifiée sur l’autel de la spéculation des mondialistes ? Avenir entaché par l’éventualité d’une école qui brûle, de harcèlement au collège ou lycée menant au suicide ? Même une crèche est menacée par les propos dits « artistiques » d’un rappeur qui incite à piétiner les bébés blancs. Quand ce n’est pas le trop connu « coup de couteau au cou ».

Voilà aussi d’où vient le désarroi d’une insécurité grandissante : nos maux sont édulcorés, aseptisés : ce « coup de couteau au cou » étant en réalité un égorgement que les médias aux ordres sont priés de passer sous silence. Le message devient clair : soyez sympas, les gars, laissez-vous tuer sans faire de vague.

Car cette confusion imposée a créé un communautarisme incluant délinquance migratoire et terrorisme islamiste, véritable état-cancer métastasé dans notre société.

Plus personne n’est exclu de la crainte d’être attaqué, volé, violé, tabassé par une racaille qui ne recevra devant les tribunaux d’une justice « aux ordres » qu’une peine minime, quand ce n’est pas une simple admonestation. Le terrorisme barbare est honteusement taxé de déséquilibre mental, et le « déséquilibré » échappe au tribunal pour l’hôpital psychiatrique.

La disproportion entre la magnanimité envers les délinquants et le mépris que l’on porte au traumatisme des victimes est flagrant et mérite qu’on combatte cet état de fait qu’on nous inflige.

Alors comment, dans ce climat d’insécurité générale, les jeunes générations pourraient-elles envisager sereinement de créer une grande famille et ainsi de faire perdurer notre idée de la France ? Comment mettre un enfant au monde avec la quasi-certitude de ne pas pouvoir le protéger ?

Devant cet état de fait, la réaction de nos dirigeants est lamentable. Le premier ministre qualifie de « bande d’imbéciles » d’authentiques criminels incendiaires menaçant les forces de l’ordre. Il est vrai que les nantis offrent à leur progéniture des chauffeurs qui les conduisent dans des écoles privées et détournent le regard de ceux qui sont obligés, faute de moyens financiers, de vivre dans des quartiers dits « sensibles » où la sensibilité s’exprime par des rafales de kalachnikov ou des guet-apens envers les forces de l’ordre, interdites de riposte.

Pire, la manifestation contre l’islamophobie, en réalité pour l’imposition de la charia, a été complaisamment médiatisée, se soldant cependant par un échec car 13 000 personnes à Paris, après une telle pub, c’est un échec qui nous donne raison ! Pour mémoire : 150 000 gilets jaunes partout en France le 24 novembre 2018.

Revenons aux fondamentaux des valeurs naturelles : il y a les innocents et les agresseurs, et toute société digne de ce nom se doit de combattre les agresseurs et de protéger les innocents. Ce concept basique est le seul garant d’un peuple digne de ce nom.

Ce que nous subissons n’est plus admissible et doit être dénoncé et combattu ! Il y va de notre sécurité individuelle, mais aussi de la survie de notre peuple, de notre civilisation, au nom de ceux qui au fil des siècles ont sacrifié leur vie pour nous bâtir une nation qui fut grande et admirée.

Nous rejoindre dans ce combat est devenu une nécessité et un devoir sacré.

Combattons pour la remigration.

Combattons pour la suppression des allocs aux soi-disant migrants ou immigrés de tous poils qui ne viennent pas en France pour travailler mais pour les allocations. A Toulouse, avant-hier, des « migrants » ont manifesté parce qu’ils ne pouvaient plus retirer d’argent, tandis que des retraités, étudiants et chômeurs Français font les poubelles pour se nourrir.

Combattons pour la suppression de la double nationalité et l’expulsion des délinquants avec interdiction de retour et emprisonnement en cas de retour.

En revanche, combattons pour l’encouragement à la natalité telle que pratiquée par Orban en Hongrie et Poutine en Russie avec des critères exigeants excluant les profiteurs de système, encouragement qui a immédiatement porté ses fruits.

Enfin, chacun de nous doit combattre sur son terrain par la création d’une liste municipale, ou sa présence sur une liste compatible avec nos idées.

Mes amis, l’avenir de la France est dans nos mains, et dépend de notre engagement à le construire !

Combattons !

Nicole MINA

Nicole MINA

Conseillère régionale

« L’avenir de la France est dans nos mains »

« Il faudra se souvenir de TOUS ces collabos ! »

Discours de Patrick Jardin lors de la Manifestation contre l’insécurité devant la Préfecture de Montpellier

Mes chers Amis

Certains me connaissent pour m’avoir vu interpeller notre « premier sinistre » Manuel Valls après les attentats de Paris qui ont coûté la vie à ma fille Nathalie et à 129 autres personnes celui-ci n’a rien trouvé d’autre à me dire : « Monsieur, pas devant les caméras » j’en ai d’ailleurs fait le titre de mon livre qui paraîtra l’année prochaine……. Manuel Valls,  vous savez celui qui depuis s’est enfui en Espagne pour essayer de se faire élire maire de Barcelone,  négligeant ses électeurs qui venaient de l’élire  député de la République Française et qui, maintenant, après avoir pris une claque retentissante rêve de revenir de nouveau en France : « les cons ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait » avait dit Audiard ; d’autres me connaissent pour mes prises de positions, certes marquées sur certains sujets et en particulier l’islamisme, d’autres m’ont vu lors de la fête de la Ligue du Midi et certains au travers des articles que je rédige, soit sur mon blog www.patjar.fr ou sur Riposte laïque ou Résistance Républicaine ou au travers de trop peu nombreuses émissions télévisées ou de tout aussi rares journalistes ont le courage de m’inviter. Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis Patrick JARDIN, le papa de Nathalie Jardin lâchement assassinée par des islamistes le 13/11/2015 au Bataclan où elle travaillait en tant qu’ingénieur lumière. Au lendemain de ce sanglant assassinat j’avais deux solutions : soit m’emparer de Kalachnikovs et faire un massacre dans une mosquée un Vendredi  à l’heure de la prière, soit lutter de toutes mes forces contre l’islamisme mais il était hors de question pour moi de me coucher devant ces criminels sans honneurs et sans fierté que sont ces couards d’islamistes je dis couards car il ne faut pas être très courageux pour tirer à bout portant voire à bout touchant sur des gens désarmés. Je ne sais pas encore aujourd’hui si j’ai fait le bon choix mais je peux vous dire que ce n’est pas le plus facile……..

Dans deux jours nous commémorerons les attentats de Paris ou j’ai eu l’immense chagrin de perdre ma fille Nathalie qui travaillait comme ingénieur lumière au Bataclan ……..Depuis cette date je n’ai eu de cesse de lutter contre l’islamisation de notre pays .Pour ceux qui seraient tentés de me mettre une étiquette politique sur le dos comme l’ont fait les journaleux du Monde ………..enfin moi je l’appelle « l’immonde » ; il est important que vous sachiez que je ne suis encarté dans aucun parti politique, moi je ne fais pas de politique ; cela n’empêche pas certains bobos bien-pensant de me traiter de fachos ce qui me fait rire car ils ne savent pas que le fascisme est précisément un acte politique donc ce terme ne peux s’adresser à moi. Alors certains vont se demander pourquoi je suis là et bien simplement pour apporter mon témoignage de victime du terrorisme islamique et pour essayer d’ouvrir les yeux de certains Français qui encore aujourd’hui ne se rendent pas compte que l’islamisme est le principal pourvoyeur en attentat et de l’urgence de la situation : LA FRANCE EST AU BORD D’UNE GUERRE CIVILE ETHNIQUE. En effet suite aux attentats quasi quotidiens que nous avons à subir, suite aux différentes provocations que sont le port du voile, le Burkini, les prières de rue, les exigences de ne plus servir de porc dans les cantines, la suppression des crèches au moment de Noël, les Français en ont marre et il me semble qu’ils arrivent à un point de non-retour ET LE PIRE S EST PASSE HIER OU DANS LES RUES DE PARIS ONT DEFILE 13 500 CONNARDS CONTRE L’ISLAMOPHOBIE ET OU UN SUPER CONNARD A FAIT GUEULER DANS LES RUES DE PARIS ALLAHOU AKBAR ! Nous sommes dans une situation dans laquelle une simple petite étincelle peut mettre le feu aux poudres ; j’ai grandi à Lille dans un quartier qu’on surnommait un « quartier arabe » à l’époque je jouais au foot à l’époque avec de petits arabes ils s’appelaient Mohamed , Bachir, Mehdi ou Karim parfois leurs mères surveillaient le groupe sans faire de différence entre nous et à l’époque ces femmes n’étaient pas voilées, il n’y avait pas de djellabas encore moins de Burkini et tous se passait très bien ; jamais je n’ai vu une seule prière de rue  maintenant je sais pour l’avoir vécu dans les compétitions de foot il y a des clubs qui préfèrent perdre leur match sur tapis vert plutôt que de se rendre dans certains clubs sachant pertinemment que leurs voitures se feront caillassées et qu’ils prennent des risques sur le terrain pour leur intégrité physique… même les arbitres refusent de se rendre dans ces quartiers de non droit!

Alors comment en est-on arrivé là ? Pour moi les plus grands fautifs sont les pouvoirs publics qui rechignent à punir sévèrement certaines personnes… jugez plutôt : l’incitation à la haine raciale est normalement punie de 1 an de prison ferme et 45.000 euros d’amende… Nick Conrad appelle à entrer dans des crèches pour tuer des bébés blancs : 6 mois avec sursis et 5.000 euros d’amende, une misère ! Eh bien, il a récidivé ! Un crétin se décrivant humoriste nommé Bellatar déclare publiquement que leurs enfants seront médecin ou avocat ou notaire et que nous allons voir ce qui allait nous arriver : impunité totale… Evidemment, lui en plus est un copain de Macron. Bendaoud, logeur des terroristes qui ont commis le pire crime depuis la seconde guerre mondiale : relaxé en première instance, heureusement condamné depuis en appel. L’imam de Lille a déclaré publiquement- je cite- : « Il n’est pas encore temps pour nous de prendre les armes pour prendre le pouvoir nous devons en tant que communauté musulmane de France travailler en douceur sans crier au loup, nous devons travailler, multiplier nos actions, Inch Allah, sans dire à tout le monde, sans faire trop de bruit »… Qu’est-ce donc ceci si ce n’est un appel à la guerre, au meurtre et à la haine raciale ? Et bien tenez-vous bien, cela est resté à ce jour IMPUNI ! Hier on a laissé défiler 13 500 SALOPARDS ET GUEULER ALLAHOU AKBAR DANS LES RUES DE PARIS SANS QUE LA POLICE NE BOUGE. Moi j’ai été fiché S pour avoir dit que lors de l’attaque de la mosquée en nouvelle Zélande je n’étais qu’à moitié satisfait puisque Brenton Tarrant avait tué 49 personnes alors qu’en 2015 au bataclan ils en avaient tué 98 ! Zemmour fait une déclaration au « Congrès des droites » un procureur s’empare de l’affaire… Alors oui je vous le dis mes amis il existe désormais en France dans notre propre pays deux sortes de lois, une pour nous bien plus répressive et une pour eux. Ce déséquilibre donne aux Français un sentiment d’injustice permanent et cette injustice est permise avec la compromission de nos élus qui manquent de courage et n’osent pas prendre des décisions fortes. Je lisais ce matin dans la presse que De Villepin était choqué car une abrutie avait défilé hier avec une étoile jaune dans le dos mais ce même De Villepin n’est apparemment pas choqué que cette manifestation et les cris qui ont été proférés aient pu avoir lieux dans les rues de Paris ! Ce qui est choquant également c’est que depuis 2012 l’islamisme est responsable de 263 morts et 1 000 blessés au cours de 18 attentats, en France, et 150 000 morts dans le monde depuis 2001 et tout cela sans que nos élites ne bougent le petit doigt ! 1 000 profanations de lieux de culte DONT aucune mosquée ! Alors oui les Français ont le sentiment, et ils ont parfaitement raison, que face à ces attaques on les abandonne et que l’Etat ne veux pas leur apporter ce qui pourtant fait partie de ses attributions : LA SECURITE.

Alors il est vrai qu’à force d’être délaissés voire abandonnés les Français seront de plus en plus tentés de se défendre eux-mêmes c’est humain et cela n’en fait pas pour autant des racistes mais imaginez seulement un seul instant que des Français commettent les mêmes délits en Algérie… je suis persuadé qu’ils n’en ressortiraient pas vivants ! Les musulmans, pour 50% d’entre eux, ont l’impression d’être vilipendés par les Français et se sentent persécutés chez nous alors pourquoi pleurent-ils tous pour venir en France subir le joug de ces salauds de Français racistes et islamophobes ? Qu’ils restent chez eux, cela nous fera du bien et allègera les déficits de nos caisses sociales ! Alors oui TOUS les crimes ne sont pas commis par des musulmans c’est vrai, mais il est également vrai que 70% de la population carcérale est d’origine musulmane et cela est quand même très significatif ! Actuellement nous assistons presque chaque jour à une attaque au couteau et ce qui me choque c’est que cela se passe souvent en pleine rue et sans qu’aucun Français n’intervienne préférant regarder la victime se faire agresser, sans que personne ne réagisse… je peux vous dire que si cela se passait devant moi je ne resterais pas sans bouger… je serais peut-être blessé ou pire mais une chose est certaine j’interviendrais ! Les Français ne sont pas solidaires à l’inverse des musulmans car voyez-vous même après chaque attentat terroriste jamais vous n’entendez un musulman s’élever et critiquer l’assaillant ; et cela pose un problème car il y a sûrement des musulmans parfaitement respectables mais s’ils ne réagissent pas, comment peut-on différencier les bons des salopards ? J’ai un principe certes simpliste mais pour moi « qui ne dit mot consens » … donc celui qui ne dénonce pas ces crimes est aussi fautif que celui qui les commet !

Nous avons, c’est certain, une part de responsabilité ne serait-ce que par nos votes : en effet si nous votions pour des gens qui ont ce qu’il faut dans le pantalon et là ce n’est pas une question d’appartenance politique mais une simple question de bon sens nous n’aurions pas accepté tout ce qu’ils veulent nous imposer, nous ne leur aurions pas donné tous les avantages dont ils bénéficient bref nous n’en serions pas là et surtout ce fameux traité félon de Barcelone point de départ de toute cette islamisation  n’aurait jamais été signé en 1973 ni ratifié en 2000 à Strasbourg!

En ce jour de commémoration de l’armistice il me semble que j’aurais préféré être colonisé par les allemands que par les musulmans… au moins avec les Allemands c’était clair ils envahissaient notre pays et l’occupaient ; avec les islamistes c’est beaucoup plus sournois… ils nous font une guerre d’usure, agissent par attentats, par provocations. Jamais en face, c’est leur marque de fabrique, surprendre l’adversaire par derrière, agir armé, lorsque l’autre ne l’est pas et en bande quand l’autre est seul ! Le problème c’est que cette fois je ne suis pas certain que nous pourrons compter sur les Américains pour nous en débarrasser !

Je ne peux pas finir cette prise de parole sans vous parler de la manifestation que font les islamos bobos gauchos en faveur de l’islamisme : cela me révolte ! Alors que nous avons à déplorer tant de morts et de blessés dus aux islamistes, le CCIF (Organisation très largement subventionnée donc financée par vos impôts proche des « frères musulmans »  et de l’UOIF dont l’un des directeurs Marwan Muhamad est un islamiste déclaré, très dangereux de par ses prises de position ) a organisé une manifestation contre l’islamophobie… ils ont osé ! Cette manifestation est une honte et une véritable insulte aux victimes des attentats islamistes (Le pire mes amis et vous comprendrez vite le danger, c’est que cette manifestation a reçu l’appui de personnalités politiques françaises dont certains vous sont connues : Philippe Martinez secrétaire général de la CGT, Yannick Jadot d’Europe Ecologie Les Verts -14% aux dernières élections-, Benoit Hamon heureusement qu’il n’a pas été élu aux dernières présidentielles… Même réflexion concernant Jean Luc Melenchon , Edwy Plenel de Mediapart, Rokhaya Diallo et le clown triste qui a la double nationalité Yassine Bellatar… Jérome Rodriguez le gilet jaune parmi les plus connus. Si un jour nous devions accéder au pouvoir il faudra se souvenir de TOUS ces collabos… en attendant souvenez-vous en lors des prochaines élections !  Demandez aux familles des victimes ce qu’ils ressentent en voyant cela MOI JE ME SENS TOUT SIMPLEMENT INSULTE et le pire c’est que ces crétins sont souvent les mêmes qui ont défilé dans les rues de Paris avec des pancartes « je suis Charlie » ou qui se sont rués devant le Bataclan pour déposer un bouquet, un nounours ou un petit mot ………cherchez l’erreur ! Ces crétins de collabos ne se rendent même pas compte qu’ils sont manipulés par les islamistes ; ils signent pour la plupart sans savoir qui sont les organisateurs de cette manifestation, sans savoir et sans se rendre compte que ce sont des gens qui agissent pour les frères musulmans, responsables de nombreux attentats. C’est pour cela que je pense qu’il est grand temps que les Français soient consultés par voie de référendum afin qu’ils puissent répondre à ces questions aussi importantes que sont l’immigration, le droit du sol, le regroupement familial, l’islamisation de notre pays et le rétablissement de la peine de mort, faute de quoi le pays risque de sombrer dans une guerre civile ethnique dans laquelle on dénombrera de nombreux morts. C’est vital pour notre identité et c’est vital pour la France

Suite à la manifestation d’hier contre l’islamophobie je suggère que pour l’anniversaire de Chrischurch le 15 Mars 2020 nous manifestions de la Grande Mosquée de Paris au Bataclan en passant devant les terrasses des cafés ou tant des nôtres ont été exécutés par des islamistes afin de manifester contre les dangers de l’islam en France.

Eux n’ont pas hésité à manifester à 3 jours de la commémoration des attentats de Paris avec la trahison de notre propre gouvernement. Rendons-leur la pareille !

Patrick Jardin

Patrick Jardin

« L’avenir de la France est dans nos mains »

Pas de subventions pour financer l’invasion !!!

Discours d’Olivier Roudier lors de la Manifestation contre l’insécurité devant la Préfecture de Montpellier

Chers camarades, chers amis,

La Ligue du Midi vous a rassemblés aujourd’hui devant la préfecture de Montpellier pour dénoncer, devant les pouvoirs publics, une situation sécuritaire qui est devenue insupportable.

Sachez qu’en l’espace de 20 ans, le nombre de victimes de violences a quintuplé à Montpellier, si bien que l’insécurité dans les rues du centre-ville est désormais devenue un sujet de préoccupation central.

Mes amis vous le savez, les échéances municipales se précisent et certains, élus comme médias, cherchent à occulter la question sécuritaire. Leur quotidien de privilégiés n’est pas le nôtre… Ils ont beau nier le réel, il n’empêche qu’un récent sondage BVA plaçait l’insécurité en tête des préoccupations des montpelliérains pour les prochaines élections.

Voilà pourquoi la Ligue du Midi vous a rassemblés !!! Nous voulons que les questions de sécurité figurent au centre de cette campagne électorale… Il est temps que les pouvoirs publics et les élus prennent enfin leurs responsabilités ! Il est temps de régler le problème des mineurs isolés… de régler les problèmes liés aux mafias de migrants et aux associations qui les font venir chez nous !

Car, vous le savez, à Montpellier s’est développé depuis plusieurs années une délinquance spécifique liée à l’arrivée de mineurs isolés étrangers ou encore de migrants albanais. Des migrants généralement accueillis par des associations subventionnées et soutenus par des militants d’extrême gauche qui les hébergent dans leurs squats.

Sous la double pression de l’insécurité et de la spéculation immobilière, les montpelliérains sont désormais obligés de fuir le Clapas. Mes amis, cela fait mille ans que nos ancêtres ont fondé cette cité… Ce n’est pas à nous de fuir, ce n’est pas à nous d’avoir peur… Parce que Montpellier c’est chez nous et que nous entendons bien rester les maîtres chez nous !!!

Il n’y a pas de fatalité à l’implantation de clandestins et à leurs nuisances… Il n’y aurait pas d’invasion sans les éternels collabos qui préparent le lit de l’occupant… Les clandestins s’installent là où associations subventionnées et militants d’extrême gauche les installent.

Et je n’invente rien… En 2017 déjà, un rapport confidentiel des renseignements territoriaux avait fuité dans la presse. Ce rapport révélait comment la mafia albanaise s’était implantée sur le Cour Gambetta grâce à une association d’aide aux migrants, l’association GAMMES, dont le président n’est autre que l’ancien préfet de l’Hérault Daniel Constantin ; et nous n’oublions pas que c’est dans les locaux de Gammes que la police a interpellé des migrants albanais recherchés pour une attaque à l’arme blanche.

Cette association, située au 6 rue Saint-Barthélemy, reçoit non seulement des financements privés mais aussi des subventions du Département, de l’Europe, de la région Occitanie, de la Métropole et encore de la mairie de Montpellier.

Elle est donc bien connue des autorités, d’autant plus qu’en mars dernier le personnel de l’association lui-même manifestait pour dénoncer les violences récurrentes dont ils faisaient l’objet, à savoir 56 agressions en 2018, soit plus d’une par semaine.

Nous n’oublierons pas non plus que c’est au squat Bonnard, Centre Social Autogéré par les antifas, que les membres d’un réseau de cambrioleurs albanais ont été interpellés.

Et jusqu’à présent aucune réponse des pouvoirs publics… A la mairie, Saurel en appelle au préfet mais continue de subventionner… Au Département, Kléber Mesquida indique ne pas pouvoir peser sur la question mais continue de subventionner… Quant à la préfecture, il semblerait qu’elle n’était pas non plus en mesure d’agir dans un dossier impliquant l’ancien préfet Daniel Constantin…

             

Monsieur le préfet, vous qui venez de prendre vos fonctions, agissez !!!

La place d’un albanais délinquant, n’est pas en ville… Sa place, c’est en prison puis à Tirana !!!

Et les associatifs immigrationistes qui se gavent de fonds publics pour lui venir en aide doivent être considérés comme ses complices et, à ce titre, privés de tous financements. Pas de subventions pour financer l’invasion !!!

             

A ce propos, Monsieur le préfet, auriez-vous des nouvelles de Béatrice Hervouet ??? Vous vous souvenez l’ancienne présidente de l’association RAIH d’aide aux mineurs étrangers qui a été mise en faillite et fermée suite au carnaval impromptu que nous avions organisé dans ses locaux.

Je vous rappelle que c’est grâce à l’alerte que la Ligue du Midi a lancée, c’est grâce à la campagne que nous avons menée que le Conseil départemental de l’Hérault a diligenté des investigations qui ont permis de découvrir que cette association crapuleuse et sa présidente trichaient sur l’âge des migrants afin de toucher davantage de subventions.

Monsieur le préfet, nous nous inquiétons des suites judiciaires données à l’affaire… Béatrice Hervouet a-t-elle été placée en garde-à-vue avant d’être entendue ? Quand sera-t-elle convoquée devant un tribunal pour escroquerie ? Kleber Mesquida président du Conseil départemental s’est-il porté partie civile ?

             

Monsieur le préfet, nous sommes des lanceurs d’alertes et la Ligue du Midi n’intervient que là où l’État est défaillant…

Monsieur le Préfet, votre mission première est d’assurer notre sécurité qui est le premier des droits.

Acquittez-vous-en, ou il se pourrait bien que dans un esprit de subsidiarité les Montpelliérains finissent par s’en charger eux-mêmes.

Olivier Roudier

Olivier Roudier

« L’avenir de la France est dans nos mains »

« Vous ne passerez pas ! » (1)

Discours du Général Christian Piquemal lors de la Manifestation contre l’insécurité devant la Préfecture de Montpellier

 

Chers amis patriotes militants, je vous salue avec amitié, estime, considération. Vous êtes la France, tous ici rassemblés nous sommes la France, et pas la République qui trahit le peuple.

Je vous félicite d’être massivement présents aujourd’hui et d’avoir répondu avec enthousiasme et motivation à l’appel de Richard Roudier, Président de la Ligue du midi, organisateur de ce rassemblement devant la préfecture de Montpellier, ayant pour but de faire face, de résister et de s’opposer au traitement scandaleux et inacceptable que l’oligarchie au pouvoir inflige au peuple Patriote de France. En un mot « En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. » (Nicolas Chamfort 1770)

Dans une France qui s’enfonce dans le chaos, dans un déni de guerre de plus en plus criant et insupportable, dans notre pays où la violence, y compris la violence politique, est notre lot quotidien et où règnent coups de poignards, agressions avec armes, passages à tabac, exactions diverses, pandémie de vols et de viols, le mot « paix » a-t-il encore un sens ? Oui nous ne sommes plus en paix et la guerre qu’on nous fait est maquillée en incivilités, déséquilibrisme en tous genres, irresponsabilité d’une minorité bien souvent falsifiée et tolérée, phobie sélective et partiale, légitime défense annihilée, tribalisme mafieux….

La lâcheté et le clientélisme politiques ont gangrené le courage et le discernement d’une majeure partie du Peuple Français et je n’évoque pas ceux qui se vantent d’une citoyenneté Française purement alimentaire !

De nombreux Français sont devenus des veaux électoraux qui élisent ceux-là même qui les envoient à l’abattoir… Pour les Français lucides que nous sommes, la commémoration du 11 novembre est un moment de douleur et de nostalgie d’une France ancestrale à l’agonie. Pourtant nous sommes là bien vivants devant cette Préfecture car nous voulons un avenir pour nos enfants et non pas les « habituer au terrorisme » dès le berceau comme l’a déclaré l’ancien Premier Ministre, Manuel Valls. L’Armistice ce n’est pas seulement la paix, mais c’est aussi la liberté recouvrée !

Quelle liberté lorsque le droit de manifester est en danger et calomnié sans cesse ?

Quelle liberté lorsqu’un Président se comporte comme un maître dictateur ?

Quelle liberté, lorsque le droit de torturer physiquement, moralement, psychologiquement notre Peuple, devient légal dans l’assoupissement général ? Ni paix, ni liberté. Que célébrons-nous donc au juste aujourd’hui ? Nous commémorons la France des Titans !

La France des Géants, La France des Combattants !

La France où les enfants n’étaient pas nourris au lait frelaté de l’acceptation du terrorisme, mais à celui vivifiant du courage !

La France des guerriers capables d’affronter un Ours sans faillir, la France des soldats dont le devoir irréductible était de protéger, protéger infailliblement, protéger nos familles, défendre notre terre, nos principes et nos valeurs ! Aujourd’hui nos représentants au pouvoir gangrénés par les valeurs boursières et mondialistes, nous préparent jour après jour le rétablissement du servage dans une politique génocidaire de plus en plus terrifiante… En ce jour d’Armistice je suis venu rappeler qu’aucune bataille ne se gagne sans un combat acharné !

Nos politiques et bureaucrates ne sont pas les héritiers de nos héros tutélaires et familiaux ! Nos aïeux n’auraient jamais toléré que la mafia albanaise tienne impunément le centre-ville de Montpellier.

Les Albanais, entre autres, scandent sans vergogne, « C’est nous les Rois de Montpellier ». Les violences dans cette belle ville ont augmenté de manière exponentielle et incontrôlée en quelques années ! Ce n’est plus tolérable ! Assez de la tartufferie républicaine et machiavélique ! Un jour ceux qui nous gouvernent seront châtiés pour crimes contre le Peuple Français et mise en danger de nos intérêts vitaux.

Alors les monuments aux Morts des victimes civiles et des héros anonymes seront érigés à travers tout le pays pour rappeler le mal qu’on nous a fait et celui qu’on a laissé faire !

A présent, je voudrais saluer la mémoire de nos aïeux, les Poilus de 14/18, qui contrairement à la propagande mensongère étaient des soldats avant d’être des civils.

Certes ils n’étaient pas professionnels mais ils avaient été formés et aguerris durant les deux ans de service militaire alors en vigueur, différence que les politiciens technocrates d’aujourd’hui sont incapables de comprendre, la majorité n’ayant même pas fait le service militaire, président y compris.

Pour des raisons multiples que je n’évoquerai pas, aujourd’hui le politique a mis peu à peu sous sa coupe le chef militaire. L’esprit antimilitariste de 68, la suspension du service national en 1996 ont rompu en partie le lien vital entre l’armée et la nation. Cependant beaucoup de Français restent attachés à leur armée et implorent dans les turpitudes et épreuves actuelles son secours et le respect de ses devoirs envers le Peuple.

Or, l’armée d’active est loyaliste et légaliste. Elle est donc inféodée au pouvoir politique par une discipline intellectuelle sans faille, un carriérisme dominant qui la met sous tutelle et la conduit à une soumission totale au chef de l’Etat et au Mindef. Après le départ fracassant du général Pierre De Villiers, le choix du nouveau CEMA en juillet 2017 est un exemple révélateur de l’état d’esprit dominant dans la haute hiérarchie militaire.

Nos Pères ont combattu malgré parfois l’indifférence de l’arrière et les manigances des embusqués, mais aujourd’hui les embusqués nous dirigent et l’arrière se noie dans la camisole du consumérisme triomphant à savoir : du pain, des jeux et du réseau.

Quand les frigos seront vides, que les jeux seront tous mortels et que le réseau sera totalement criminel, il sera temps de voir la réalité, mais il sera alors trop tard !

Alors que le pain redevienne celui du partage !

Que le jeu soit celui de la vie, de la liberté des rires d’enfants insouciants !

Que le réseau soit celui de la Résistance qui ne lâche rien et ne capitulera jamais !

Ne laissons pas le souverain régner, dédaigner et écraser le peuple ! C’est le peuple qui est souverain !

Ne signons pas d’armistice avec des politiques qui se moquent de nous et nous méprisent.

Soyons francs, fiers et courageux.

Entrons dans l’arène et défendons nos valeurs et nos principes.

Restons le Peuple Français : seule cette fidélité à nous-mêmes, nous donne le droit de commémorer notre Armistice, les Français reniés ne sont que des imposteurs.

La vérité triomphera. Être Franc c’est ne jamais cesser de la dire : nos politiques condamnent notre pays à mort, défendons-le jusqu’à notre dernier souffle !

N’oublions jamais ce que les Allemands disaient de nous en 1914 en voyant nos infirmières et médecins les soigner : bons, braves Français !

N’oublions pas l’appel du Tigre Clemenceau pour appeler les Parisiens à transformer les parterres de fleurs parisiens en champ de pommes de terre pour nourrir la population !

N’oublions pas cet éloge américain en parlant de la France en 1917 : France Patrie courage !

N’oublions pas que nous sommes la France des chevaliers, des combattants, forts comme des Ours, totems de l’Europe avec les sangliers !

Désormais les dindes de la REM sont notre valetaille quotidienne et les oies du capitole que nous sommes n’en peuvent plus de donner l’alarme et appellent de tous leurs vœux le son du tocsin ! Si nous ne sonnons pas le tocsin ce sera le glas de Roncevaux qui retentira… Redevenons des ours indomptables et terrassons d’un revers de pattes les bisounours et tous ces responsables, président y compris qui ne sont pas des suzerains et ne seront jamais des hommes d’Etat mais nous prennent pour des vassaux soumis et passifs.

Ce sont des imposteurs et des apprentis sorciers qui font régner le mensonge et les fake news au pays des Francs et de la Bonne Nouvelle. L’Histoire est un éternel recommencement.

Des situations dramatiques ont fait jaillir inéluctablement des hommes où des femmes d’exception. Ayons foi en notre destin. Gageons que ce nouveau préfet de l’Hérault qui a été responsable de la sécurité civile au Ministère de l’intérieur aura à cœur le respect de son devoir premier : la sécurité des Montpelliérains, pris de plus en plus à la gorge au sens propre comme au figuré. La sécurité et la sûreté du peuple ne sont pas des faveurs mais des droits constitutionnels.

Nous exigeons que les tourmenteurs de la cité de Montpellier soient arrêtés et jugés et que ceux qui font la guerre aux Français soit traités comme des criminels de guerre. Le refus de combattre est une trahison du peuple. Le mal doit être combattu. Le pays du souverain Bien est livré au souverain Mal. Le 11 novembre est le cri unanime : « Si vis pacem para bellum ». Si tu veux la paix, prépare la guerre. Oui si on veut la paix, il faut préparer la guerre et non une armada de bougies, de prières et de fleurs.

Il faut que le peuple de France se réveille et fasse preuve de courage. Or le courage, c’est de lutter surtout quand on n’en a pas les moyens, la force. Lutter pour défendre ses droits quand la loi est inique. Le courage aujourd’hui, est le combat des patriotes, le combat pour défendre son pays.

On ne le défend pas qu’en temps de guerre, on le défend aussi en temps de paix ou de crise ou de défi par un engagement total, un travail acharné et une motivation sans faille. Pendant des siècles la transmission des valeurs de père en fils a contribué à cette ardeur familiale pour soutenir la survie de la famille. L’exode rural organisé, les spoliations d’État, les guerres mondiales, le sacrosaint individualisme ont coupé les liens de la vaillance du noyau familial en faisant miroiter l’épanouissement libre et personnel. Quelle trahison des fondements de notre Peuple industrieux et familial !

Aujourd’hui, nous les patriotes devons être d’abord des lanceurs d’alerte afin de dénoncer toutes les anomalies, les abus et les dérives de notre société actuelle et de notre pays.

Ensuite, nous devons constituer un groupe fort de pression, réactif aux événements et susceptible de peser de manière forte sur la marche de la démocratie afin que le peuple souverain retrouve toute sa place et conserve tous ses droits inaliénables et imprescriptibles.

« De l’audace, toujours de l’audace, encore de l’audace » disait DANTON…Nos Poilus n’en manquaient point. Prenons-les pour exemple. N’oublions pas non plus : Impossible n’est pas Français ! et France d’abord, France toujours !

Gardons à l’esprit que la souveraineté appartient au peuple. Elle est une et indivisible.

En 1793, les députés ont souhaité compléter la déclaration des Droits de l’Homme de 1789, en précisant certains droits et en ajoutant des droits nouveaux.

De tous les textes fondateurs des Lumières, il est celui qui va le plus loin pour garantir la liberté et la démocratie. Il est le texte qu’il faudrait « re-proclamer » et faire appliquer, en particulier, dans la France actuelle.

Son article 35 est particulièrement fort et percutant :

« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Alors pour reprendre la formule du vainqueur de Verdun, nous les Patriotes, nous disons à tous les politiques : « Non, vous ne passerez pas, on vous aura ».

La France ne mourra pas ! Elle vivra !

 

Note :

(1) Gandalf dans « le seigneur des anneaux »

Général Christian Piquemal

Général Christian Piquemal

« L’avenir de la France est dans nos mains »

Jusqu’à quand contemplerons-nous la destruction de notre pays sans réagir ?

Discours d’Erick Cavaglia lors de la Manifestation contre l’insécurité devant la Préfecture de Montpellier

 

Chers amis, vous qui avez répondu « présent » à l’appel du Pays réel et qui ne vous laissez pas aller ni à l’indifférence, ni au fatalisme ni à la lâcheté collective : Merci d’être là ! Ce sont les minorités déterminées qui font l’histoire. Lors de la dernière occupation, seuls 3% ont résisté et on en parle encore aujourd’hui.

Emmanuel Macron, comme un certain Nicolas Sarkozy avant lui, veut nous faire croire qu’il agira face aux problèmes colossaux que pose l’immigration extra-européenne, à commencer par la délinquance, il nous rejoue en effet le coup du Karscher. Mais nous ne sommes pas dupes !

Il s’agit d’une énième esbrouffe électoraliste destinée à capter une partie de l’électorat du parti concurrent pour les prochaines élections municipales et à remettre en selle Marine Le Pen afin de s’assurer un second quinquennat.

Emmanuel Macron n’a aucune sincérité en la matière, il n’est pas confronté à ce problème dans sa vie de tous les jours, il n’a aucune volonté d’agir, et quand bien même l’aurait-il, pourrait-il le faire ? Cela fait maintenant 45 ans que nos dirigeants se soumettent au diktat de l’Onu qui encourage une émigration de peuplement pour le continent européen. Les relais de Bruxelles, par des traités infâmes signés derrière le dos des Européens et contre eux, organisent la submersion. Ces traités il faut les dénoncer : Strasbourg en 1973, Barcelone en 1995 et Marrakech en 2019 et amener nos dirigeants à les renégocier ou à les déchirer.

D’ailleurs, comme après chaque effet d’annonce, la baudruche se dégonfle et on aborde un sujet crucial par le petit bout de la lorgnette en se demandant si une parente d’élève peut encadrer une sortie scolaire en étant voilée. Quel courage politique en effet ! Des quotas seront peut- être établis pour encadrer l’immigration de travail… soit 7% des 200 à 400 000 arrivées annuelles. Quelle audace ! Le regroupement familial n’est pas concerné…on s’en serait douté !

Entre temps un fonctionnaire « radicalisé » massacre ses collègues à la préfecture de police de Paris.

Ses victimes avaient bien constaté qu’il ne voulait plus saluer les femmes de son service. Mais, la hiérarchie républicaine, ici comme dans les hôpitaux ou dans l’Education dite « nationale », a préféré fermer les yeux : Surtout pas de vague ! N’ayons pas l’air de faire de la discrimination -les chiens de garde de la bien-pensance que sont toutes les associations grassement subventionnées veillent… et les juges d’extrême gauche n’attendent que ça !

Oui les faits sont têtus et l’ «hydre islamique » n’est pas apparue il y a quelques semaines. Cela fait 45 ans qu’elle tisse sa toile inlassablement, financée par toutes les pétromonarchies du Golfe qui ont inféodé une grande partie du personnel politique de la république, de droite comme de gauche. Aujourd’hui elle se sent suffisamment forte pour frapper, quand elle veut et où elle veut, malgré les efforts admirables de nos forces de police pour tenter de la contrer.

Tant que notre classe politique aux ordres de certains patrons voyous et des lobbies internationalistes ne sortira pas de son aveuglement la situation empirera.

C’est digne de ce vieux sketch de Bourvil qui répétait « l’alcool NON ! l’eau ferrugineuse, OUI ! ».

Ainsi l’islamisme serait intrinsèquement mauvais, et c’est NON ! Mais l’islam présenté comme une religion de paix et d’amour sans la moindre analyse critique, c’est OUI !

On constate du bout des lèvres que l’immigration clandestine pose quelques soucis, ce serait NON ! Alors que l’immigration légale, toujours présentée comme « une chance pour la France » et jamais remise en question c’est OUI !

Cette présentation réductrice et simplificatrice de la réalité par nos dirigeants et leurs relais médiatiques n’est plus acceptable.Comment qualifier les hordes qui mettent le feu aux écoles, qui agressent les pompiers et les forces de l’ordre, qui commettent des incivilités en brandissant des drapeaux étrangers lors de leur mariage ?

Rappelons au passage que ni l’immigration légale, ni la clandestine n’a fait l’objet d’un quelconque assentiment du peuple français par vote ou référendum. Elles sont donc l’une comme l’autre illégitimes.

Et le lien entre immigration et délinquance ? Le sujet demeure encore tabou même si les médias aux ordres des grands groupes financiers mondialistes n’arrivent plus à occulter l’horrible réalité : la délinquance explose ! Certes tous les immigrés ne sont pas des délinquants !

Mais à partir du moment où au moins 80% des actes de délinquance sont commis par des immigrés ou des enfants d’immigrés, il serait temps en effet de se poser les bonnes questions et surtout d’y apporter les réponses qui s’imposent !

Notre pays brule ! La « douce France » chantée par les poètes est devenue un des pays les plus dangereux des pays développés.

Cet été dans le Gard pendant la canicule : dans un village soixante départs de feu simultanés ont été observés, dans le village d’à côté trente. Un pyromane ne peut pas à lui tout seul planifier un méfait d’une telle ampleur.

L’usine Lubrizol de Rouen a été ravagée par un incendie qui pollue durablement la ville. Le personnel de l’usine doute de la possibilité d’un départ de feu au sein de l’entrepôt.

Cela rappelle étrangement l’explosion de l’usine AZF de Toulouse en 2001… on se souvient des propos du préfet arrivé sur les lieux qui certifiait qu’il ne s’agissait pas d’un attentat, avant tout début d’enquête.

C’est d’ailleurs le principal rôle assigné à ces commis de la république jacobine aujourd’hui : solenniser le déni de réalité des classes dirigeantes. « Circulez, il n’y a rien à voir » et surtout :« Ce que vous voyez n’existe pas ! »

 Et que dire de la cathédrale Notre Dame de Paris qui a survécu à toutes les guerres et calamités de notre histoire, incendiée par un vulgaire mégot mal éteint. Je rappelle au passage que cet incendie est intervenu au terme d’une longue série de profanations d’églises dont une à Nîmes où des hosties consacrées ont été mélangées à des excréments et les murs souillés avec cet abjecte mélange. Ou était monsieur Castaner ? Ou était Monsieur Nuniez pour soutenir les paroissiens catholiques choqués ? L’émotion publique est toujours orientée dans la même direction :

De là à considérer que l’antiracisme est l’autre appellation du racisme anti-blanc et que la laïcité est l’autre terme pour désigner la christianophobie, tout, dans les événements dramatiques récents portent à le croire.

Et si vous avez l’outrecuidance d’oser douter de la véracité des « fake news » officielles, cela fait de vous un abominable complotiste. 

Jusqu’à quand contemplerons-nous la destruction de notre pays sans réagir ? Attendrons-nous le grand remplacement et l’instauration de la charia pour vivre en paix et en sécurité ? Si c’est ça le bout du tunnel, à l’allure où vont les choses, il ne faudra pas attendre plus de dix ans.

Le vivre-ensemble est une illusion mortifère. Cela n’a jamais fonctionné nulle part quel que soit l’époque et le lieu. Ça, c’est une authentique donnée universelle ! Ni en Amérique, ni en Afrique ni en Asie. Comment pourrait-il mieux réussir chez nous, dans un pays où l’autorité de l’Etat ne s’exerce que sur ces citoyens honnêtes qui travaillent et paient des impôts et refusent de faire entrer dans le cadre de ses lois les populations allogènes.

Disons le haut et fort : toute personne vivant ici et qui déteste ce que nous sommes n’a pas vocation à rester sur notre territoire. Elle doit faire l’objet d’une remigration dans les plus brefs délais.

Le temps des apprentis sorciers doit prendre fin. Il parait, depuis Descartes, que la France est le pays de la raison. Il est temps de la remettre à l’honneur et avec elle le bon sens, il en va de notre avenir et de celui de nos enfants.

Tout au long de notre longue Histoire, les pouvoirs politiques incapables d’assurer la sécurité des personnes et des biens ainsi que la pérennité de la Nation ont été jetés à bas et remplacés. Celui-ci ne fera pas exception.

La Ligue du Midi est la première force de résistance dans notre région comme d’autres mouvements identitaires en France et en Europe. Les actes que nous posons aujourd’hui détermineront ce que sera demain.

Vive la France Eternelle, longue vie à la Civilisation européenne !

Erick Cavaglia

Erick Cavaglia

Merci à ceux qui étaient présents hier pour dire une bonne fois pour toutes que la racaille n'a pas sa place dans notre ville ! Maîtres chez nous !

Publiée par Richard Roudier sur Mardi 12 novembre 2019
Montpellier: Manifestation contre l'insécurité

"On ne peut plus nier la réalité de la situation sécuritaire sur Montpellier."

Publiée par Lengadoc Info sur Mardi 12 novembre 2019