Archives par mot-clé : Macron

Le sport favori des Républicains : dédaigner leurs propres troupes et s’essuyer joyeusement les pieds sur ceux qui les soutiennent

Communiqué de la Ligue du Midi

       L’absence des Républicains au second tour sonne comme un véritable coup de tonnerre. La défaite de François Fillon, ce n’est pas celle de ses idées, encore moins celle de la tendance conservatrice qui l’a porté, même s’il ne voulait pas lui-même l’assumer. C’est celle d’un homme qui a entraîné son camp dans une spirale infernale !

       La question que la Ligue du Midi pose ici est très simple : que va-t-il advenir du renouveau conservateur de la droite ? Le leadership républicain sera-t-il tenté de faire porter la responsabilité de la défaite à cette renaissance conservatrice et identitaire ? Certains le laissent déjà entendre, comme si la droite était condamnée à la déroute dès lors qu’elle n’accepterait plus de n’être qu’une vision modérée de la gauche.

Continuer la lecture de Le sport favori des Républicains : dédaigner leurs propres troupes et s’essuyer joyeusement les pieds sur ceux qui les soutiennent

“Tout sauf Macron” en Pique-Nique à Montpellier-Antigone

        Un pique-nique patriote s’est tenu sur les bords du Lez ce samedi midi sous la houlette du collectif “Tout Sauf Macron”. Malgré le laps de temps très court, nombreux étaient ceux qui avaient répondu à l’appel du collectif relayé par le le Front National et la Ligue du Midi.

        A 12h30, sous un magnifique soleil printanier, plusieurs dizaines de sympathisants ont sorti de leurs paniers, sacs à dos et cabas, leurs nappes, serviettes  et victuailles principalement –et ça n’étonnera personne- à base de porc: rillettes, jambon, saucisson, rôti. La boisson était majoritairement composée de vins du Languedoc et des Côtes du Rhône. De nombreux drapeaux français et occitans poussés par une brise légère  donnaient un petit air de kermesse, ce  qui a mis du baume au cœur des  montpelliérains qui fréquentaient jadis les rives du lez. On notait parmi les convives des sympathisants de Nîmes, de l’étang de Thau, d’Agde et même un couple de marseillais.
       
        Tout au long des agapes, les conversations allaient bon train, axées principalement sur l’impérieuse nécessité de convaincre les abstentionnistes et le réservoir considérable des électeurs de Mélenchon. Signe des dieux, c’est à ce moment précis que tombait l’information relayée par les portables à propos du soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen, saluée par une salve d’applaudissement.  Des sympathisants de La Manif Pour Tous insistaient sur la nécessité de faire connaitre aux électeurs les positions désastreuses de Macron, plus favorable au nomadisme qu’à la famille.
       
       Au moment du départ un montpelliérain des bords du Lez proposait d’organiser sur les lieux, une fois par mois, un pique-nique patriote destiné à favoriser les échanges trans-mouvements. Proposition adoptée à l’unanimité avec enthousiasme.
       
        Rendez-vous était donné le 7 mai prochain pour l’écoute des résultats !

Sans l’ombre d’un état d’âme : “pour Marine Le Pen” !

présidentielle


Le billet d’Arnaud Beauregard


Cette première partie de campagne présidentielle aura eu la vertu de mettre en évidence l’exécration du peuple de la France périphérique pour cette classe médiatique et politique dominante mais minoritaire.
L’aune des urnes confirme l’implosion des idéologies partisanes dans cette France d’en bas peuplant majoritairement les communes rurales et péri-urbaines qui a placé en tête la contestation populiste.

        Jusqu’à présent, le peuple faisait preuve de complaisances serviles en se cantonnant dans le carcan assigné par la classe dominante du système politique de l’alternance sous des étiquettes interchangeables. Le discrédit des partis politiques se partageant le pouvoir au fil des décennies est apparu considérable car près de sept français sur dix ne font plus confiance ni à la droite ni à la gauche pour gouverner le pays.

       Cette France périphérique où naguère on constatait un clivage opposant l’ouvrier qui votait à gauche tandis que le paysan portait son choix à droite s’est unifiée au travers du rejet du mondialisme économique et “immigrationniste”. Au fil des élections, on constate que de plus en plus d’électeurs affirment le désintérêt, le rejet de la politique, soit par une adhésion au « Parti du Plus à Rien à Foutre » qui se traduit par l’abstention ou le vote blanc soit par l’attrait du vote populiste au travers du « Marinisme », ou encore, comme on vient le constater du « Mélenchonisme ».

Continuer la lecture de Sans l’ombre d’un état d’âme : “pour Marine Le Pen” !

1er tour: beaucoup de perdants et un gagnant

perdants

        Passons rapidement sur le PS qui a réussi, enfin, au bout de 40 ans de rafistolage à faire imploser “la gauche de papa”. Félicitations à Benoit -le nain Simplet- et son entrée en campagne sous le signe du “pétard” et du “revenu universel” et Comme l’a dit Montebourg : ‘’quand on fait la campagne des verts, on fait le score des verts’’. La messe est dite, le PS a vécu, bon débarras.

Sens Commun, les tartuffes se sont démasqués

        “Sens Commun le mal nommé”, comme nous le suggère une de nos fidèles lectrice puisqu’ils n’ont démontré aucun bon sens. Tartuffes assurément, car comment qualifier autrement leurs dirigeants qui se sont lamentablement vautrés dans la fange en assurant la promotion de l’escroc FILLION au nom de valeurs morales. Puis une fois déconfits se sont misérablement échappés par la porte dérobée en n’appelant pas à voter MACRON mais sans toutefois donner d’autre consigne et surtout pas celle de voter pour Marine LE PEN.

        Cette pathétique casuistique démontre la hiérarchie des valeurs qui est la leur : l’Europe, l’Euro et leurs petites économies avant tout, quitte à sacrifier la souveraineté de la FRANCE, quitte à ne pas faire obstacle à MACRON promoteur déclaré du grand remplacement, de la mondialisation marchande, du pire matérialisme contraire à la nature de l’Homme et quitte à laisser se poursuivre la submersion migratoire de la FRANCE.

Continuer la lecture de 1er tour: beaucoup de perdants et un gagnant

Deux questions fondamentales structurent désormais la vie politique française : la mondialisation et le rapport aux minorités

mondialisation
Emmanuel Macron était sur Radio beur FM ; il a lancé un appel aux africains à venir rejoindre la France; appel qu’il a relayé sur son compte twitter.

Communiqué de la ligue du Midi

 

Quatre grandes combinaisons apparaissent possibles aujourd’hui, au sortir du premier tour de l’élection présidentielle :

– Si vous êtes contre la mondialisation, sous sa forme actuelle, et ouvert aux minorités (maghrébine ou LGBT), vous êtes altermondialiste ; c’est Jean-Luc Mélenchon.
– Si vous êtes pour la mondialisation et ouvert aux minorités, vous êtes pro mondialisation ; c’est Emmanuel Macron.
– Si vous êtes pour la mondialisation mais hostile aux minorités, vous êtes conservateur ; c’est François Fillon.

– Enfin, si vous êtes contre la mondialisation et hostile envers les minorités, vous êtes nationaliste ; c’est Marine Le Pen.

        La Ligue du Midi dénonce et combat partout et en tous lieux “le mythe de la mondialisation heureuse”. Si on additionne les scores de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon ainsi que celui de ceux et celles qui combattent cette abomination, on dépasse très largement les 50 %.

Continuer la lecture de Deux questions fondamentales structurent désormais la vie politique française : la mondialisation et le rapport aux minorités

“Sens commun” : idiots utiles des musulmans

commun

Le billet de Robert Langlois:

       En politique, c’est comme dans les systèmes d’équation il vient toujours un moment où tout se simplifie. Nous y sommes, l’équation du vote de SENS COMMUN pour FILLON est résolue, elle s’est simplifiée toute seule.

        En voici le résultat :

        FILLON, le candidat supporté (hissé au cric à la primaire de la droite) par SENS COMMUN a donné la même consigne de vote que les Musulmans de France (anciennement UOIF). Les deux ont appelé à voter MACRON pour faire barrage à Marine LE PEN. Voilà, c’est tout simple, telle est la réduction ultime à laquelle a conduit l’engagement de certains apprentis sorciers dans cette campagne.

        Bravo, bravo et encore bravo. Amis catholiques, vous pourrez donc remercier les irresponsables qui vous ont fourrés, et nous tous avec, dans cette nasse. Car si vous écoutez François FILLON, vous allez appliquer la consigne qui complet le mieux à Tarik RAMADAN et aux frères musulmans, celle qui va détruire les dernières défenses qui nous restent et leur ouvrir le pays. Car Tarik RAMADAN, les frères musulmans et l’UOIF savent exactement comment conquérir la FRANCE. Eux sont des politiques de très haut niveau, eux avancent sans effort dans l’espace politique que leur livrent depuis des décennies les sociaux libéraux coalisés et, en cette occasion historique exceptionnelle, les idiots utiles de SENS COMMUN. Eux savent que MACRON est leur meilleur candidat, celui qui va faire le vide devant eux.

        Avec le concours de FILLON, MACRON va être élu. Alors voici en vrac ce qui nous attendra.

Continuer la lecture de “Sens commun” : idiots utiles des musulmans