Affaire Fillon : le tueur s’appelle Macron

        Le ”Pénélopegate”, comme disent les journalistes, l’affaire des emplois supposés fictifs de l’épouse et des enfants de François Fillon, qui risque de l’éliminer du second tour de la présidentielle, peut permettre, contre toute attente, à la gauche de reconquérir l’Élysée, malgré le catastrophique quinquennat de François Hollande. Mais qui veut donc tuer Fillon ? Dans toute enquête, il faut se demander : à qui profite le crime ? Seconde question : qui était le plus apte à le commettre, en envoyant des documents au Canard enchaîné ? Si les deux réponses coïncident, l’enquêteur déduira que le coupable est certainement celui qui correspond aux deux critères. Dans l’affaire Fillon, l’initiateur probable est un certain Emmanuel Macron. Mais il a deux complices : Hollande aidé de son secrétaire Jouyet.

Macron, ancien ministre de l’Économie, était le seul délateur possible.

        Comme le député LR Éric Ciotti l’a remarqué, les révélations du Canard enchaîné sur les salaires et emplois de Mme Pénélope Fillon et des deux enfants du couple pour le Sénat, comme les informations – les fuites – sur les salaires de la précitée à la Revue des Deux Mondes (propriété d’un ami de M. Fillon) ne pouvaient provenir que de Bercy, le ministère de l’Économie et des Finances. En effet cette administration est la seule à posséder toutes les données financières, documents fiscaux et déclarations salariales, dont l’Élysée ne dispose  pas. Or M. Macron a dirigé ce ministère. Quelle coïncidence ! Il était le seul des candidats à la présidentielle à connaître le dossier Fillon de A à Z.

Continuer la lecture de Affaire Fillon : le tueur s’appelle Macron

Faites connaître notre site, partagez !

Saccage du centre-ville de Montpellier par l’extrême gauche, il est temps d’agir !

Une fois de plus le centre-ville de Montpellier a été le théâtre de dégradations multiples et de violences de la part de l’extrême gauche. Depuis plusieurs mois, des groupuscules antifas saccagent notre ville en toute impunité. Ce mardi 28 février, une nouvelle manifestation nocturne a causé la dégradation de dizaines de commerces du centre-ville. La police, bien que présente en grand nombre ( 300 policiers pour 400 manifestants) n’a procédé à l’interpellation que de quelques individus.

Le préfet de l’Hérault et le maire de Montpellier semblent aujourd’hui découvrir que des bandes violentes d’extrême gauche considèrent désormais le centre-ville comme leur aire de jeu. Pourtant la Ligue du Midi a régulièrement alerté les autorités sur une situation qui est devenue aujourd’hui insoutenable pour les commerçants et usagers montpelliérains.

Les autorités ont une responsabilité importante dans cette affaire. Pour rappel, le 8 octobre 2016, la préfecture avait préféré interdire à la Ligue du Midi de manifester, comme elle en avait l’habitude, en centre-ville de Montpellier, laissant ainsi une totale liberté d’action aux casseurs. Philippe Saurel avait lui même dénoncé notre manifestation et plusieurs élus de gauche avaient même pris part au rassemblement de l’extrême gauche. En faisant ce choix, les autorités et élus locaux ont fait naître un sentiment d’impunité chez ces groupuscules qui ne semblent connaître aucune limite dans la violence.

Face à cette situation et afin que le centre-ville de Montpellier retrouve un peu de tranquillité, la Ligue du Midi appelle les autorités à prendre les mesures qui s’imposent :

– Interdiction effective des manifestations non déclarées.

– Fermeture immédiate des squats politiques de Montpellier (Le Royal, Luttopia, le Kalaj, etc), véritables bases arrière des casseurs.

– Interpellation et mise en place de poursuites judiciaires à l’encontre des leaders de ces manifestations, dont certains sont d’ailleurs déjà connus de la Justice.

Si les autorités refusent de prendre ce problème à bras le corps, la Ligue du Midi se réserve le droit de se mettre à disposition des citoyens de Montpellier qui souhaiteraient sécuriser leurs commerces et leurs biens. Nous refusons de rester spectateurs alors que nos concitoyens souffrent chaque jour de l’inaction des pouvoirs publics.

Casseur casse toi, ici tu n’es pas chez toi !!!

Faites connaître notre site, partagez !

Carrure, ici et maintenant !

Le billet de Thierry Lafronde

        Par les temps qui courent la France n’a pas besoin d’une tête d’œuf, surtout issue de l’ENA, pour la présider. Le jargon précieux et les méandres administratifs pour justifier l’inaction n’ont que trop duré. Elle n’a pas besoin non plus d’une personnalité avec de l’entregent, rompue aux louvoiements et courbettes, voire gestes de soumission envers les barbus mahométans et les porteurs de tabliers occultes. Etre la marionnette redevable à des pouvoirs parallèles ôte toute indépendance.

        Elle doit résolument tourner le dos aux personnalités expérimentées par des années de mauvais services envers le pays, issues de partis dits « de gouvernement ». Si savoir gouverner c’est abdiquer la souveraineté autant ne pas savoir le faire et partir sur d’autres bases.
Elle doit retrouver le bon sens et la raison, chers à Descartes, et plus encore, le bon sens paysan qui permet d’analyser lucidement les problèmes pour trouver des solutions saines, concrètes, réalistes.

Continuer la lecture de Carrure, ici et maintenant !

Faites connaître notre site, partagez !

Insécurité et élections : la grande peur de la bien-pensance

Le billet d’Arnaud Beauregard

 

        A en croire les tenants de la bien-pensance, les émeutiers qui s’adonnent depuis quelques jours à des dégradations massives de mobilier urbain, à l’incendie de véhicules, au pillages de commerces, aux attaques de commissariats nous enverraient un message de type politique des plus nobles en dénonçant des pratiques policières considérées comme injustes et violentes.

        Il semblerait que les « Bavures policières » ou « violences illégitimes », ces questions d’écart à la déontologie policière, se multipliant dans les zones de non-droit, seraient le leitmotiv d’une majorité des troupes des forces de Sécurité transformés en guerrier du  Célèbre bataillon sacré de Thèbes ! Les « cow-boys » de la Police seraient devenus avec leur bâton de défense de véritables érastes et ces pauvres jeunes commettant des crimes et délits par exclusion sociale leurs éromènes !!!

        L’incident d’ Aulnay sous bois, tendant à instaurer dans l’opinion publique un doute sur la légitimité de la force publique aura permis de redonner une tribune aux vieux militants du bréviaire de la haine anti-flics. Au nom de la sacro sainte théologie de la lutte contre les discriminations, la gauche xénophile verse son huile frelatée sur les flammes des banlieues en feu. Discours parfaitement démagogiques, consternants de médiocrité roublarde aux méthodes inquisitoriales et discriminatoires que l’on nous sert en boucle au travers de ce redoutable contre-pouvoir de l’armada médiatique prête à se muer en courroie de transmission de la pensée unique. Fantasmagorie de la mainmise sur la police par de ténébreux conspirateurs bruns, brutes épaisses arborant un brassard « bleu marine », de nauséabonds nostalgiques du “régime de Vichy”.

Continuer la lecture de Insécurité et élections : la grande peur de la bien-pensance

Faites connaître notre site, partagez !

Chandeleur en Pays Catalan

Drapeau catalan et breton d’ADSAV
Communiqué de Resistència

 

        C’est à Pia, chez un adhérent, que ce samedi 18 février se sont réunis militants et sympathisants de Resistència afin de célébrer la traditionnelle fête de la chandeleur, avec un peu de retard comme l’a souligné son président Llorenç Perrié Albanell lors de son exposé. Un exposé qui rappelle l’importance de maintenir nos traditions, symboles d’une identité bien vivante, dont voici un extrait :

        “ La chandeleur se célèbre normalement le 2 février depuis que cette fête est devenue, par action syncrétique, une fête chrétienne. Chandeleur signifie fête des bougies, en référence à la lumière, vénérée dans l’antiquité comme la demande du retour du soleil invaincu, le retour du soleil annonce le retour du printemps. Pour les chrétiens il s’agit de la fête de la purification de la Vierge et la présentation de Jésus au temple. La chandeleur chrétienne a gardé le symbole de la lumière. Continuer la lecture de Chandeleur en Pays Catalan

Faites connaître notre site, partagez !

Toulouse : MOUDENC installe Big-Brother

Le billet de Robert Langlois

        D’ici juin 2017, TOULOUSE va équiper les caméras du centre ville d’un système d’intelligence artificielle conçu par IBM capable d’analyser la température corporelle, les expressions faciales, la démarche des passants pour déterminer un comportement suspect et interpréter une éventuelle menace.

        Cela veut dire que lorsque la caméra intelligente repèrera un mouvement inhabituel, le système enverra une alerte à un opérateur qui évaluera la scène et prendra la décision de déclencher une intervention policière. À terme, à défaut d’opérateur, ce pourra être un algorithme, c’est à dire un robot qui prendra la décision. Le robot fonctionne H 24, ne se fatigue pas, n’a pas d’états d’âme, n’est jamais distrait de sa tâche. Surtout un robot ne se syndique pas, n’a pas de conscience politique, ne s’oppose pas, il exécute.

        C’est donc un véritable contrôle social de type orwellien qui se met en place dans la capitale de l’Occitanie. Avec ce système, in fine, nous pouvons avoir la certitude que ce seront des robots qui nous contrôleront car telle est la logique d’un tel système.

Continuer la lecture de Toulouse : MOUDENC installe Big-Brother

Faites connaître notre site, partagez !