La Ligue du Midi solidaire de Pierre Cassen victime d’un acharnement judiciaire

Pierre Cassen

Notre fondateur, Pierre Cassen, a donc été l’objet, ce jour, d’une perquisition en son domicile. Christine Tasin a pu le joindre, et mener cette interview, qu’elle vient de nous faire parvenir.

Riposte Laïque : Tu viens donc d’être l’objet d’une perquisition en ton domicile. As-tu été surpris ?

Pierre Cassen : Même quand on se prépare à de telles éventualités, on a quand même toujours du mal à accepter de voir sa maison perquisitionnée, comme si on était un vulgaire malfrat. Bien que les policiers se soient montrés courtois, ma situation, ce soir, est que je n’ai plus d’ordinateur, ni de téléphone portable, avec naturellement ce que cela implique, dans mon quotidien. Je n’ai pas l’habitude de tourner autour du pot, ce matin, quand l’officier de police m’a annoncé, à l’issue de mon nième interrogatoire, qu’ils allaient perquisitionner chez moi, à près de deux heures de Paris, je n’ai pu m’empêcher de dire : « C’est scandaleux », et j’ai dû faire preuve de beaucoup de contrôle pour ne pas en dire davantage… Je considère qu’une personne comme moi, qui mène la bataille des idées, n’aurait jamais dû être traîné devant un tribunal, avec mon ami Pascal Hilout, ni être harcelé comme je le suis par le Parquet depuis plusieurs années. Je dois en être à une dizaine d’interrogatoires par des policiers, à qui je dis tout le temps que je ne suis plus responsable du site depuis 2012. Mais j’ai l’impression qu’en haut lieu, je dirais même en très haut lieu, on veut se payer Pierre Cassen par tous les moyens. (suite…)

Nom de la région : La pression identitaire l’emporte au premier round

Un message de Llorenç Perrié Albanell

Perrié[4]

La Ligue du Midi aux avant-postes de combat !

    C’est avec un immense plaisir que ce lundi 11 avril nous avons appris que finalement le nom Occitanie-Pays Catalan était officiellement retenu  dans une liste de 5 noms proposés pour le scrutin final qui désignera l’appellation officielle de cette nouvelle région cuisinée à la hâte pour les «nécessités de service ».

    Coup dur pour les mondialistes patentés qui souhaitaient évincer toutes références indiscutables à la catalanité de notre département au nom de la double nécessité, tout d’abord technico-commerciale, jacobino-jacobine ensuite.

Mais ne crions pas victoire tout de suite. La mobilisation ne doit pas faiblir, au contraire, nous devons enfourcher notre cheval de bataille et nous lancer dans la mêlée, car l’issue de ce combat déterminera pour de nombreuses années le nom de notre nouvelle région. Certes l’avenir de notre territoire ne dépend pas uniquement que de ce nom, c’est un statut territorial particulier qu’il nous faut, mais néanmoins, des conséquences identitaires sont prévisibles quant à l’issue de la nouvelle dénomination. Soit nous serons des « pyrénéens/méditerranéens », soit nous serons des catalans pour le reste de la France et l’ensemble de l’Europe. L’impact psychologique et sociétal joue ici également un rôle de premier plan. (suite…)

Nouveau nom de région: la proposition de la Ligue du Midi réintégrée !

Richard et Laurent

“Fiers de notre identité”
Nous venons de remporter une première victoire :
La région réintègre la proposition

de la Ligue du Midi

 

Occitanie Pays Catalan

 

Depuis le début cette campagne pour le nom de la région nous avions une entière confiance dans la justesse de notre proposition, conscients que le nom de notre région se devait d’être porteur d’une connotation charnelle que chacun des habitants portait au plus profond de ses tripes.

    Nous venons de franchir une étape. La parole est maintenant au peuple. La région a sélectionné 5 noms qui sont par ordre alphabétique: Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie-Pays Catalan et Pyrénées-Méditerranée. Il est bien évident que pour la Ligue du Midi, c’est une première victoire puisque sa proposition qui n’avait pas été retenue par le “Comité du nom” a été réintégré dans le choix final suite à une action de terrain dans le “Pays Catalan”. Il est clair que les politiciens de la région n’ont pas souhaité se heurter à une fronde comme celle qui avait balayé, jadis, la Septimanie de feu Georges Frèche. (suite…)

Futur nom de la région : l’identité catalane méprisée

Perrié[4]

Communiqué de Llorenç Perrié Albanell

    Nous apprenons dans un article publié par France Bleu Roussillon, le lundi 4 avril 2016, que le fameux (ou funeste) Comité du Nom, composé d’une trentaine de personnes issues de la société civile,  s’est réuni le même jour à Carcassonne pour débattre et entériné la liste des noms qui seront proposés aux habitants du nouvel ensemble.
   
    Comme l’affirme Joan Bécat, sociétaire de l’Institut Catalan de Recherche en Sciences Sociales (ICRESS) de l’Université de Perpinyà, présent lors des débats, «on va demander aux gens de voter pour un nom qui ne prend pas en compte leur identité ». Effectivement, parmi les huit noms sélectionnés nous pouvons citer depuis hier un échantillonnage qui a fuité, parmi lesquels : Languedoc, Terre d’Oc, Occitanie, Pyrénées-Méditerranée, Languedoc-Pyrénées, Pays d’Oc, Midi, Occitanie Roussillon. Mais point d’Occitanie-Pays catalan ou de Catalogne! Le comité du nom devient ainsi le Comité du NON à l’identité catalane.

(suite…)

Parce que nous sommes fiers de notre Identité, notre région c’est « Occitanie-Pays catalan »

Région%20Rouge[7] (1)

    A dire vrai, nous n’avons pas été surpris de l’attitude du comité du nom, diligentée par les services de la région aux ordres de Carole Delga. Les politiciens professionnels aiment bien s’entourer de « Comités Théodule » aux quels ils pourront, le cas échéant, faire porter le chapeau pendant qu’ils opéreront une de ces volte-face dont ils ont le secret.
       
    Les socialistes ont toujours fait des promesses aux autonomistes ou régionalistes pendant les campagnes électorales avant de les laisser tomber une fois élus et Mme Carole Delga ne fait ni mieux ni pire que François Mitterrand en 1981. Au train où vont les choses et si nous ne renversons pas la vapeur, nous nous orientons vers une dénomination à caractère essentiellement géographique du type « Languedoc-Pyrénées-Méditerranée » qui aurait l’onction des multinationales, comme l’a avoué le Conseil Economique et social, mais qui renverrait à la poubelle de l’histoire nos identités et nos racines.
      

     La seule réponse que l’on puisse apporter au pouvoir jacobin et centralisateur, c’est la lutte sur le terrain. N’oublions pas que, quel que soit le résultat de la votation, c’est l’assemblée régionale qui aura le dernier mot et au delà ce sera le Conseil d’Etat qui prendra la décision définitive c’est dire si les dés sont pipés. Quant à nous, nous restons droits dans nos bottes et nous l’avons déjà démontré ce mardi 5 avril en apposant à Montpellier la banderole « Occitanie- Pays catalan » et en illuminant  l’hôtel de région en rouge et jaune.

Richard Roudier
Président de la Ligue du Midi
Région%20jaune[4] (1)

Appel pour le nom de notre région: Michèle Bros

BROS1[6]

Fière de notre identité,

pour moi le nom de ma région c’est

Occitanie – Pays Catalan

Vous pouvez voter en ligne :

ICI

Comité de soutien pour le nom de la Région « Occitanie-Pays Catalan »

Patrice Adam-Nîmes, Michel Bertrand-Pérols, Hugues Bouchu-Montrouge, Michèle Bros-Alès, Raymond Bros-Alès, Erick Cavaglia-Bouillargues, André Chaleil-Gajan, Gérard Deheurle-Béziers,  Alain De Peretti-Auch, Charles Doxa-Montpellier, Hervé Fenoy-Alès, Jérémie Fontugne-Montpellier, Serge Formichi-Montpellier, Philippe Gibelin-Bellegarde, Dominique Gillet-Ustariz, Nelly Guille-Cévennes, François Jay-Bordeaux, Patrick Junca-Paris, Rémy Lebard-Carcassonne, Laurent Perrié Albanell-Perpignan, Daniel Pollett-Le Vigan, Ginette Rémy–Saleilles, Félix Robert-Libourne, Guy Rolland-Gaillac, Olivier Roudier-Sumène, Emma Rouquette-Toulouse, Raphaël Sardou-Bagnols sur Cèze, Luc Sommeyre-Occitan de Paris, Sybil Vergnes-Méounes, Maryvonne Villard-Cévennes
(On peut s’inscrire sur cette liste par Mail)
Autocollant-V3
Autocollants en vente sur la boutique