Archives de catégorie : Non classé

Un médecin proche du pouvoir appelle, dans l’Obs, au viol des femmes fachos…

Docteur Lecoquierre

Ceci n’est pas une blague

Vous avez certainement pris connaissance des propos tenus par le Dr Lecoquierre appelant au viol de toutes les électrices et sympathisante frontistes, article diffusé par l’Obs…

La femme frontiste n’apparaît pas moins mammifère que les autres femmes, même si on la sait nantie d’un cerveau reptilien plus proéminent que la moyenne. Comme tout une chacune, elle est soumise aux humeurs hormonales. Avec une particularité que l’ethnologie nous confirmerait : elle mouille surtout devant l’homme brut qui la rabaisse.


La sympathisante FN nous offre assurément des verges pour se faire battre. Comme elle apprécie la botte et le macho, exècre les idées féministes, jouons son jeu : battons-la de nos verges. Prenons-la au mot, prenons-la tout court. Puisqu’elle nous donne la recette pour métisser le bleu Marine, utilisons-la contre son camp. Maitrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons-les sans hésiter pour la survie d’une humanité souriante. Comme elles sont sottes et tombes facilement face aux arguments épais, bécasses attirées par la gâchette du chasseur en treillis, les choses devraient être aisées. Fabriquons une descendance crépue (j’allais dire frisée, mais je me suis fait peur !) au parti d’extrême-droite, crêpons le chignon de « la France aux français [sic] » terrorisée par l’altérité.
Refusant les avancées du planning familial, chaque grossesse débouchera sur un petit métis ou un bâtard, artiste de demain qu’elle finira bien par adopter.


Blacks, nègres, bougnoules, juifs, gauchistes, romanos, gitans, handicapés, francs-maçons et même mes gays amis solidaires : haut les queues ! Mettons nos consciences sous l’oreiller, et haro sur la croupe offerte (hélas parfois jolie !) pour une vaste copulation altruiste. Assurons une multicolore descendance à ce pays qui sombre”.
Continuer la lecture de Un médecin proche du pouvoir appelle, dans l’Obs, au viol des femmes fachos…

Langues régionales : Le bal des faux-culs

Le billet de Llorenç Perrié Albanell

 

   Signée en 1999,  soit depuis 15 ans, la fameuse Charte des langues régionales attend toujours d’être ratifiée. Notre président « normal » avait prévu de le faire lors de la campagne présidentielle de 2012. Aujourd’hui, en difficulté pour les élections régionales, la gauche tente un coup de filet pour capter l’électorat régionaliste.  Un coup d’épée dans l’eau pour les apprentis sorciers de l’Élysée ! Leurs adversaires de façade, en ont décidé autrement au Sénat (179 sénateurs) avec l’appui de 9 sénateurs du RDSE (Rassemblement Démocratique et Social Européen) à majorité PRG. Les vieux réseaux jacobino-égalitaristes fonctionnent toujours. Tout est bon pour liquider l’âme des peuples et renforcer la République cosmopolite.
 

    L’argument fumiste mis en avant par la mafia jacobine est le caractère anticonstitutionnel de la Charte. La République ne reconnait qu’une langue : le français. En revanche, peu d’élus indiquent que cette Charte à un vice caché : la reconnaissance des langues extra-européennes. Ces dispositions mettraient sur un même plan les langues autochtones et des langues allogènes comme l’arabe  dialectal. Seuls certains souverainistes ou éléments de l’extrême-droite tricolore ont relevé ce fait de taille. Un argument de poids pour évincer une fois pour toutes le débat sur le sujet.

Succès de la journée d’action contre l’abattage rituel dans le Gard

PerettiVestric11+Alès2[2]

            Dernièrement, le docteur–vétérinaire Alain De Peretti était  en tournée dans toute la France, à l’occasion de la fête de l’Aïd, afin de vérifier si les conditions d’abattage dans des “abattoirs temporaires” ouverts sous autorisation administrative étaient compatibles avec les textes officiels et les règles d’hygiène. Celui-ci a fait une halte dans le Gard entre Vestric et Vauvert et s’est présenté dans un de ces abattoirs de “campagne” pour se rendre compte “de visu” de la conformité de ces installations utilisées pour l’abattage, en deux jours, de centaines de moutons. A la suite de cette enquête, le  président de Vigilance halal compte saisir à nouveau la Justice.  Continuer la lecture de Succès de la journée d’action contre l’abattage rituel dans le Gard

Rentrée du groupe de Nîmes de la Ligue du Midi

Nimes Rentrée 2015 - 2016

                          Tout récemment, la Ligue du Midi a organisé une rencontre sur Nîmes. Richard Roudier, son président, y a donné une conférence relative à l’actualité brûlante et n’a pas manqué de rappeler les dangers qui menacent de plus en plus la pérennité de notre civilisation et en premier lieu l’invasion-colonisation de masse qui déferle de toutes parts sur notre Vieux Continent.  Continuer la lecture de Rentrée du groupe de Nîmes de la Ligue du Midi

Vite ! Un livre d’histoire pour « les nuls » à Christian Bourquin

téléchargement

   Décidément, la région Languedoc-Roussillon a un drôle de défenseur en la personne du président socialiste de région Christian Bourquin. Celui-ci n’a pas hésité à prendre ouvertement position contre la fusion de la région Languedoc-Roussillon avec  Midi-Pyrénées telle que prévue par la nouvelle réforme territoriale. Après avoir fait déployer une banderole géante sur l’hôtel de région de Montpellier, Bourquin entre désormais en « résistance » contre « l’impérialisme » toulousain pour sauver « sa » région mais surtout son budget et sa gamelle quitte à faire oublier que cette fusion, a le mérite de reposer sur des bases identitaires solides, celles du Grand Languedoc qui, bien que n’étant pas parfaites, méritent notre attention.  

   Cette agitation autour d’une question sur laquelle il n’a pas beaucoup d’idées n’est visiblement qu’un rideau de fumée monté par ses communicants.  Surtout quand on sait que notre « cher » président vient d’être condamné définitivement à deux mois de prisons … avec sursis (faut pas exagérer quand même) pour délit de favoritisme pour des faits qui remontent à 1999 lorsqu’il était président du Conseil général des Pyrénées Orientales. Avec ses petites économies, Christian Bourquin ferait bien de s’acheter “l’Histoire du Languedoc”, lui qui prétend que la Grande région serait contraire à l’histoire, il y verrait que le Languedoc de Beaucaire à Montauban, a connu plusieurs siècles de gloire et de prospérité sous le règne des Raymond au 11,12 et 13ème siècle et a perduré sous la forme des Etats du Languedoc…

   En défendant sa  « petite région », Bourquin cherche ni plus ni moins qu’à préserver ses intérêts et ceux de ses amis douillettement pourvus. Véritable adepte du copinage et du favoritisme, notre « bon président » est d’avantage connu pour ses affaires judiciaires que pour sa culture. Ainsi il a acquis un beau palmarès qui ne cesse de s’étoffer. Condamné à 5 000 € d’amende en 2010 pour une affaire de complicité de délit de faux et minoration de comptes de campagne, deux ans plus tard il est poursuivi pour recel et délit de favoritisme. Enfin en 2013, la Cour Régionales des Comptes a épinglé la région pour l’utilisation de fonds anormalement élevés notamment pour un voyage en Chine à plus de 100 000 €, pour l’achat de vins pour un montant de 130 000 € et pour 30 000 € de fournitures de lit. On comprend mieux pourquoi les impôts locaux sont si élevés dans notre région.

   Il faut ajouter enfin que notre grand résistant est originaire de Catalogne nord, terre qu’il a complètement abandonnée depuis que « monsieur » est monté à la capitale régionale (Montpellier) dont il a pris la présidence sur le tapis vert ayant bénéficié du décès du regretté Georges Frèche. D’ailleurs, petite question, monsieur le président, vous qui voulez préserver l’indépendance du Languedoc-Roussillon de peur qu’elle devienne une périphérie de la nouvelle grande région, que pensez- vous de la situation actuelle de la Catalogne-Nord, complètement isolée tant sur le plan économique, géographique que culturel ? Perpignan ne devrait-elle pas acquérir une certaine autonomie vis à vis de Montpellier ? Ah non, c’est vrai, une telle situation réduirait votre budget…

Le Languedoc au Moyen-Âge :  “contraire à l’histoire” selon Christian Bourquin

Languedoc[3]

Colère des Nagassols contre les caracalhas : la Ligue du Midi est présente au milieu des villageois

Préfecture1

 

   Depuis lundi les habitants d’ Aguessac en Aveyron sont en colère suite a l’envahissement de leur terrain de foot, par les gens du voyage (tendance évangélistes). Plusieurs centaines de caravanes ont, en effet, envahi, sans autorisation ni demande, le terrain de sport qui permet habituellement aux jeunes et moins jeunes de pratiquer leurs activités favorites. Les forces de police et de gendarmerie que compte la raie-publique n’ont pas servi à grand chose; les préfets préfèrent les envoyer molester les bonnets rouge ou les paysans en colère, ou encore faire de la répression tatillonne sur les routes pour remplir les poches de l’état. Quoi qu’il en soit, cette fois-ci, les villageois en colère ont pris leur courage à deux mains et ont bloqué avec tracteurs et véhicules particuliers l’A75 puis les abords de la sous-préfecture de Millau ou depuis lundi soir ils campent jour et nuit, pour faire valoir leurs droits, et manifester leur désarroi, dans l’attente qu’un élu de cette soit disant République leur donne une réponse.  » Un stade pour les gens d’ici et non pour les évangélistes  » hurlaient les manifestants devant la préfecture avant d’entonner la Marseillaise et de crier des slogans autant hostiles que politiquement incorrects à l’’encontre des “caracalhas”.

   Se rendant sur les lieux, des responsables de la Ligue du Midi ont prit contact avec les manifestants malgré les menaces et tentatives d’ intimidations des antifas locaux jamais en retard d’une trahison. Nos camarades ont ainsi pu aller à la rencontre de leurs compatriotes, ceux qui par leur travail font la richesse de notre pays: agriculteurs, commerçants, artisans, ces femmes et ces hommes qui valorisent le paysage d’Aguessac par leur travail et non par la violence et le saccage comme le font les “prédateurs du voyage”. Dans la voix de ces hommes on sentait de la consternation et un grand désarroi devant l’attitude pour le moins réservée des élus locaux.

   La Ligue du Midi entend soutenir la populations par tous les moyens, y compris légaux. Il faut dénoncer les complices de ces actes de vandalismes pour lesquels il n’y a jamais de condamnations, alors que les petits blancs doivent toujours payer et sur-payer… La solution est simple: que le préfet retienne les voitures rutilantes de ces envahisseurs pour faire payer leurs déprédations. Notre devoir en tant qu’Identitaires est de défendre les nôtres face a toutes les agressions extérieures. Nous demandons dans un premier temps aux élus de rappeler au préfet où est son devoir. Quant à nous, nous appelons tous les identitaires et patriotes de France à signifier leur soutien aux villageois et paysans par un appel téléphonique ou un mail à la sous préfecture de Millau.

Préfecture2

Préfecture3

Tél sous-préfecture: 05.65.61.17.00
e-mail: sousprefecturemillau@aveyron.gouv.fr