Archives de catégorie : Non classé

L’appel de Luc Sommeyre, Occitan en exil à Paris, du journal de réinformation Minurne-Résistance, ancien Président des Comités de Vigilance de la République

P1000155[11]

J’appelle tous les Patriotes dignes de ce nom à se joindre en masse au rassemblement patriote et identitaire organisé par LA LIGUE DU MIDI le samedi 6 février 2016

Par leur détermination inébranlable ils s’opposeront par tous moyens, même légaux, à l’invasion de nos terres par des hordes islamistes poussées en avant par le « les Marchands de la Grande Finance », sous couvert des allégations sournoises du droitdelhommisme le plus pervers.

J’en appelle à l’Esprit de la Résistance pour que vive à jamais notre France éternelle.

Rejoins tes camarades !

Rassemblement Montpellier-Préfecture

Samedi 6 février 2016 à 15 h

cropped-bandeau_minurne

NON A LA NOMINATION DE CHRISTIANE TAUBIRA AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL !

le-conseil-constitutionnel-valide-accouchement-sous-315

M. le Président de la République,
M. le Président de l’Assemblée Nationale,

Ancienne activiste indépendantiste guyanaise, unanimement critiquée pour son laxisme judiciaire en cette période dramatique pour la France, candidate aux Régionales à Cayenne sur une liste qui n’a réuni que 7% de suffrages, la Garde des Sceaux a clairement manifesté (en territoire étranger) son opposition au projet de déchéance de nationalité pour les criminels terroristes binationaux (annoncé en Congrès à Versailles le 16 novembre 2015).

Mainteniren fonctions, voire même se ranger aux exigences d’une ministre claironnant à tous vents son désaccord de fond sur une réforme constitutionnelle initiée par le chef de l’État (projet qu’elle aurait dû – ès qualités – être chargée de défendre au Parlement), est difficilement compréhensible et même contraire aux usages et à la déontologie gouvernementale.

Sauf si l’on considère que les 2,3% de suffrages obtenus par la candidate Taubira aux élections présidentielles de 2002 ont fait chuter Lionel Jospin dès le 1er tour… En pleine pré-campagne présidentielle, il est sans doute préférable de ne pas courir ce genre de risque…

Quelques « fuites » savamment organisées laissent entendre depuis quelque temps que Christiane Taubira serait prochainement nommée par l’un de vous au Conseil Constitutionnel, lors du prochain renouvellement de 3 de ses membres.

Elle serait ainsi apte à prendre éventuellement la présidence de cette institution majeure de la République, à l’occasion du départ de Jean Louis Debré.

Après quatre années de gouvernance socialiste (avec les résultats que l’on sait), ce projet pourrait être considéré comme une provocation de trop par le Peuple Français, éreinté politiquement, fiscalement, économiquement, socialement, et blessé dans sa chair à plusieurs reprises en 2015 par les terribles attentats islamistes que le gouvernement n’a pas réussi à éviter.

Interprêtée par une grande partie de nos compatriotes comme une atteinte majeure aux intérêts suprêmes du pays, cette nomination pourrait ainsi contribuer à détruire le fragile équilibre sur lequel repose encore l’unité de la France.

En conséquence, Monsieur le Président de la République, Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale, les signataires de la présente pétition vous demandent expressément (si telle était votre intention) de renoncer définitivement à cet inacceptable et dangereux projet.

M. le Président de la République
M. le Président de l’Assemblée Nationale
NON A LA NOMINATION DE CHRISTIANE TAUBIRA AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL !
 bouton-je-signe-rouge-2

Michèle Bros, Responsable section Alès, Ligue du Midi, Porte-parole des Femmes en colère

Michèle1[3]

Nos grands-mères se sont battues

Nos mères se sont battues

Pour conquérir leur liberté, la dignité et l’égalité.

Pour le droit de choisir leurs études, leurs conjoints, leurs enfants.

Nous les femmes, nous nous sommes battues et nous battrons encore. Il n’est pas question d’abandonner ces droits et de rétrograder à cause d’une pseudo idéologie politico-religieuse,  absurde, ignorante, abrutissante, castrant aussi bien le “genre” que la cervelle.

Que ces barbares retournent chez eux en amenant tous les Kollabos du gouvernement, du parlement, des autorités morales, des associations et du Medef. Qu’ils amènent aussi avec eux, François H. qui aura démontré durant son quinquennat que sa conception de la femme n’est pas très  éloignée de celle des barbus.

Ils nous ont déclaré la guerre à Cologne, ils l’auront !

J’appelle les femmes de notre région et de notre pays à venir en masse au rassemblement patriote et identitaire de Montpellier

Rejoins tes camarades !

Rassemblement à Montpellier-Préfecture

Samedi 6 février 2016 à 15 h

Appel d’Erick Cavaglia Responsable de la Section Nîmes – Ligue du Midi

Cavaglia[4]

    Ça suffit ! Commençons par redonner leur sens aux mots : lorsque des peuples étrangers se précipitent en masse chez d’autres sans le consentement de ces derniers cela s’appelle une invasion !

     Lorsque les envahisseurs refusent obstinément d’adopter les us et coutumes des pays d’accueil et qu’ils imposent les leurs, cela s’appelle une colonisation !

     Lorsqu’une oligarchie occulte mondialiste décide à New-York, Bruxelles ou Paris la dissolution du socle ethno-culturel de l’Europe, cela s’appelle un génocide !

     Les attentats qui ont récemment touché notre pays, les agressions de masse en Allemagne l’attestent : ce phénomène n’a rien de pacifique.

     Les peuples européens, fondateurs de la démocratie n’ont jamais été consultés de quelque façon que ce soit sur cette submersion qui va les engloutir, elle n’a donc aucun fondement légitime.

Rejoins tes camarades !
Rassemblement à Montpellier
Préfecture
Samedi 6 février 2016 à 15 h

Et si on appelait un chat un chat !

!cid_ii_15278b65823c7845[2]

Le billet d’Hervé Fenoy

     Ça me fait en même temps sourire et ronchonner de lire la mention « Miel d’apiculteur »sur certains pots. C’est plus rassurant que miel de plombier ou de chirurgien, bien-sûr, mais ça laisse aussi entendre qu’on peut aussi nous vendre du miel qui ne serait pas d’apiculteur. Dans le même style, on trouve du pain « aux céréales » … comme s’il existait du pain sans céréales, ou des pommes de terre « de consommation », peut-être parce qu’il existe des pommes de terre de marche, et d’autres d’imprimerie ou de construction ?

     J’avais vu une pub pour je ne sais plus quel médicament ou produit cosmétique qui contenait du « krill 100% d’origine marine » … sans doute pour qu’on ne le confonde pas avec du krill de laboratoire ou de montagne !

    Mais il est vrai que nous vivons une curieuse époque où la confusion imprègne les cerveaux: Un délinquant pris en flagrant délit est appelé « présumé » tant que la justice n’a pas tranché… On utilise le vocabulaire le plus flou possible, ce qui nous fait ignorer si nous avons à faire à des migrants, des réfugiés, des clandestins, des envahisseurs, des ennemis, des terroristes, ou (ça vient de sortir) à des « requérants ».

    Dans le même temps, la DDASS chapeaute un service de « Protection Maternelle et Infantile » , ce qui suggère que le père n’a pas sa place dans la cellule familiale, ou pire, que c’est contre lui qu’il convient de protéger la mère et l’enfant… lequel service basant d’ailleurs ses enquêtes non-pas sur des dénonciations ou des  délations, mais sur des « signalements » .On conserve par-contre le vocable d’ « Education »  nationale, alors qu’il s’agit de formatage.

    Pas grave… il y a déjà 30 ou 40 ans qu’on nous débite, avec des clips plus ou moins érotiques, s’ils ne sont pas débiles, de la musique à regarder … et deux siècles qu’on nous anesthésie avec la mensongère devise « Liberté, Egalité, Fraternité ». Des dizaines de pages ne suffiraient pas pour recenser les imprécisions, les abus de langage, les mots détournés de leur signification réelle, voire les absurdités que l’on entend chaque jour. Je pense par exemple au mot « traditionnel » pour qualifier un habitat qui justement, est à cent lieues de nos traditions… ou encore au mot « art » qui désignait, il y a encore une ou deux générations, une création destinée à procurer un plaisir d’ordre esthétique, ou une émotion, mais qui serait devenu de nos jours un concept, un truc pour que s’ébahissent les bobos.