Pegida : Montpellier en pointe contre l’islamisation de l’Europe

PréfectMontpel[5]

Ce dimanche, bon nombre de rassemblements s’opposant à l’islamisation de l’Europe ont été interdits, que ce soit à Paris, Bordeaux ou encore Lyon. Montpellier est au final une des seules villes où le mouvement PEGIDA est descendu dans la rue pour défendre la liberté d’expression et contrer l’islamisme.

Le rassemblement de Montpellier a réuni au débotté une soixantaine de participants, et ce, malgré les pressions des milices d’extrême gauche locales qui hurlaient leur haine à une petite centaine de mètres. Cinq intervenants représentants Résistance Républicaine, des Identitaires et des nationalistes se sont succédé au micro pour aborder le problème de l’islamisation de notre société avec les conséquences dramatiques que l’on a connues avec l’attentat contre Charlie Hebdo.  (suite…)

La Ligue du Midi interpelle le maire de Lattes (Vidéo)

   Lors des vœux du nouvel an de la ville de Lattes (34) Richard Roudier, président de la Ligue du Midi interpelle le maire au sujet du projet de mosquée sur la commune. Un compromis de vente ayant été signé entre l’ex imam de la mosquée de la Paillade et un privé.

   Mr Meunier clarifie les choses sur cette affaire et certifie qu’il n’y aura pas de mosquée à Lattes, au grand soulagement de la population présente.

La Ligue du Midi interpelle le maire de Lattes (34) au sujet de Aïcha, la mosquée

Imam Mohamed Khattabi

      Depuis des mois et les déboires de l’imam Khattabi, supporteur du Parti Socialiste local, représentant de l’association Aïcha, on savait par internet que le dit iman, en délicatesse avec la mosquée Averroès de La Paillade, envisageait une délocalisation vers le sud. C’est ainsi qu’après une tentative rue de l’Industrie, à Montpellier, abandonnée devant de nombreuses résistances, on vient d’apprendre par l’intermédiaire de  l’Agence de Presse Lengadoc Info qu’une mosquée gigantesque devrait s’ériger prochainement sur la zone de Maurin (Commune de Lattes).

   Avez vous remarqué que dans le cas de constructions de mosquées  en France, les maires ne sont jamais au courant? Pourtant, il y a un vendeur –Les Bouaziz- et un acheteur – l’iman Khattabi- qui ont déjà signé un compromis de vente d’une parcelle de terre agricole, pour un prix de 800.000 €uros, sur laquelle s’élève déjà un hangar de 1.000 m2.  Le maire, Cyril Meunier, qui a mis deux jours, avant de dire que la rumeur était infondée est donc soit un menteur soit un incompétent s’il n’est pas au courant d’une transaction de 35.000 m2 sur sa commune. S’il nous sert un mensonge par omission, dans les jours qui viennent, nous le saurons. Il n’est pas bon de mentir à ses concitoyens,  Monsieur le Maire, parce que vous vivez à leur proximité et qu’ils ne manqueront pas, un jour ou l’autre, de vous rafraichir la mémoire. En contre-point, Stéphan Rossignol, Maire de la Grande Motte, a repoussé le même projet et refusé de donner le permis de construire.

    Monsieur le Maire, vous ne pouvez pas ignorer qu’un certain nombre d’apprentis djihadistes infestent notre région, fréquentent certaines mosquées et bénéficient de nombreux appuis dans les rangs du clergé musulman comme en témoignent les déclarations irresponsables –dixit Monsieur le Préfet de l’Hérault- de Lahoucine Goumri, Président de l’Union des musulmans de Lunel,  qui gère la mosquée de la ville et qui a refusé catégoriquement de condamner les “jeunes” partis  faire le Djihad  (guerre sainte) en Syrie. C’est pourquoi vous allez certainement nous servir les propos habituels sur l’islam “modéré et républicain”, “source de paix et de civilisation”, “gage de vivre ensemble” auquel seuls peuvent croire encore les gogos ou les Kollabos.

      Monsieur le Maire, afin d’éclairer nos concitoyens, concernant ce projet, pouvez vous répondre à trois questions précises:

  1. Y a t-il un projet de Mosquée à Lattes?
  2. Vous ou des gens de votre entourage ont-ils rencontré le duo Bouaziz/Khattabi?
  3. Etes vous prêts dorénavant à vous opposer à tout projet de mosquée sur le territoire de votre commune?

Afin de faire taire la rumeur…

Drapeau algérien dans le Tram: la TAM nous répond!

La photo du scandale...

La photo du scandale…

 

Vous vous souvenez de la photo publiée par la Ligue du Midi du conducteur de tram avec un drapeau algérien à Montpellier?

Et bien la TAM (Transport de l’Agglomération de Montpellier) a réagit aux courriers envoyés par des Montpelliérains en colère.

Ce sont les petites avancées d’aujourd’hui qui font les grandes victoires de demain !

Réponse TAM