orientation

 

Par Colette Mercier

 

Ce qui suit est le fruit d’observations continues sur une très longue carrière dans le privé et sur l’observation des carrières de la génération actuelle des 25 / 45 ans.

 

Conseils aux élèves les plus doués : l’excellence ou rien !

 

Calibrage initial

 

Qui peut le plus peut le moins, pour faire partie des meilleurs il faut être orienté vers la filière « S » ; même si on vise Normale Sup Lettres.

Il ne faut jamais dire « jamais ». Mais si on a raté le coche ça va être beaucoup plus difficile.

 

Fuyez les formations moyennes

 

Au moment du choix de votre orientation, si vous le pouvez il faut privilégier les formations qui vous donneront accès à des diplômes qui vous protègeront toute votre carrière :

  • Grandes écoles parisiennes, éventuellement provinciales, si et seulement si prestigieuses.
  • Universités étrangères si vous le pouvez.
  • Dans certaines disciplines : droit, sciences, management, quelques formations universitaires françaises de très haut niveau si faculté reconnue. Évitez les pourrissoirs.

Il est vain de s’échiner à vouloir passer des diplômes intermédiaires, moyens ou en chocolat. Ils ne vous protégeront de rien, ne vous assurerons aucun débouché, vous y perdrez votre temps, on ne vous y apprendra rien d’utile ; au contraire on vous y déformera.

Mieux vaut juste le bac ou pas de diplôme du tout et une autre orientation réussie dans une autre voie qu’un diplôme sans valeur.

De surcroît, un diplôme moyen vous piégera dans une vaine recherche de valorisation de ce trop faible acquis. Vous vous épuiserez en vaines recherches, votre entrée dans la vie professionnelle sera très difficile, on vous baladera de stage en stage et vous finirez vendeuse à la FNAC ou manutentionnaire dans un drive. Au mieux vous accéderez à un petit travail sans intérêt, précaire et où vous subirez une pression d’enfer. Vous serez durablement piégé dans la strate molle du marché de l’emploi. Sauf effort surhumain, vous ne pourrez plus en sortir par vous-même. Vous en sortirez viré et obligé de tout reprendre à zéro.

Ne courrez jamais après une licence (trop faible) et même pas après un master si ce n’est dans une discipline technique immédiatement bancable. BTS éventuellement et certains DUT.

 

Commencez par obtenir un solide fond technique

 

Quelle que soit l’orientation choisissez une formation qui vous assure une très bonne formation technique. Pas de formation généraliste sans fond technique (écoles de management moyennes, communication, économie etc ..) Soyez avant tout un très bon technicien quelle que soit la discipline. Cela vous protégera à vie. Ainsi, les managers généralistes de haut niveau ont tous été de très bons techniciens que ce soit dans des disciplines scientifiques, en droit, ou en comptabilité gestion. En plus, en cas de pépin vous pourrez toujours vous en sortir en vous repliant sur votre fond technique. Au pire vous ouvrirez un bureau d’étude ou d’expertise technique ou vous basculerez dans le conseil. Bien utile également pour le cas où il vous faudrait compléter vos revenus à la retraite. Vous pourrez toujours donner des cours, ou prendre des missions en sous-traitance pour d’autres.

 

Ne soyez pas qu’un technicien

 

Il faut avoir lu, avoir voyagé, avoir été au théâtre, avoir visité les grands musées. Commencez tôt, cela vous donnera un vernis culturel qui vous sauvera en toutes circonstances. Il y a des codes qui font que les gens d’un certain niveau se reconnaissent immédiatement. Cela en fait partie. Il faut également savoir manier le dress code et connaître les usages de ces milieux. Relisez le manuel de savoir vivre de votre grande mère. Ne faites pas de fautes d’orthographe ni de syntaxe, apprenez à rédiger et à parler. (Éventuellement prenez des cours de théâtre). Il faut également pouvoir faire valoir des compétences sportives de bon niveau. C’est très important. Pratiquez au moins un sport à un bon niveau, quel qu’il soit.

Choisissez un secteur pérenne, orientez-vous d’emblée vers des métiers qui ne soient ni délocalisables, ni robotisables, ni mécanisables. Attention, de plus en plus de métiers et de fonctions vont être robotisés.

 

Qualités personnelles

 

Il est nécessaire de disposer de certaines qualités de caractère ; notamment d’endurance et de résilience. Mais la prime est à ceux qui sont désinhibés. Trop d’inhibitions, de scrupules ou de morale vous barreront les plus hauts postes. On exigera que vous fassiez des choses que la morale ou l’honneur réprouvent. Il faut le savoir.

 

Donnez-vous une coloration internationale

 

Maîtrisez au moins parfaitement l’anglais et couramment une seconde langue. Commencez par placer les premières lignes de votre CV en ambiance internationale. Cela peut se faire en France si vous intégrez un grand groupe qui travaille en ambiance internationale.

 

N’hésitez pas à payer le ticket d’entrée

 

En début de carrière, investissez-vous, trimez, apprenez à « pisser le sang ». Tous ceux qui ont fait de belles carrières ont commencé par payer le ticket d’entrée. La première ligne du CV qui commandera toute votre carrière s’achète à ce prix. Salaires très bas, horaires infernaux dans les professions libérales ou les cabinets de conseil, avocats, médecins, experts comptables, architectes … Ces professions demandent beaucoup de travail matériel et ce sont les débutants qui s’y collent.  Même chose pour le compagnonnage auprès des mandarins dans les professions médicales. Les pontes ne cooptent que ceux qui triment. Un chirurgien ne perdra pas de temps avec quelqu’un qui ne lui ressemble pas et qui ne trime pas comme lui pour y arriver.

Même chose dans la fonction publique, missions ingrates et travail d’abattage sont le lot des débutants en piste pour les sommets.

Les bons mettent les bons à l’épreuve, c’est comme ça que se fait le tri.

Si vous n’êtes pas prêts à ces sacrifices, ou si vous n’avez pas les qualités de caractère, renoncez, vous n’êtes pas fait pour le haut niveau.

 

 

Soyez sage, ayez bien conscience des réalités.

Informez-vous auprès de gens qui savent !

 

Pour lire le chapitre 1 : Cliquez ICI

Faites connaître notre site, partagez !