Archives de catégorie : Actualités

Train à 1 Euro : razzia sur les plages …

Depuis le début de la saison estivale, la population du Grau du Roi est victime de bandes de racailles extérieures mais surtout du laxisme coupable de la part des « autorités ». Le scénario est toujours le même : des hordes de jeunes pirates, venant de cités nîmoises débarquent en début d’après-midi du train à 1 Euro récemment mis en place au nom du « vivre ensemble ».

En plus des nuisances occasionnées pour les passagers (injures, menaces, hurlements, drogue…), les commerçants sont confrontés quotidiennement à ce phénomène de razzias, que nos contrées littorales avaient oubliées depuis deux siècles lorsqu’avaient été éradiquées les flottes barbaresques. Aujourd’hui, ce sont des dizaines de magasins auxquels il est « conseillé » de baisser le rideau, à partir de 14 heures, afin de protéger leur intégrité physique et leur stock, ce qui, en pleine saison pourrait bien déboucher sur des « baisser de rideau » définitif.

N’oublions pas que le train à 1 Euro, qu’on nous présente comme un progrès social d’une rare générosité, est subventionné par le conseil régional et par la SNCF, qui se rattrape en augmentant le prix des autres trajets (les utilisateurs du TGV subissent les hausses de tarif). Et encore faudrait-il que ces « jeunes » daignent bien vouloir payer cette somme symbolique, ce qui est loin d’être le cas, puisque la SNCF a dû faire appel à ses propres forces de police pour maintenir à bord un semblant de légalité.

Mais une fois à quai, ce sont toutes les forces de l’ordre (ferroviaires, municipales et gendarmesques) qui sont réquisitionnées pour encadrer ces « joyeux plaisanciers ». Rassurez-vous… les policiers ont été transformés en Gentils Organisateurs dont la consigne n’est pas de réprimer mais d’éviter que les « incivilités » ne dégénèrent en incidents plus graves –on connait le refrain-. Si l’on rajoute le traitement des fonctionnaires de police, aux vols et autres dégâts, le prix de revient du trajet doit être plus proche de 100 Euros, intégralement payés par nos deniers.

Il est plus que temps de s’organiser : la population gardoise n’a pas à subir les nuisances des bandes urbaines. Le Grau du Roi ne doit pas se transformer en terrain de jeu pour les racailles.

Refusons de subventionner le train à 1 Euro et toutes ces fariboles démagogiques. Exigeons des dédommagements pour les dégâts et pertes d’exploitation occasionnés.

Soutenons la population et les commerçants du Grau!

Communiqué de la Coordination Rurale

Éthylotest obligatoire dans les tracteurs au 1er juillet : une mesure absurde !

Un décret de février 2012 oblige tout conducteur d’un véhicule « terrestre à moteur », à l’exception d’un cyclomoteur, à posséder un éthylotest disponible immédiatement.

Il inclut dès lors dans son périmètre d’application les véhicules agricoles.

Cette obligation est totalement inadaptée aux tracteurs agricoles dans la mesure où ceux-ci ne garantissent pas de bonnes conditions de stockage des éthylotests, où les conducteurs d’un tracteur peuvent être multiples et qu’ils n’empruntent que sporadiquement les voies publiques.

Nul doute que cette mesure, loin d’enrayer les problèmes d’alcoolémie au volant et les accidents qui peuvent en résulter, va surtout créer un marché captif et juteux pour les fabricants d’éthylotest puisque ceux-ci se périment et que, même sans boire jamais une seule goutte d’alcool, il faudra renouveler régulièrement les stocks.

La CR a donc écrit aux Ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur afin de demander une exemption de cette mesure stupide et totalement inadaptée pour les véhicules agricoles, lesquels n’empruntent que peu les voies de circulation et circulent la plupart du temps sur des parcelles privées. 

Contacts presse :
Aurore Demarigny – chargée de communication – 06 76 52 01 03
Bérengère Bosi – chargée de communication – 06 70 80 99 51

Pas de Fellaghas sur les Champs Élysées !

Depuis quelques temps des informations circulent sur la présence de militaires algériens dans le défilé du 14 juillet 2012. Le projet aurait été  vendu, voici quelques mois, par l’ambassadeur de France à Alger à Nicolas Sarkozy puis agréé par le gouvernement de François Hollande. Alors que l’Algérie célèbre le cinquantième anniversaire de son indépendance, les autorités françaises souhaiteraient ainsi rendre hommage à l’armée algérienne. 

Peut être est il nécessaire de rappeler à nos dirigeants quelques faits historiques qui semblent avoir été passés à la trappe. Cette armée algérienne, qui risque de défiler sur les Champs Élysées, est en fait l’héritière des bandes terroristes qui ont massacré, il y a un demi-siècle, des dizaines de milliers de Français, d’Algériens fidèles à la France et de Harkis. Honorer aujourd’hui les tueurs du FLN, en faisant défiler leurs descendants, ne peut être toléré par les familles françaises qui ont toutes été touchées par le drame de la guerre d’Algérie. 

Bien conscient de cela, un groupe de la Ligue du Midi et de jeunes identitaires montpelliérains du Projet Clapas se sont retrouvés pour manifester ce mardi 12 juin devant le consulat d’Algérie à Montpellier afin de dénoncer cette manœuvre de nos politiciens, qui comme il y a cinquante ans, trahissent l’honneur de la France. 

Parce que nous refusons d’oublier les bombes et les tueries de juillet 1962 à Oran et dans toute l’Algérie, nous ne pouvons accepter cette insulte à la mémoire de nos morts et des Pieds-noirs.

Les irréductibles gaulois étaient là!

Ce samedi 2 juin se tenaient à Vannes les assises sur l’immigration organisées par divers mouvements dont Adsav, Résistance Républicaine et nos camarades identitaires de Jeune Bretagne. Cette manifestation se voulait être un carrefour d’échange entre différentes composantes de la résistance à l’Islamisation. C’en était trop pour les censeurs que sont les islamistes radicaux. On se souvient de leurs tentatives dérisoires pour faire interdire à Paris en 2010 l’Apéro Saucisson-Pinard.
Après une première tentative d’intrusion d’une dizaine de Barbus  en djellaba dans l’après-midi, bloquée courtoisement mais fermement par le service de sécurité, c’est une quarantaine de racailles armés de projectiles et de batte de base-ball, amenés par les religieux fanatiques qui vont tenter d’entrer en force dans la salle qui renfermait à ce moment de la journée 150 participants environ. Ils ne se doutaient pas que les identitaires portent, chevillée au corps, la culture de la défense… en moins d’une minute les agresseurs, qui laissaient derrière eux plusieurs blessés furent mis en déroute au terme d’un engagement bref mais musclé.
Trois enseignements parmi d’autres, sur cet évènement :
– C’est la première fois à notre connaissance que des islamistes s’attaquent directement à une réunion politique, et qui plus est, identitaire
– Les barbus avaient enrôlé, comme au temps de la guerre d’Algérie, des racailles pour faire le sale boulot
– Les forces de l’ordre, bien que prévenues -mais certainement utilisées à des contrôles routiers plus rémunérateurs et moins périlleux- ont brillé par leur absence laissant à la charge des petits blancs (bretons) le soin de défendre les libertés publiques au premier rang desquelles la liberté de réunion.
La Ligue du Midi tient à apporter ses félicitations aux identitaires bretons, plus que jamais en pointe sur le terrain et qui savent allier une attitude virile à la réflexion intellectuelle et au combat des idées.

Vers une nouvelle mosquée avenue Louis Ravas à Montpellier ?

L’Union des musulmans de l’Hérault (UMH) est actuellement en train de convertir un ancien supermarché en une mosquée de 600 m2 dans le quartier des Cévennes à Montpellier. L’ouverture de ce nouveau lieu de culte situé avenue Louis Ravas -qui comprend également un centre culturel-  est prévu pour la mi-juillet, c’est à dire durant le Ramadan. Les travaux, qui auraient coûtés 650 000 euros, ont été effectués dans une discrétion plus que troublante.

Questionnée sur le sujet, la municipalité n’aurait pris connaissance du projet que très récemment alors que le lieu est répertorié sur le site internet trouvetamosquee.fr depuis juillet 2011. Pourtant cela ne semble pas déranger Philippe Thinès, l’adjoint au maire de Montpellier, délégué aux cultes, qui clame qu’il y a « une volonté de la mairie, non seulement de laisser faire, mais d’être facilitateur […] de ce genre de projet ». Est-ce là une vision très républicaine de la laïcité ? Ou bien s’agit il d’une manière de remercier la communauté musulmane du vote massif pour la gauche aux élections présidentielles ? La Ligue du Midi tient à dénoncer ce genre de pratique d’autant plus que l’ouverture de cette mosquée pouvant accueillir un millier de fidèles, va poser un certain nombre de problèmes d’ordre public dans un quartier qui est déjà connu pour son manque de places de stationnement.

La Ligue du Midi conseille vivement à la municipalité de se renseigner d’avantage sur ses interlocuteurs. En effet, elle aurait pu savoir que l’UMH est l’association locale de l’Union des Organisations Islamiques de France qui, sous son aspect institutionnel, prêche un islam radical proche des Frères musulmans et qui a fait parler d’elle dernièrement en ayant voulu inviter à son rassemblement annuel des prédicateurs étrangers connus pour leurs propos antisémites et djihadistes.
Les candidats de la Ligue du Midi de Montpellier -Marie-José Metzger (4°), André Grangeon (3°), José Tur (1°)-s’élèvent vivement contre cette nouvelle main-mise de l’islamisme radical dans notre société.