Archives de catégorie : Actualités

A Montpellier, protestation des patriotes devant le siège du Parti Socialiste

Sous l’égide de l’Association N.C.I (Nationalité-Citoyenneté-Identité)

 

Les protestations contre le projet de loi instituant le droit de vote des étrangers prennent de l’ampleur en Languedoc et en France. Vendredi soir, les derniers boulistes du parc Rimbaud à Montpellier furent fort surpris de voir s’acheminer une vingtaine de gaillards en direction de la permanence de la Fédération Départementale du Parti Socialiste. Situé avenue de Saint Maur, dans un quartier tranquille, ce local informe, contraste avec la Réserve Rimbaud toute proche que les montpelliérains connaissent comme étant le plus ancien restaurant de la ville.

Avec un bel ensemble, les vingt militants présents ont pris position devant la permanence déployant trois banderoles dont l’une portait comme mot d’ordre “Droit de vote des étrangers : République en danger”. La notion d’heures supplémentaires n’étant pas en cour au Parti Socialiste, les protestataires eurent tout juste droit à l’apparition fugace d’un concierge qui tombait des nues.

Richard Roudier, porte-parole des patriotes rassemblés pour la circonstance, rappelait ce qui motivait cette démonstration, à savoir le projet inique des socialistes, qui face à leur impopularité grandissante dans le peuple, ne pouvaient envisager d’autre solution que de changer le peuple. Il félicitait dans un premier temps les Identitaires de la Ligue du Midi, les Solidaristes de 3ème voie ainsi que les nationalistes présents. Il dénonçait ensuite l’attitude anti-nationale des 77 députés socialistes qui encouragent le gouvernement à aller plus vite et plus loin dans l’ignominie, aux premiers rangs desquels Fanny Dombre Coste, député de la 3ème circonscription de l’Hérault.

La dispersion de cette démonstration pacifique, se fit au son des slogans : “Dombre Coste : démission” et “Référendum-Référendum-Référendum” tandis que dans la nuit rougeoyaient les fumigènes.

liguedumidi.com
troisiemevoie.fr
reseau-identites.org
nationalite-citoyennete-identite.com

Démonstration des patriotes à Sète contre le droit de vote des étrangers

Sous l’égide de l’Association N.C.I (Nationalité-Citoyenneté-Identité)

Ce lundi matin à 9 heures une équipe de militants de la Ligue du Midi (Réseau-Identités) et de Troisième Voie se sont rendus à Sète dans le but de conspuer le député Sébastien Dénaja, élu de la 7ème circonscription de l’Hérault devant sa permanence située dans un immeuble bourgeois du centre ville. La raison de cette visite matinale était simple: Sébastien Dénaja figure parmi les 77 députés socialistes qui ont décidé de faire pression sur le gouvernement afin qu’il accélère le passage de cette loi inique devant le Parlement réuni en congrès à Versailles. En effet, Sébastien Dénaja trouve que le gouvernement ne va pas assez vite et ne va pas assez loin.

Mais le gouvernement sait très bien que le peuple ne veut pas de cette loi et tente de reculer l’échéance. Alors le ministre de l’intérieur Manuel Valls a trouvé une solution. Si l’on ne peut pas faire voter les étrangers, il n’y a a qu’à les naturaliser, sachant pertinemment que les immigrés votent à 80 % pour le Parti Socialiste. Ainsi, les députés BO-BO changent de stratégie: “si le peuple vote mal, changeons de peuple”.

Quant à nous, patriotes, nationalistes ou identitaires, nous leur rétorquons que seul le peuple est en droit de se prononcer contre une politique d’immigration qui ne sert qu’à camoufler une substitution de population et c’est pourquoi nous exigeons la tenue d’un référendum.

Les protestataires, encouragés par de nombreux passants ou automobilistes, avaient déployé deux banderoles, rue général De gaulle où ils ont lancé de nombreux slogans sous les fenêtres du député : ”Dénaja démission”, “Référendum! Référendum”, “Droit de vote des étrangers, République en danger”. A la fin de l’opération qui s’est déroulée dans la sérénité, plusieurs centaines de tracts ont été distribués dans les rues du centre ville.

Signez la pétition! Déjà 50 000 signataires

liguedumidi.com
troisièmevoie.fr
reseau-Identites.org

nationalite-citoyennete-identite.com

Richard Roudier répond à Midi Libre

Le 27 octobre 2012 la Ligue du Midi organisait un colloque intitulé:

« La place de la femme dans la société européenne« .

Le Midi libre caricaturait cet évènement en « journée de défense des délinquants« , les bénéfices de la journée étant destinés à Monique Guindon injustement condamnée.
Richard Roudier répond à Midi Libre…

 

Les femmes en majorité au colloque : “Rôle et place des femmes dans la société”

Une cinquantaine de personnes parmi lesquelles une majorité de femmes se sont retrouvées, en plein cœur de la Petite Camargue, à proximité d’Aigues-Mortes ce samedi 27 octobre pour une journée de formation et de dialogue consacrée à la question de la place et du rôle de la femme dans la société européenne en compagnie des bénévoles de l’association Entraide-Solidarité, des militants identitaires de la Ligue du Midi et ceux de Résistance Républicaine. Accueilli par Philippe Lambertin, le public a pu suivre une série de conférences et de débats qui ont révélé le caractère singulier de la femme dans la civilisation européenne de l’antiquité à nos jours.

Le premier intervenant, Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, a présenté de manière chronologique, les femmes qui sont restées dans l’histoire de l’Europe comme de grandes résistantes, que ce soit la Celte “Reine Boudicca”, les « pétroleuses » de la Commune ou encore Catherine Ségurane, héroïne niçoise, pour ne ne citer qu’elles.

Suite à cet exposé, la parole fut donnée à Isabelle Turcan, professeur d’université, qui a brillamment présenté le rôle fondamental que jouait la femme dans les sociétés gréco-romaines en bousculant les stéréotypes établis. Enfin la matinée s’est conclu par une intervention de Christine Tasin, fondatrice de Résistance Républicaine, sur la relation entre la femme et la religion, rappelant au passage que la grandeur d’une civilisation se reconnaissait par le rapport d’égalité entre les sexes qui existait au sein de celle-ci.

Au cour de la conviviale pause-repas qui a suivi cette première série d’exposés, Richard Roudier profitait de l’aubaine pour présenter les nombreuses actions qui auront lieu dans les semaines à venir en Languedoc mais également dans le reste de la France et en particulier la campagne contre le droit de vote des étrangers et la manifestation du 10 novembre à Paris contre l’islamisation de la France. Il faisait applaudir Christine Tasin qu’il présentait comme la personnalisation de la “femme résistante” en 2012.

L’après-midi débuta par une table ronde sur le thème de “la femme dans le combat politique” avec la participation de Josyane Solari, Olivia Ponsdesserre, deux candidates aux législatives de 2012 ainsi que Christine Tasin en tant que responsable du mouvement “Résistance républicaine”, débat animé par Jean-Baptiste Santamaria professeur de philosophie. Il en ressortit qu’aujourd’hui encore, les femmes n’ont qu’une place réduite en politique et qu’il reste beaucoup de travail à accomplir dans ce domaine. Enfin, le dernier exposé de la journée porta sur la femme en pays d’Oc au XII° siècle et fut présenté par Olivier Roudier. Celui-ci démontrait que les femmes avaient joué un rôle central dans cette société occitane où l’égalité des sexes étaient déjà inscrite dans la loi.

La conclusion de ce colloque fut apportée par Richard Roudier qui rappela qu’en Europe, les femmes ont toujours été à la pointe de la résistance face aux menaces et qu’aujourd’hui plus que jamais, il est primordial, pour la survie de notre société, qu’elles puissent continuer à jouer ce rôle.

Une partie des intervenants

L’instant des agapes autour de Richard Roudier et Christine Tasin