affaire benalla

 

Communiqué de la Ligue du Midi

 

Feuilleton Benalla-Macron : Collomb, révèle à la Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale que la Ligue du Midi avait fait l’objet en 2012 d’un signalement de Manuel Valls au Procureur de la République.

 

Décidément il ne se passe pas une semaine sans qu’on entende résonner dans les médias ou dans les hauts lieux de la République, le nom de la Ligue du Midi. On se souvient d’une question écrite au Ministre de l’Intérieur posée par Muriel Ressiguier, laquelle exigeait la dissolution de la Ligue suite à « l’intrusion » de militants identitaires dans les locaux du RAIH. Il y eut ensuite la fameuse conférence de presse au Parlement -consacrée à la fac de droit- de la France insoumise en présence de Mélenchon, dans laquelle la même députée affirmait benoîtement que la Ligue recevait des subventions du Conseil départemental de l’Hérault ; puis ce fut l’article du Midi-Libre qui annonçait la décision du Conseil départemental de supprimer les subventions au Réseau Accueil Insertion Migrants de Montpellier ;  enfin, cerise sur le tablier, Alain Bauer sur France 5 dédouanait à la surprise générale la Ligue du Midi dans le fantasque complot de l’ultra droite.

On aurait pu penser que la période des vacances allait nous laisser un brin de répit… que nenni !!! Cette fois ci, c’est ce cher Collomb, cité devant la commission d’enquête de l’Assemblée Nationale, englué jusqu’au trognon dans les barbouzeries élyséennes, qui a tenté de « jouer la montre » en reprenant in extenso la liste des signalements de ses prédécesseurs (Hortefeux, Guéant, Valls), en n’oubliant pas de mentionner la Ligue du Midi… qui décidément fait « tendance ».

Ceci nous aura au moins permis d’apprendre de façon toute à fait inattendue par la voix de Gérard Collomb, qu’en 2012, Manuel Valls, alors Ministre de l’Intérieur avait « adressé au titre de l’article 40 du CPP, un « signalement » au procureur de la République (de Montpellier) » au sujet d’un tract diffusé par la Ligue du Midi concernant l’affaire William Vidal, du nom de cet habitant d’Aigues Mortes qui avait été condamné (idem pour son épouse) à quatre ans de prison ferme pour avoir tiré en l’air en direction de jeunes maghrébins qui le narguaient. Après relecture attentive de ce tract, rien n’indique en quoi l’emploi du temps d’un ministre méritait d’être bouleversé par ce « chef d’œuvre de communication politique », mais ce qui est encore plus instructif, c’est que durant son passage à l’Intérieur, Manuel Valls n’a fait, en tout et pour tout, que TROIS signalements. Il est vrai que cet opportuniste jacobin n’a jamais porté la Ligue du Midi dans son cœur…

« Beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur » nous enseigne la maxime. Il est vrai que de voir Manuel (Monsieur 49-3) et Muriel (Miss Goulag) « vent debout » pour faire dissoudre la Ligue du Midi a quelque chose de rafraîchissant… Surtout en cette fin torride de juillet…

Faites connaitre notre site, partagez !