15-02-21 Nimes1[2]

Ce samedi, plus de cinquante personnes étaient présentes en région nîmoise pour la création de la nouvelle section de la Ligue du Midi. Une affluence qui prouve notre volonté d’ agir à Nîmes et en Petite Camargue, région fortement identitaire qui plonge ses racines dans la romanité, la vigne, la bouvine etc.

Richard Roudier, président de la Ligue du Midi a ouvert la réunion en présentant le combat pour la défense de nos identités qui est mené  en Languedoc. En effet, alors que les partis traditionnels considèrent les départements comme la structure territoriale maîtresse en terme d’organisation politique et administrative, la Ligue du Midi a choisi de travailler sous la forme d’un réseau, aussi bien sur le plan local que national. 

Richard Roudier a fait savoir que les identitaires du Languedoc, pour lesquels les élections ne constituent pas la panacée en matière de conquête du pouvoir, ne présenteraient pas de candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars, ne souhaitant pas gâcher les chances du Front National et indiquait d’ailleurs qu’un certain nombre de ses adhérents ou sympathisants étaient candidats à titre individuel, en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées sur les listes Front national ou Rassemblement Bleu Marine.

La ligne politique de la Ligue du Midi repose sur deux piliers que sont l’identité et le social. L’identité, selon l’image des poupées russes prend ses racines dans les terroirs et les traditions locales, puis se développe dans l’identité nationale porteuse de notre culture, de notre histoire et de notre langue, et enfin s’épanouit dans la magnifique civilisation européenne, celle des cathédrales et des menhirs.

Au sujet de l’Europe, Richard Roudier a profité de cet aparté pour vitupérer contre la Commission européenne de Bruxelles, qui n’a d’européen que le nom et qui n’est qu’une courroie de transmission de l’idéologie mondialiste hostile aux peuples d’Europe. Sur la question sociale, il a précisé que cette dernière était consubstantielle de la première, puisque nos peuples ont besoin de conditions matérielles décentes pour pouvoir vivre leur identité. Il a indiqué qu’une initiative militante serait prise prochainement dans cette direction. Dans sa partie consacrée à l’identité, le président de la Ligue du Midi a abordé la question de l’islamisation de la France, précisant que si cette question ne constituait pas l’ »alpha et l’oméga » de la ligne politique de la Ligue, elle n’en nécessitait pas moins l’exigence de mesures radicales pour l’éloignement des djihadistes et la remigration appliquée dans un premier temps, aux populations entrées illégalement sur le territoire, les délinquants et enfin les ennemis de la France. Il suggérait à ce propos la création d’une flotte de garde-côtes chargée d’arraisonner et de reconduire en Afrique ou au Proche-Orient les clandestins.

Cet exposé a été suivi d’un débat entre les participants et les membres du bureau politique avant que deux jeunes militants présentent la méthode militante des identitaires ainsi que les projets menés par la Ligue du Midi notamment dans le domaine associatif. La réunion s’est conclue par une conférence sur « La vérité en Politique ». Après la réunion, militants et sympathisants ont pu échanger dans un cadre convivial, autour de la traditionnelle galette des Rois.

Richard Roudier après avoir annoncé l’ouverture  d’un local sur Montpellier annonçait que  la prochaine création de section se déroulerait à Alès dans le courant du mois d’avril.

Faites connaitre notre site, partagez !