Planning familial : quand Marion ouvre la seule piste par laquelle nous finirons par passer

 

Marion 2

 

Le billet de Guy Rolland

   Quand quelques milliers d’internautes et quand quelques familles des victimes déposeront plainte contre les responsables de ces attentats, formons le vœu que les responsables politiques identitaires, nationaux, souverainistes, finiront par comprendre enfin, pour leur part, que les mises en cause judiciaires à l’encontre des responsables directs de ce qui a pu se passer – presque aussi facilement – soient confiées entre les mains des défenseurs de tous les plaignants possibles. 

Dans cette dichotomie politique où il y aurait des politiciens acceptables d’un côté et des « extrémistes » de l’autre, il faut passer par la Justice pour renvoyer les manipulateurs dominants dans leur camp et leurs pitoyables ouailles dans leur basse-cour. Ces manipulateurs des valeurs de république s’arrogent insolemment le droit de profaner ce qu’ils revendiquent de défendre. On l’a vu quand Hollande s’affiche au côté du Terroriste vainqueur Ben Bella, victorieux de la France gaullienne le 19 Mars 1962. D’aucuns penseront du côté français que le 19 Mars n’est pas une capitulation française. Puisque la république française célèbre cette date. Mais combien savent, du côté français, que l’hymne algérien répète deux fois et nommément le nom de la France comme un pays vaincu ? Et pendant que des illuminés continuent de fantasmer sans fin sur la prétendue horreur de Montoire (Hitler qui appelait Pétain « le vieux renard » ne cessa de répéter que ce fut sa pire erreur) la France officielle ne cesse d’intégrer en son sein des populations qui ne cachent même pas leur dessein de nous réduire en dhimmitude. Un terme que les illuminés en question gagnerait à faire entrer dans leur vocabulaire.

Marion Maréchal montre courageusement le chemin en mettant en question le Planning Familial qui participe de l’éradication de la race des Français de souche au profit d’une arrivée massive et ininterrompue d’allogènes et de surnuméraires musulmans qui remplissent les ventres, les poussettes et les maternités d’un pays arithmétiquement et démographiquement destiné à changer d’identité à un pas un peu plus rapide que celui du changement climatique.

    Devant cette submersion massive que des hypocrites et de patentés collabos pourront prétendre ne pas apercevoir, le Planning Familial reste bouche cousue, terrorisme oblige.  Les « valeurs de la république » qui sont la vulgate litanique des humanistes à l’ouvrage n’ont pas encore réalisé de conversions massives chez les amis de Ben Bella, de Ben Laden, de l’émir du Qatar ou chez les 70% de locataires des prisons françaises.
    Le courage de Marion Maréchal la détermine à se démarquer de la cohue des politiciens qui font de la politique comme on fait son marché. Elle fixe l’horizon. Elle voit ce que tous les Français voient. Elle partage l’angoisse d’une fin collective qui menace. Elle propose des répliques salvatrices. Le remède contre la mort peut surprendre. Par quelle magie maléfique est-il possible qu’un peuple glorifie un Décret de Dépopulation ? Par quelle insigne démarche invertie ce Décret peut-il s’accompagner d’une Délégation générale de la procréation confiée à des immigrés, immigrants, colons, initialement chargés de remplir toutes les tâches où le Français de souche s’avouait inapte et désormais chargés de faire les enfants que le Français soupçonne d’être un encombrant ?
    Cette jeune femme sage et lucide assume la responsabilité de la vie et de la civilisation présente et à venir face à la puissance funeste de la reddition ontologique et du « no future », entendu dans les voix « gothiques » et dans les musiques « metal » de tant de nos jeunes décérébrés, amnésiques, et nomades. Comment imaginer qu’une des deux plus anciennes nations du monde – avec la Chine – fondée dans le serment de fidélité chrétienne depuis Tolbiac (496) jusqu’à l’Oradour sur Glane généralisé de 1793, puisse remplacer validement son enracinement dans des valeurs éternelles par l’écume sanglante et par la pacotille fétichiste de valeurs prétendument républicaines qui rivalisent avec l’islam en volume de charniers et de barbaries en tous genres ? 
    La volonté politique d’abolir la vie intra utérus contient toute l’âme névrosée de la secte du Temple Solaire. Le fœtus devenu l’ennemi. L’éducation devenue corvée. L’esclavage salarié de clochards du Bengladesh ou des confins africains chargé d’importer des enfants qu’on ne se sera pas donné la peine ni le plaisir de fabriquer nous-mêmes. Occasionnellement utilisés aussi et en solde pour fournir des organes nécessaires au bonheur des nantis du monde riche où la banque est la reine.
     Les chrétiens auraient pu se sentir les premiers concernés par une planification familiale, dont la sémantique tragiquement éloquente, ne les a pas même atteints. Cette planification a en effet neutralisé la naissance de 9 millions de petits Français sur une durée de 40 années. Dans la même période ce fut, et c’est plus que jamais, l’importation de ce que Giscard d’Estaing a nommé une invasion. De même Monsieur Fabius qui a déjà échappé à la sanction judiciaire dans l’affaire des milliers de victimes du sang contaminé ( avec Madame Dufoix et Monsieur Hervé ) ne pourrait échapper à la sanction judiciaire pour sa responsabilité directe dans les attentats qu’en vertu d’une autre iniquité d’Etat que les souverainistes, les identitaires et les nationaux se doivent de dénoncer dans l’urgence.
Faites connaître notre site, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *