Propos recueillis par Pierre Cassen

Le feuilleton du coronavirus devient tellement embrouillé que plus personne n’y comprend rien. Sommes-nous confrontés à une épidémie de rhume comme il y en a tant d’autres, ou bien à une nouvelle peste noire ? Pour essayer de mieux comprendre, nous avons posé quelques questions à Patrick Le Drappier, spécialiste de médecine chinoise, pour qu’il essaie de nous éclairer, avec sa vision du problème. Le moins qu’on puisse dire est que ses réponses sont décapantes ! 

 

Riposte Laïque : Vous êtes spécialiste de médecine chinoise, vous avez publié récemment un ouvrage intitulé « La médecine chinoise, médecine de l’avenir, pour ne pas finir en Ehpad »

Patrick Ledrappier :
Le titre qui a été retenu au final est : LA MÉDECINE CHINOISE – Médecine de l’avenir – pour vivre en forme, longtemps, heureux. Voi ICI et ICI

 

Riposte Laïque : Et pourtant, ce pays, dont vous défendez le système médical bec et ongles, se retrouve aujourd’hui en première ligne de l’épidémie de Coronavirus, qui frappe des dizaines de pays, et des centaines de milliers de personnes. Pouvez-vous nous donner votre regard sur la situation ?

Patrick Ledrappier : Il y a méprise, je ne défends absolument pas le système médical chinois « bec et ongles », car pour l’essentiel il est identique au système français, mais je suis un ardent partisan du recours à la médecine chinoise et à ses techniques de soins, ce qui n’a rien à voir avec le système médical de l’État chinois.
La majorité des Chinois ont recours à la biomédecine et aux médicaments de l’industrie pharmaceutique chimique et seule une minorité de Chinois, les plus fortunés et une partie des membres de la haute fonction publique chinoise, armée comprise, a recours à la médecine chinoise.
La médecine chinoise est une science universelle, au même titre, et jusque dans une certaine mesure, que la chimie ou que les mathématiques. Sciences qui se moquent du tiers comme du quart des systèmes politiques et étatiques qui régissent les différents pays de la planète.

On parle de médecine chinoise, car elle a vu le jour il y a plus de 2400 ans en Chine et qu’elle a été élaborée par des scientifiques Han, c’est les principaux liens qu’il y a entre cette médecine et la Chine.

Riposte Laïque : Que pensez-vous de l’attitude des autorités françaises, depuis le début de ce phénomène ? Certains ont du mal à comprendre qu’on annule des événements, mais qu’on continue à accueillir des centaines d’Asiatiques, venus de Chine notamment, chaque jour dans nos aéroports, sans le moindre contrôle ?

Patrick Ledrappier : Pour commencer, remettons l’église au centre du village, nous en avons grandement besoin dans cette affaire.

On nous parle de « nouveau coronavirus », ce qui est une hérésie absolue, une contre-vérité aurait dit Georges Marchais que vous semblez regretter à Riposte Laïque.

Il ne peut pas plus y avoir de « nouveaux » coronavirus que de « nouveaux » humains. La possibilité d’émergence de générations spontanées issues de la matière, ou abiogenèses, si chère à Thalès, Démocrite ou encore Épicure, n’existe tout simplement pas. Pas plus pour les virus que pour les humains.
Le premier coronavirus a été identifié dans les années 1960. Le SARS-Cov-2 (ex « 2019-nCoV ») est en fait le 7e type de coronavirus, la 7e famille si vous préférez, que les biologistes ont mis à jour et dont, nous dit-on, des chercheurs français de l’Institut Pasteur auraient séquencé l’ADN en quelques jours.
La promesse était sous-jacente : la commercialisation juteuse d’un vaccin qui protégerait l’humanité toute entière du très méchant coronavirus du 7e type.

Mais avant de continuer ces rappels importants afin de ne pas perdre de vue le clocher de l’église :

  • Le Big-Bang date de 13,8 milliards d’années
  • La formation du soleil dans notre galaxie est intervenue il y a 4,57 milliards d’années
  • La formation de la terre est intervenue un peu plus tard, il 4,54 milliards d’années
  • Les bactéries et virus se sont formés il y a 3,8 milliards d’années
  • Les premiers mammifères apparaissent il y a 200 millions d’années
  • Les premiers hominidés (grands singes) apparaissent il y a 20 millions d’années

L’homo sapiens, l’homme moderne auquel l’espèce humaine actuelle est directement reliée, apparaît lui il y a seulement 300 000 ans, soit 3 799 700 000 années après les virus et les bactéries qui sont toujours présents dans notre environnement quotidien.

Alors, si les bactéries et les virus avaient été un obstacle à l’émergence et à l’incroyable développement de l’espèce humaine sur terre, pensez-vous que serions-nous là ?

Un coronavirus, c’est un virus qui appartient à une famille (même génotype) qui se regroupe à d’autres virus de la même famille en formant une sorte de couronne. Ce coronavirus existe sans aucun doute depuis la nuit des temps et on ne cessera d’en découvrir chez de plus en plus de gens en bonne santé partout de par le monde.
Ce n’est pas parce que l’on vient seulement de séquencer son ADN qu’il n’existait pas avant et sans doute depuis plus de 3 700 000 000 d’années. Qu’il soit associé aujourd’hui à des pathologies, ne vaut pas dire qu’il en est le responsable ou le seul responsable.

Par ailleurs, il faut savoir que dans un mètre cube d’air, il y a entre 1,7 et 40 millions de virus et entre 860 000 et 11 millions de bactéries.

2 millions de virus peuvent pénétrer par inhalation dans nos poumons lors d’un footing, contre « seulement » entre 17 000 et 400 000 en temps normal (ce qui représente au minimum 105 milliards de virus tous les ans qui pénètrent dans notre corps via notre respiration).

D’autre part, nous avons dans notre corps en permanence 100 fois plus de virus de différentes familles, que de cellules humaines (nous avons également plus de bactéries dans le tube digestif que de cellules humaines dans le corps).

Lorsque vous allez faire trempette au bord de la mer, il y a jusqu’à 10 000 virus différents par millilitre d’eau de mer qui s’échoue sur le rivage.

Plus important : les virus ne ciblent pas leurs hôtes en fonctions de leurs ethnie, sexe ou groupe social, il est totalement idiot d’avoir peur des chinois, c’est d’un crétinisme sans nom d’un point de vue scientifique.

Riposte Laïque : L’un de vos amis, Pierre Lefèvre, dans un article publié par notre site, il y a un mois, ne voyait dans le coronavirus qu’une manipulation au service d’une vaccination de masse. Selon vous, il n’y a donc aucun danger, et tout va bien ? 

Patrick Ledrappier : J’apprécie beaucoup Pierre Lefevre, même si je ne suis pas toujours totalement d’accord avec ses points de vue, c’est le principal auteur de Libre Consentement Eclairé et nous l’en remercions, d’autant qu’il fait un travail de recherche incroyable.

Il vit en Amérique du Nord, entre les USA et le Canada, et cela lui permet de nous offrir un point de vue parfois très percutant, et décapant, sur ce qui se passe ici.
De mémoire, il exposait une théorie en vogue chez beaucoup de scientifiques (que ce soit aux USA, au Canada ou encore en Australie pour ceux avec qui je suis en contact et dont la carrière dépend de leur anonymat).

Je résume, il y aurait une Sainte Trinité, un partage des rôles entre l’OMS, direction des vaccins, l’État français (et l’Institut Pasteur) et le gouvernement central chinois :

  • à la chine de déclarer une épidémie due à un nouveau virus, à elle de mettre en place des mesures de confinement de plusieurs millions de personnes (11 millions de personnes, ce qui ne s’est jamais vu dans l’histoire de l’humanité)
  • à la France d’annoncer triomphalement la mise au point d’un vaccin qui va tous nous sauver
  • à l’OMS de déclarer l’état de pandémie, ce qui oblige en principe les États à mettre en place des programmes de vaccination et de confinement des populations.
  • Pour ceux que cela intéresse, qu’ils cherchent sur internet les déclarations du mondialiste parasite (entretenu avec nos impôts) Jacques Attali qui déclarait en 2009 : « pour imposer un gouvernement mondial, il nous faudrait une bonne pandémie avec un virus » (ou un nouveau virus, je ne sais plus).

À part cela, personne ne sait exactement ce qui se passe à Wuhan, nous n’avons que les communications des officiels Chinois qui valent ce qu’elles valent. Il y a beaucoup d’informations diverses qui circulent en Chine sous le manteau, nous ne savons pas nous-mêmes faire le tri entre ce qui ressort des phantasmes et ce qui ressort des faits.

On nous parle du laboratoire militaire P4 fait conjointement avec la France, mais on dit également que Wuhan était un centre d’essai à grandeur réelle du déploiement de la 5G, une sorte de laboratoire sur les effets des ondes sur les populations. Bref, beaucoup de choses se disent, elles sont pour la plupart vraies, mais qu’elle est leur incidence réelle sur ce qui se passe, nous ne le savons pas.
C’est un peu comme lorsque le gouvernement français communique sur la réforme des retraites, il faut faire le tri entre la propagande, les faits, et les objectifs politiques réels.

Ce que l’on sait, c’est que d’un point de vue strictement biologique et épidémiologique, tout ce que nous entendons au sujet de cette prétendue épidémie virale ne tient tout simplement pas la route et que les mesures prises n’ont absolument aucun sens, d’un point de vue strictement médical.
Pour répondre à votre question « Il n’y a donc aucun danger, et tout va bien ? », il n’y a pas plus de danger que lors des autres hivers vis-à-vis des 4 virus qui sont associés aux syndromes grippaux ou aux centaines, dont les 6 coronavirus jusqu’alors connus, qui sont associés aux rhumes, rhinopharyngites, bronchites et pneumopathies qui sont dans la plus grande majorité des cas sans gravité.

La seule chose de nouvelles sous le soleil, c’est que l’on peut maintenant associer 7 coronavirus à ces pathologies, alors qu’avant on ne savait qu’en associer 6. (voir l’article de Riposte Laïque à ce sujet).

Riposte Laïque : Avez-vous des conseils à donner aux Français ? Agnès Buzyn, ancien ministre de la Santé, a déconseillé aux Parisiens de se toucher la main, et a encouragé à se toucher le coude. Est-ce pertinent ? Nos compatriotes doivent-ils continuer à se serrer la main, à se faire des bises ? A dormir dans le même lit ? Doivent-ils prendre des précautions alimentaires ? 

Patrick Ledrappier : Ce sont vraiment des guignols qui nous prennent pour des crétins.

Si vous êtes en forme, il n’y a pas de précautions particulières à prendre que celles que vous prenez les autres années, c’est-à-dire avoir une alimentation variée, bio et sans OGM et de préférence conforme à la diététique chinoise (pour ceux qui connaissent), avec beaucoup de légumes d’hiver, du riz, des aromates, et de la viande rouge au moins une fois par semaine pour les apports en zinc.

Il n’est pas inutile de faire un dosage sanguin du zinc et de la vitamine D à l’approche de l’hiver (ou maintenant pour les personnes inquiètes), afin d’éventuellement d’en prendre sous forme d’ampoules pour la vitamine D et de comprimés pour le zinc (voir cela avec son médecin généraliste).

Enfin, et ce qui est sans doute le plus important, il faut se protéger du froid, du vent et de l’humidité. Pour cela il faut porter en permanence une écharpe autour du cou tout en protégeant ses oreilles et ses mains lorsque l’on sort.

Si vous êtes affaibli par la maladie et que votre système immunitaire est défaillant, il faut évidemment vous protéger des autres. Mais ce n’est pas des contacts avec les mains, c’est surtout des postillons qu’il faut se protéger et il faut donc exiger de votre entourage qu’il porte des masques en permanence.

C’est la seule vraie protection, en plus de veiller à ne pas avoir de plaies et à ne pas respirer en permanence et la nuit un air contaminé par des personnes grippées ou enrhumées.
En résumé : si votre alimentation est correcte, que vous ne fumez pas, que vous n’êtes pas alcoolique, que vous ne prenez de traitement médical excessif (les plus de 65 ans consomment jusqu’à 28 médicaments chimiques par jour, ce qui est une pure folie médicale), si vous n’êtes pas immunodéprimé à cause d’une chimiothérapie par exemple, si vous ne vous droguez pas, que vous n’avez pas d’infections cutanées purulentes, d’infections respiratoires, si vous n’avez pas de plaie ouverte, vous n’avez vraiment pas plus de souci à vous faire que lors des autres hivers.

En revanche, si vous êtes dans une des situations décrites plus haut, il faut vous inquiéter, pas à cause des virus en particulier, mais à cause de votre état de santé en général, il vous rend fragile à tout ce qui vous environne, et pas seulement aux virus.

Riposte Laïque : Certains voient dans cette épidémie un coup d’arrêt brutal de la mondialisation, du rôle de la Chine dans les échanges internationaux, et un possible retour vers la réindustrialisation de nos pays. Vous y croyez ?

Patrick Ledrappier : Non. D’ici avril, plus personne ne parlera de ce virus. Dans le monde et en Asie en particulier, les affaires reprendront de plus belle, sauf en France, car l’équipe dirigeante actuelle aura continué à nous spolier et à nous voler en nous rendant tous les jours un peu plus pauvres, un peu moins citoyen et en détruisant notre économie nationale pour s’en mettre plein les poches.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Patrick ?

Patrick Ledrappier : Ce que je pense de cette affaire, mais je peux me tromper, c’est qu’elle est la mise en œuvre d’un plan de « l’élite » mondialiste qui s’inscrit dans la politique secrète de la limitation drastique, et peut être nécessaire, de la population humaine sur terre.
Je rappelle que la Chine est le seul État au monde à avoir pris des mesures concrètes de limitation des naissances, c’est donc un sujet que les responsables politiques chinois connaissent très bien.
Ce qu’il faut principalement retenir, c’est qu’un État a réussi pour la première fois dans l’histoire de l’humanité à confiner 11 millions de personnes sur une même espace géographique, tout en en contrôlant sévèrement 50 millions.
En termes de savoir-faire et d’apprentissage de gestions des masses, c’est assez extraordinaire.

N’oublions pas que ce savoir-faire pourra être utilisé à tout moment. Pensons à Hong Kong, qui contient sensiblement le même nombre d’habitants que Wuhan. Qu’est-ce qui empêchera l’État chinois de déclarer une épidémie à Hong Kong et de confiner tous ces habitants le temps de faire le ménage parmi les opposants politiques au régime ?

Je pense également que l’exécution de ce plan fait flop pour les deux autres parties concernées, à savoir l’OMS et l’État français.
Ce dernier n’est plus en mesure d’assurer des mesures réelles de confinement de masse. Avec les Gilets jaunes et les manifestations contre la réforme des retraites, ses polices ne savent plus où donner de la tête. Les jeunes des cités peuvent brûler 1000 voitures le soir du réveillon de Noël et des opposants à la politique du gouvernement congolais peuvent mettre le feu aux bâtiments de la gare de Lyon en pleine journée, sans que la police soit capable de l’empêcher, alors comment voulez-vous qu’elle puisse confiner plusieurs millions de personnes en France pour leur imposer une vaccination de masse ?
Autre cause du flop selon moi : la « crapule » Hillary Clinton n’a pas été élue et les plans des mondialistes dépendaient en grande partie de l’administration Obama et des Démocrates US. Le ménage que semble faire le Président Trump dans l’administration US, y compris dans les instances internationales, isole les membres de l’élite mondialise en quelque sorte.
Ce qui explique, sans que l’OMS n’ait pas réussi à déclarer l’état de pandémie mondiale, ce qui est vraiment une excellente nouvelle pour nos portefeuilles, notre santé, nos libertés et nos droits fondamentaux d’être humain.

Faites connaitre notre site, partagez !