non

Le billet de Thierry Lafronde

       Macron, c’est non ! nous dit-on ici. Faire barrage à Macron ! clame-t-on là. Et certains d’affirmer martialement qu’il est hors de question qu’ils votent pour Macron et que donc … ils voteront blanc ou s’abstiendront ! Petits et mauvais joueurs est-on tenté de leur dire. D’abord parce que le système, Flamby en tête, les médias en soutien, la gauche, le centre et même les ténors LR roulent, tous, pour Macron.

        En effet, les ténors des partis dits de gouvernement -vous savez ceux qui se plantent et se grugent depuis 40 ans tout en maîtrisant les ficelles pour rester au pouvoir- se mettent en marche gaillardement, parfois en claudiquant un peu, compte tenu de leur grand âge, quitte à renier leurs critiques et engagements relatifs aux propositions succinctes de l’héritier de Flanby d’avant le 23 avril.

        Le pompon est pour le frère Baroin, pressenti comme premier ministre du perdant Fillon, volontaire pour l’être du gagnant Macron. Rose bonnet et bonnet rose en quelque sorte. A défaut, l’ex-patronne du MEDEF et directrice d’un institut de sondage, Laurence Parisot, fait don de sa personne pour honorer ladite fonction, par sens du service et du bien commun évidemment. Petit personnel et braves « sans dents » de France, vous êtes prévenus !

        Ensuite, on a droit à un lessivage des cerveaux comme jamais. On mange du Macron matin, midi et soir et même quand il commet un impair, type sa visite catastrophique au site de Whirpool à Amiens, les médias officiels lui arrangent le coup, BFMacron en tête, et vantent son courage d’affronter les ouvriers légitimement en colère… Lesquels avaient ovationné Marine juste avant lui reconnaissant une réelle défense de leurs intérêts et sort.

        Bref, l’élection de Macron est déjà actée. Du reste le principal intéressé, un jeune homme pressé à qui tout souri, l’a déjà fêté version Sarko au Fouquet’s en 2007, mais cette fois-ci à la Rotonde et dès le 1er tour. Pourquoi diable attendre un second tour quant le système l’a si bien choisi ? Mais il reste un petit obstacle : gagner le second tour. Selon les sondages, acquis eux aussi à Macron, c’est du tout cuit : leur chouchou devrait l’emporter autour de 70/30, 60/40 au pire. Notons que la référence restera le 80/20 de Chirac face au Menhir en 2002.

        On aura donc vraisemblablement droit au programme macronien libéral, progressiste, libertaire, islamophile, communautaire, dénigrant la culture et l’histoire françaises, réfléchissant encore à un plan sécuritaire estimé non urgent. Si on n’en veut vraiment pas, il ne suffit pas de voter blanc, de s’abstenir ou d’aller à la pêche le 7 mai 2017.

Il faut voter pour Marine sans hésiter. Certains le feront par adhésion ou conviction. D’autres par choix d’un moindre mal ou pour faire réellement barrage à Macron.

       « Parce que tu es tiède, je te vomirai » disent les Écritures. Ne soyons pas tièdes ce jour là et que notre NON à Macron soit réel par un OUI à Marine !
Faites connaître notre site, partagez !