macron

Le billet de Robert Langlois

 

La désaffection populaire, le vide dans Paris

        Que ce soit sur les Champs Elysées, à l’Arc de triomphe, ou devant la mairie de Paris, ce qui aura été le plus visible tout au long de cette journée du sacre, c’est le vide. Personne le long du cortège, à peine une poignée place de l’Étoile, la place de l’Hôtel de Ville vide ou presque. La désaffection du peuple est évidente, personne pour acclamer le sacre, malgré l’exceptionnelle mise en scène et la narrative visant à habiller la jeune créature du système en monarque.

Des efforts contre nature pour essayer de se donner du poids

        Dans toutes les séquences on aura remarqué la lenteur trop travaillée de la démarche. MACRON, se voulant en majesté, marchait comme devant un miroir, concentré, attentif à son maintien à la lenteur de sa démarche. La lenteur monarchique, une attitude tellement contraire à sa nature profonde faite de vide qu’elle donnait une impression de toc. MACRON est un léger, un agile, un adroit mais il est fondamentalement creux. Tout est en trompe l’œil chez lui, à commencer par sa gestuelle. ‘’Être ou ne pas être, telle est la question’’. Malgré son talent d’acteur et malgré l’habillage dont il se revêt, MACRON n’a aucun fond, cela se voit à l’œil nu.

Le command-car, la guerre outil de comm’ et de popularité

       Un signe inquiétant qui ne trompe pas. Peter Pan s’est empressé de se costumer en chef de guerre. Ultra léger de nature, MACRON va vouloir se donner du poids en guerroyant. Pour lui comme pour ses prédécesseurs, la guerre c’est juste de la comm. et le seul moyen de regagner des points de popularité. Déjà impopulaire, MACRON va faire comme il a vu faire. La France va être entrainée dans des aventures extérieures qui nous vaudront en retour des attentats, et probablement une intensification du jihad chez nous. À peine élu, et déjà sur le terrain au Mali, on a là la synthèse de ce qui nous attend. SARKÖZY, HOLLANDE ont été des inconséquents qui ont importé la guerre chez nous. MACRON s’inscrit dans leur droit fil, nous pouvons nous attendre à compter et encore recompter les victimes d’attentats. Avec MACRON, la nouvelle guerre de France va finir de se muer en guerre de 100 ans.

Brigitte, la mature glamour du ‘’tittytainment’’

       So glamour, ce n’est pas un Président mais un couple présidentiel entre une ‘’mature et un jeunot’’ qui nous est donné à voir. Je sais, c’est trivial, mais pourtant c’est comme ça. Quand on se laisse instrumentaliser dans ce jeu pervers, il ne faut pas pleurer si les choses finissent par se dire. Dans une approche simpliste, on pourrait considérer que l’omniprésence de Brigitte aux côtés de MACRON élu, ne vise qu’à lui donner le poids qu’il n’a pas. Ce serait un moindre mal. Pourtant la réalité est plus triviale et plus grossière. Le montage est bien plus complexe, totalement cynique et terriblement plus dans l’air du temps. Nous sommes en effet dans l’ère du ‘’tittytainment’’. Ce mot valise inventé par Zbigniew BREZJINSKI résulte de la contraction entre le mot ‘’tit’’ (sein) et ‘’entertainment’’ (divertissement). Il correspond à l’abrutissement des masses par le divertissement à connotation sexuelle plus ou moins chic, plus ou moins ‘’trash’’ qui va de Madona au porno pur et dur, en passant par Loana, Nabila, Paris Hilton et autre Kardashian. Le couple MACRON présenté dans la même rubrique nous envoie un message subliminal du même ordre : ‘’la mature et le jeunot’’. Cette présentation très connotée, destinée à un électorat déjà abruti par l’industrie de la distraction, vise à inhiber la critique chez les laissés-pour-compte du libéralisme et du mondialisme. Il est des signes qui ne trompent pas, le couple fascine à l’étranger et la presse mondiale s’en est emparé.

        On sait que Xavier NIEL qui est un des grands promoteurs de MACRON et grand ami du couple a fait sa fortune dans le minitel rose qui était la forme préhistorique du ‘’tittytainment’’. Ceci n’est pas un hasard. La présence de la mature Brigitte n’est probablement pas étrangère au choix de MACRON lors du casting. En tout cas, elle a sûrement été un plus décisif par le champ promotionnel qu’elle offrait. Qu’elle ait été aux côtés du jeune Emmanuel avant la promotion de MACRON par le système, est une chose, leurs affaires sentimentales si elles restent contenues n’ont pas à être commentées. En revanche, l’omniprésence du glamour, très connoté sur les photos et dans la narrative, en est une autre, d’un tout autre sens et qui appelle le commentaire. Le cynisme des commanditaires et des agents de casting du système est sans limite, c’est la raison pour laquelle nous les haïssons. Le respect humain est pour nous une limite indépassable, rien ne peut être fait qui dégrade la personne humaine.

        Nous voulons croire que c’est sans qu’ils en aient compris la portée réelle que Brigitte et MACRON ont été instrumentalisés dans le sens du ‘’tittytainment’’ par le système. Par conséquent, de ce point de vue ils ont notre compassion car eux aussi sont des victimes ; au moins sur ce point. En revanche que ce détail et que le sens réel de l’instrumentalisation dont ils sont l’objet leur ait échappé démontre leur légèreté absolue ; ce qu’on ne peut pas leur pardonner.

MACRON c’est le vide absolu, qu’il se soit laissé instrumentalisé par le ‘’tittytainment’’ en est la preuve.

Une journée entière de saturation médiatique pour combler le vide

        Il est singulier de voir comment la narrative fait tout pour faire croire que MACRON s’est fait tout seul alors qu’il et une créature ex nihilo.

        La dithyrambe des commentaires sur toutes les chaines de télévision comme l’hyper saturation télévisuelle de cette journée sont des signes qui ne trompent pas. De la même manière qu’il faut conforter une vente fragile, enlevée à l’arrachée, de peur de voir une annulation dans le délai de rétractation ; de la même manière, les promoteurs de MACRON savent qu’ils doivent tout faire pour conforter la légitimité de cette élection arrachée par une manipulation d’une ampleur encore jamais vue.

        La saturation par la communication et les efforts jamais vus du système, pour rhabiller MACRON sont la preuve de la manipulation et de la fragilité de nouvel élu. Il nous sera très bientôt donné de voir que tout ça va se dégonfler aussi vite et aussi fort qu’il a pris du volume.

Pas de légitimité, pas de majorité, le vide au centre

        La seule majorité solide que détient MACRON se trouve dans l’électorat musulman qui a voté pour lui à près de 92 %. Pour le reste, le socle électoral d’adhésion réelle à MACRON est extrêmement réduit, voisin de 25% seulement sur l’ensemble du corps électoral. Nous ne tarderons pas à en voir les conséquences politiques quand il faudra constituer une majorité parlementaire.

        L’OPA réussie sur le centre, qui est la quintessence du vide politique, laisse deux blocs compacts qui lui sont radicalement opposés sur sa droite et sur sa gauche. Ensemble, ils représentent largement plus de la moitié de l’électorat opposé au mondialisme et à l’oligarchie. Alors, quand bien même une majorité parlementaire rassemblant les appétits se dessinerait, on voit mal comment un attelage aussi hétéroclite tiendra quand les sujets sérieux se présenteront. L’avenir immédiat s’annonce agité sur le terrain des luttes, identitaires ou sociales.

Pas de corpus économique connu. Un vide qui masque la soumission à la mondialisation marchande

        L’opposition au Front National n’est pas un programme politique en soi. Le candidat n’ayant rien dit de son projet économique, nous connaîtrons le programme de MACRON Président quand MERKEL lui aura assigné sa feuille de route qui vise à maintenir la France dans le cœur euro-germanique de l’économie continentale. Prise entre “côtes bloquées”*, l’économie française ne retrouvera aucun souffle, bien au contraire. C’est de toute manière sans importance car la crise des dettes souveraines devrait éclater durant son quinquennat entraînant l’économie mondiale dans une crise d’ampleur inédite dont la classe moyenne est la garante sur son patrimoine financier et foncier captif.

        C’est la raison pour laquelle, MACRON va s’empresser de brader la richesse du pays à la finance mondiale qui le commandite et qui l’a placé là à cet effet. MACRON est le liquidateur chargé de brader les actifs de la France pour rembourser la dette. Ces gens savent que le temps leur est compté, d’où l’urgence d’agir par ordonnances. Les procédures de liquidation vont être extrêmement simplifiées et rapides.

Atterrissage immédiat : les youyous d’une femme arabe saluent la victoire

        On a beau faire ce que l’on veut, les faits sont têtus et il y a toujours un moment où les choses vous échappent et où le réel resurgit. Alors qu’après avoir fait stopper le command-car à 150 mètres de l’arc de triomphe pour bien faire admirer sa très lente et très majestueuse démarche; alors qu’après avoir serré des dizaines de mains d’anciens combattants le jeune monarque s’adonnait au bain de foule auprès de la poignée de supporters d’En Marche présents en haut des Champs Élysées, après les huées du public repoussé à l’arrière, on entendit soudain retentir les longs youyous d’une femme arabe saluant à sa manière la victoire du candidat de l’électorat musulman.

        Atterrissage brutal dans le réel contre lequel ni le matraquage des médias ni le ‘’tittytainment’’ ne pourront rien.

        La nature à horreur du vide, le vide politique dans lequel MACRON place la France va se combler de lui même.

 *Côtes bloquées : terme employé dans le bâtiment et le dessin industriel indiquant que l’on ne peut passer outre
Faites connaître notre site, partagez !