MigrantsMontpel2[1] (1)

Pseudos migrants, faux réfugiés, vrais clandestins, Montpellier dit Non !

 

Ce jeudi, en fin d’après-midi, la section de Montpellier de la Ligue du Midi a débarqué dans le quartier résidentiel Pompignane-Mermoz, proche du Lez, où un centre d’accueil pour migrants devrait ouvrir ses portes dans les prochains jours dans les locaux d’une résidence d’étudiants.Ce centre  sera installé dans les locaux du Cedip –327 rue du Moulin de Semalen derrière le lycée Mermoz-.Le personnel interrogé par les dirigeants de la Ligue a déclaré ne pas être au courant de ce projet. Deux banderoles dont l’une déclarait sans détour “Clandestins dehors” ont été déployées provoquant de nombreuses interrogations des voisins et riverains. 

Voici le texte du discours prononcé au mégaphone par un porte-parole de la Ligue du Midi :

  “Alors que l’Europe connait actuellement une invasion migratoire sans précédent, la mairie de Montpellier et le préfet de l’Hérault ont annoncé cette semaine l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil pour les immigrés clandestins à Montpellier qui devra accueillir 60 clandestins avant la fin de l’année plusieurs centaines en 2016.

   Face aux millions de clandestins qui prennent l’Europe d’assaut, nos dirigeants ne trouvent pas d’autres solutions que de les accueillir à bras ouverts. Incapable de donner du travail aux français, ces incompétents veulent désormais que nous donnions nos maisons pour accueillir toute la misère du monde…misère dont ils sont d’ailleurs les principaux responsables. La guerre en Libye déclenchée par Nicolas Sarkozy et la désastreuse politique de François Hollande en Syrie ont entrainé le basculement de ces régions dans l’horreur du jihadisme sanglant de l’État Islamique.

   Refusant de voir son peuple disparaitre, submergé sous les assauts de l’immigration massive, la Ligue du Midi s’oppose fermement à ce que la ville de Montpellier et le préfet de l’Hérault accueillent avec l’argent du contribuable de faux réfugiés alors que tant de Français sont dans le besoin. Nous exigeons que le projet de centre d’accueil dans les locaux du Cedip soient transformés en centre d’accueil pour les Français qui vivent dans la rue et de distribuer l’argent aux retraités dans la misère”.

   En conclusion, le porte-parole de la Ligue du Midi invitait le préfet à accueillir les clandestins dans ses luxueux appartements de la Préfecture et exigeait  de poser, en bon démocrate qu’il doit être, la question sur l’accueil des migrants à la population par référendum. Signalons que, retranchée derrière ses grilles, une Adjointe d’Education du Lycée Mermoz après avoir pris grossièrement à partie les manifestants a demandé l’intervention des forces de police (à quel titre?) qui sont arrivées une fois que ce rassemblement, qui a duré une 1/2 heure, fut terminé.           

 

Plus que jamais, défendons  » les nôtres avant les autres ! « 

 

MigrantsMontpel2

Faites connaitre notre site, partagez !