Le billet de Luc Sommeyre

 

 « Il faut des haines à la société en vue des bouleversements dont elle progresse, comme la terre a besoin d’être labourée pour être fertile. » (Les Olympiques, Henry de Montherlant).

 

Au début, j’ai cru au coup de pub d’un groupe pétrolier. En 1967 fut lancée la marque ELF. Les publicistes diffusaient un slogan aussi sibyllin qu’inquiétant : « Les Ronds Rouges Arrivent ». Aujourd’hui, drapée de la même couleur, la marque AVIA pourrait bien faire son come-back, n’est-ce pas ? – Eh bien non, je m’étais trompé : AVIA est noire ! Et ce nom ne désigne pas une marque d’essence, c’est le patronyme d’une députée. Et d’une députée-ministre qui nous vient tout droit du Togo, s’il vous plaît ! Au point où nous en sommes, pourquoi pas ? Qui plus est, d’une députée-ministre à la formation d’avocat aime-t-on préciser sur les plateaux de TV. L’histoire ne dit pas si Dame Avia a été reçue au CAPA1, mais qu’importe. Là, je me pâme ! Pour autant, ne consultant les pages du Web que dans la pénombre, je ne l’avais pas vue.

loi avia

Mais le slogan de la pub AVIA-DÉPUTÉE est tout aussi mystérieux et inquiétant que les Ronds-Rouges : « Pas de Haine sur l’Internet ! »

Vous avez sans doute remarqué que nos braves politiciens refont leurs appartements de fonction avec raffinement et lissent le sol de leurs aires de jeux. Leurs cours de récréation sont pavées de bonnes intentions.

Quelque peu mal-à-l’aise quand même, les juristes (les vrais) au service d’un gouvernement qui n’en finit plus de marcher, se sont arrêtés, perplexes, sur la formulation du texte.

Attendez-vous à savoir aurait dit Geneviève Tabouis, que ce projet de loi est l’aboutissement d’une mission officiellement lancée lors du précédent dîner du CRIF2, ce « machin » où les Juifs honnêtes ne se reconnaissent pas.

Wikipédia définit la haine comme « une hostilité très profonde, une aversion et exécration intense envers quelque chose ou quelqu’un ». Le terme antinomique de HAINE est AMOUR. Il est communément admis par ceux qui se réfèrent encore parfois au sens des mots, que l’amour est un sentiment. Il est donc cohérent de définir la haine comme l’opposé de l’amour. Le Larousse définit le sentiment comme un « Penchant bon ou mauvais ». Donc, si l’amour est la manifestation d’un sentiment bon, doit-on considérer la haine comme la manifestation d’un sentiment mauvais. Personne à ce jour n’a songé à interdire l’expression d’un sentiment quel qu’il soit. Mais les chantres de la Bienpensance s’accordent à vouloir prohiber l’expression d’un sentiment qu’ils jugent mauvais. Le subjectif devient collectif.

Je n’entrerai pas dans le débat de la LIBERTÉ D’EXPRESSION quoique l’on puisse objecter que l’expression d’un sentiment est de nature parfaitement distincte de la commission d’un acte. (J’admets parfaitement que l’auteur de coups et blessures donnés en raison de sa haine à l’encontre de la victime soit appréhendé et puni.) Mais le VERROUILLAGE DE LA PENSÉE est un cheval sauvage que veut enfourcher la Bienpensance sans se soucier ni même prévoir les dégâts collatéraux qu’occasionnera leur destrier. De la même veine que les lois liberticides comme celle de l’ivrogne Gayssot3, le projet de loi AVIA-DÉPUTÉE enferme l’homme dans le carcan de la PENSÉE UNIQUE, DIRIGÉE ET OBLIGATOIRE.

On a à faire à des apprentis-sorciers

Certains « Docteur Mabuse » au service de « l’idéologie dominante » pensent utiliser l’Intelligence Artificielle pour déceler la pensée profonde. Comme les voitures d’un service public que l’on respectait naguère sous le nom de Police Nationale, technologiquement aptes à vous donner le nom du chat de votre grand-mère en lisant simplement le numéro d’immatriculation de votre automobile, des « capteurs d’intelligence » détecteront bientôt votre pensée – donc vos sentiments – quand vous traverserez un passage pour piétons. Du moins le fantasment-ils, rêvant dans leurs délires diaboliques à TRANSFORMER L’HUMAIN EN ZOMBI… Nous atteignons la quintessence ultime des théories mondialistes chères aux esclaves du consortium “Soros-Clinton & Brussels Associates”.

Plus con que les philo-islamistes, tu meurs !

Entre autres aménagements du texte, les juristes dont je parlais plus haut ont remplacé « islamophobe » par « antimusulmans ». J’aurais plutôt troqué ce mot en –phobe par « islamo-réfractaire » mais leur souci de justesse sémantique est louable. Eh bien, vous me croirez si vous voulez (si vous ne voulez pas, vérifiez par vous-même) le CCIF4 s’est insurgé contre cette correction de bon-sens.

Mariem Sabil, juriste (encore une !) auprès du CCIF déclare : « À notre sens, ce changement sémantique est très dommageable. Il y a une crispation autour de ce qu’on entend par le mot ‘islamophobie’. Pour nous, il s’agit de l’ensemble des actes de violences et de discrimination à l’encontre de [etc.] ». Maîtresse Sabil (on dit comme ça en novlangue, non ?) devrait retourner à l’école avant de prétendre s’exprimer en français.

Le projet de loi AVIA-DÉPUTÉE : une aubaine !

À défaut de bien écrire, je lis beaucoup. Surtout quand j’entre de plain-pied sur un terrain marécageux.

Comme pour moi l’Islam est le melting-pot de la confusion, pour tenter d’y comprendre quelque chose, j’ai lu le Coran. Et même la Sunna ! Alors, quand j’ai découvert le projet AVIA-DÉPUTÉE, je me suis précipité avec gourmandise sur le Livre sacré et relu avec délectation certains passages de la vie de Mahomet.

Salman Rushdie a publié en 1988 Les Versets Sataniques. Vous conviendrez qu’Ahmed Salman Rushdie ne s’appelle ni Christophe Martin, ni Jean-Jacques Durand. Peut-être sait-il de quoi il parle… Cet ouvrage qui révèle le fond de la pensée mahométane doit-il être mis à l’index par le projet AVIA-DÉPUTÉE ? – Pour la Bienpensance, assurément oui : l’auteur incite explicitement à la haine de l’islam et « ose » en parler tel qu’il est enseigné… Inconcevable !

Mais si on s’intéressait précisément au Coran ?

Il est des dizaines, des centaines de sites Internet, des milliers d’allusions et de commandements reproduits chaque jour sur Twitter, sur Facebook et que sais-je encore, qui VÉHICULENT LA HAINE DU NON-MUSULMAN au quotidien (je ne parle même pas de la haine du Blanc), qui reproduisent des passages entiers de la sourate 9 où il est clairement expliqué que « les infidèles ne sont que souillure » (9/28) ou, faisant allusion à celles et ceux qui, ouvrant les yeux, ont abandonné cette religion, commandent aux Musulmans « saisissez-les alors, et tuez-les où que vous vous trouviez » (9/89). Je ne reproduirai pas ici la liste interminable des versets sataniques que chacun peut aisément se procurer (sur l’Internet !) mais j’observe qu’il ne s’agit plus de « haine ». Nous avons dépassé ce stade. Il s’agit tout simplement de COMMANDEMENTS DE TUER, ce qui est à mon sens bien plus grave qu’une déclaration simplement hostile.

Alors, Dame Avia ? On interdit la diffusion du Coran sur Internet ? – Chiche !

La Police de la Pensée attaque sur deux fronts

Pour terminer, je me permets d’attirer votre attention sur les délires d’une autre égérie parlementaire5.Muriel Ressiguier, alias Miss Goulag, a fini par sombrer dans le marigot de ses délires fumeux. Sévèrement retoquée par Richard Ferrand soi-même comme aurait dit San Antonio, cette députée gaucharde (LFI) a été très diversement inspirée de s’en prendre à « l’extrême-droite » en la personne de Richard Roudier, Président de la Ligue du Midi, du Dr Alain de Peretti, Président de Vigilance Halal, et autres personnalités bien connues des milieux anti-mondialistes, qui a priori ne débordent pas d’amour islamique.

Si l’on met côte-à-côte ces deux députées, on voit que la cantine de l’Assemblée Nationale n’est pas si mauvaise que ça. Noire ou blanche, elles se portent bien, les petites… Mais de là à se présenter au prochain concours de Miss France, il y a un pas que je n’oserais franchir.

Pour être sérieux, on observe que la conjonction de ces tentatives de déstabilisation du Camp National (il faut bien lui donner un nom) est le fait de chevaux-légers qui doivent encore faire des tours de manège avant de faire du saut d’obstacle ! 

Nous avons encore de beaux jours devant nous !

 

Notes :

  1. Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat.
  2. « Conseil Représentatif des Institutions Juives de France » (le mot « représentatif » étant un abus de langage)
  3. Ceci n’est pas l’expression d’une « haine » quelconque, mais la constatation d’un état de notoriété publique.
  4. « Collectif Contre l’Islamophobie en France ». Mais si, ça existe ce truc-là !
  5. Sachant quelque peu le profil psychologique du Président Macron, j’imagine sans peine en quelle « estime » il tient ces potiches incultes…

Deux vidéos très intéressantes sur le sujet :

Evergreen et les dérives du progressisme

 

Critiquer l’islam, désormais interdit sur Youtube ? 

Faites connaitre notre site, partagez !