Le billet de Thierry Lafronde

 

Se lever du bon pied, droit.

 

Un peu de gymnastique matinale, histoire de dérouiller la bête et de la maintenir ferme. Une douche tonique pour garder un corps sain. Une prière -ou méditation- pour avoir le plus important : la force intérieure et le bon cap pour la journée, droit.

 

Faire son lit au carré et bien ranger sa chambre pour démarrer sa journée avec de l’ordre et être sûr de bien la terminer, quelques soient les aléas et les éventuels coups durs du jour. Un petit déjeuner frugal en lisant pour apprendre quelque chose de nouveau dès le bon matin.

 

Une première mi-temps d’activité professionnelle, associative, lucrative ou bénévole selon ses besoins. Rester réceptif aux événements du jour, aux personnes croisées. Garder la tête froide, le jugement sûr. Ne pas hésiter à contredire le « bobo suffisant » croisé, mais avec calme, courtoisie voire humour. Intervenir pour aider la veuve et l’orphelin en difficulté face à une racaille.

 

Un déjeuner complet si possible en famille ou avec des amis, car le partage est aussi important que ce qu’il y a dans l’assiette. A propos d’assiette, savourer les produits du terroir et de proximité, cultiver les nombreuses recettes françaises, savourer le cochon dans tous ses états, les vins et fromages, si divers et enviés, du pays. De toute façon les discussions porteront à un moment sur des recettes et des repas mémorables antérieurs. Elles peuvent finir sur les femmes si l’assemblée est masculine (l’inverse est sans doute le cas aussi). Pour les chanceux et les retraités une petite sieste s’impose, histoire de rêvasser et de bien digérer.

 

Une deuxième mi-temps d’activité professionnelle, associative, lucrative ou bénévole selon son statut.

 

Retour chez soi, tenue décontractée et écoute des nouvelles par les canaux hors étatique (journaux, réseaux sociaux, médias alternatifs). Zapper les émissions politiquement correctes et les divertissements vulgaires, bref la télé.

 

Un dîner complet si possible en famille ou avec des amis pour les mêmes raisons qu’au déjeuner. Le temps est moins compté, on peut prolonger les discussions, savourer chaque assiette, commenter sa journée, écouter celle de ses proches.

 

La troisième mi-temps peut démarrer, autour des flambées d’un feu de cheminée pour les chanceux, autour d’un bon rhum ou cognac pour tous. Pipe ou cigare peuvent aider à l’ambiance. Refaire le monde, mais vraiment, car il en a bien besoin.

Au cours de cette journée, écouter de la véritable et belle musique, classique évidemment, avec quelques morceaux de bravoure des « Brigandes ».

Vérifier si vous avez accompli une « Bonne Action » au cours de votre journée -pour les initiés, les scouts par exemple, cela va de soi ; pour les autres, « bonne pâte et bon cœur » ils sauront faire cela tout aussi bien-.

 

Se retirer dans sa chambre, bien rangée rappelez-vous, préparer son lit pour un bon voyage.

Prier ou méditer pour être en paix, lire beaucoup car affinité et plus si bonne compagnie.

 

Recommencer le lendemain et, toujours, en se levant du bon pied, droit.

Faites connaître notre site, partagez !