Une brève de la Ligue du Midi

 

Dernier conseil de Métropole à Montpellier, avant les fêtes, durant lequel la question des aires d’accueil des gens du voyage a déclenché de vives altercations. Notamment entre le maire de Lattes Cyril Meunier et le président Philippe Saurel. 

 

Ce soir-là, en conseil de Métropole, un vif débat s’est engagé autour du dossier des aires d’accueil des gens du voyage. Annie Yague, vice-présidente en charge de la cohésion sociale rappelait « la mise en place du schéma d’accompagnement pour toutes les nouvelles aires d’accueil » reconnaissant cependant « des difficultés dans la réalisation de certaines aires ». Jean-Pierre Rico, maire de Pérols, évoquait le cas de sa commune : 

« J’ai accepté de recevoir, sur mon territoire, une aire de grand passage pouvant accueillir 150 caravanes et être, éventuellement, étendue à 250 caravanes. Cette solidarité me convient… Mais je dénonce que ce chantier à 2 millions d’euros, prévu pour être inauguré le 16 novembre dernier, est actuellement occupé par des gens du voyage amenés par des individus faisant campagne électorale sur Montpellier ! C’est un scandale ! »

Cyril Meunier, maire de Lattes, s’est d’abord réjoui du plan métropolitain pour les aires d’accueil des gens du voyage car « nombre de nos communes souffrent régulièrement de ces invasions qui créent un climat d’insécurité et d’insalubrité ».

Philippe Saurel toujours égal à lui-même, dégoulinant d’un humanisme bêlant, tentait alors de reprendre l’avantage : « Ce ne sont pas des invasions (Alors qu’est-ce que c’est ? -NDLR-), le terme est mal à propos », mais Cyril Meunier persiste- « Nous subissons des invasions qui n’ont rien à voir avec la gestion des gens du voyage »… et en rajoute une couche : « Moi j’évoque les cinq groupes qui, aujourd’hui, envahissent les propriétés privées comme publiques en les dégradant comme, actuellement, sur le site de la Villa Rouge sur ma commune de Lattes. On a donc besoin que la justice, la police et la préfecture nous viennent en aide sur la gestion de ces cinq groupes qui, aujourd’hui, mettent à mal l’image du territoire métropolitain ».

Sur la commune de Pérols, le parking baptisé « parking de la Méditerranée », anciennement « parking de la Pailletrice », en face de l’Aréna est dans un état lamentable après le départ forcé des gens du voyage. Le cours d’eau est pollué, rempli d’immondices. On peut trouver dans son cours et sur ses rives, des flaques d’huile de vidange, des caddies, des matelas, des petits meubles, du bois abattu, des cagettes en plastique, des palettes en bois, des gaines de cuivre, symboles des petits -et gros- trafics qui s’y déroulent nuitamment.… Sur le parking il y a des papiers partout, des excréments, des sacs poubelles éventrés…

Qui va payer le nettoyage ? Pour mémoire, ce parking appartient maintenant à la Région Occitanie. Mais que fait Carole Delga qu’on n’entend pas beaucoup l’ouvrir quand il ne s’agit pas de dénoncer l’extrême-droite ?

On notera à la lecture des réseaux sociaux que les électeurs sont beaucoup moins tolérants que les élus :  florilège (on n’invente rien)

– « Ils se comportent comme de parfaits gorets, en plus d’un comportement quasi asocial ».

– « après cela ils s’étonnent que les gens les détestent ».

– « C’est vraiment dégueulasse ce non-respect de l’accueil qu’on leur fait à ces gens ».

– « Ils vont aller foutre leurs merdes ailleurs maintenant. Faut leur interdir (sic) l’entrée dans les villes tout simplement ! »

– « Ce sont des animaux ».

– « Pensez que c’est la préfecture qui offre gratuitement la voiture ou le fourgon ou la caravane à ces pauvres gens. Pour le gaz oïl, c’est la mairie qui l’offre en bons chez les stations de carburant. A qui on dit MERCI ???? ».

– « Bahhhhh……il faut les excuser…ce sont de pôvresssss gens !!! Mercedes et caravanes à double essieu, que jamais vous ne pourrez vous payer…lol ».
– « Faites-vous prendre à vider de l’huile de vidange dans la nature… vous allez voir combien ça va vous couter… !!! Mais… eux…il faut les excuser, je vous assure… » 

« Mou du genou », surnom vulgairement donné à Saurel par les petites gens de la métropole devrait faire attention au moment d’entrer en campagne électorale pour les municipales qui risquent fort de se dérouler sur ces deux thèmes « insécurité-insalubrité ».

Faites connaitre notre site, partagez !