Archives de catégorie : Non classé

PAROLES DE FLIC

calais_5

   Nous relayons une publication récente du blog MINURNE qui fait état du profond désarroi des forces de police (CRS) qui sont confrontées tous les jours à une véritable guérilla civile qui se transformera peut-être un jour en véritable guerre civile…

« J’ai hésité avant de mettre ce texte en ligne. J’ai hésité parce que le Grand Public, certains lecteurs, vont croire être fondés à faire la part des choses. Ils auraient tort. Le “journal de bord” ci-dessous nous a été transmis par un collègue des CRS en poste à Calais aux abords de la plus officielle des “zones de non-droit” que notre gouvernement tolère et ne se résout pas à nettoyer. Nous n’en n’examinerons pas ici les motifs profonds.

Ancien flic moi-même, j’ai toujours conservé de la sympathie pour mes collègues. Aujourd’hui, je les plains. Je les plains mais je les envie. Et je les envie parce que, seuls, presque seuls encore (pour le moment) ils se battent contre un ennemi haineux qui nous a déclaré la guerre. Les migrants sont les effets. N’oublions pas les causes pour autant… »

PAROLES DE FLIC (rapportées par Luc Sommeyre)

Corse : la mayonnaise au « Padamalgam » ne prend pas !

Basta[2]

Le Billet de Llorenç Perrié Albanell

   Depuis la victoire des nationalistes corses au soir du second tour des élections régionales, les « padamalgamistes » en prennent pour leur grade. La République jacobine prend la claque identitaire en pleine figure. C’est bien le vote communautaire d’un peuple insoumis qui renvoie le « vivre ensemble républicain » là d’où il n’aurait jamais dû sortir, c’est-à-dire dans les poubelles de l’histoire. En effet la Corse ce n’est pas le continent, Ajaccio ce n’est pas Calais. En quelques heures le peuple corse a réussi à faire ce que les continentaux n’osent plus faire, englués qu’ils sont dans les lois antiracistes, lois en réalité anti-gauloises, anti-européennes. La nuit de Noël deux pompiers et un policier ont été blessés à Ajaccio après être tombés dans une embuscade dans une cité.

 

    Les Corses ont très bien reçu le message du président du SDIS de Corse du Sud, Charles Voglimacci, qui a déclaré dans un communiqué à propos des personnes qui ont agressé les pompiers et policiers : « Ici c’est Ajaccio et nous ne laisserons personne dicter ses propres règles, imposer la peur et s’accaparer un quartier de notre ville. Si cela les indispose, ils sont libres de partir. ». Vous connaissez la suite : plus de six cents personnes se sont réunies le lendemain devant la préfecture pour manifester leur colère. Entre 250 et 300 manifestants sont descendus ensuite dans le quartier en question en scandant « Arabi Fora ! » ( Arabes Dehors ) et « On est chez nous ! ». Une mosquée a été attaquée ainsi que la terrasse d’un kebab.

Continuer la lecture de Corse : la mayonnaise au « Padamalgam » ne prend pas !

Les Corses relèvent le pantalon des Français

Manu Gaz

Le billet de Daniel Pollett

     Il se dit aujourd’hui que les Corses relèvent le pantalon des Français. Cela a quelque chose de vrai. N’en déplaise à Manu Gaz, si prompt à se scandaliser pour une tranche de jambon posée devant une mosquée, ce qui est grave c’est la multiplication exponentielle des agressions contre nos pompiers et nos policiers, dans le plus grand silence gouvernemental et médiatique alors même que ces fonctionnaires sont tenus au devoir de réserve.

 

    Ni vu ni connu, les « Chances pour la France » continuent leur lent et efficace travail de sape contre notre République et notre civilisation, agressent nos protecteurs et si nous protestons, si nous nous défendons, c’est que nous sommes racistes. Manu Gaz n’est jamais autant indigné que lorsque ces agressions provoquent une riposte. Continuer la lecture de Les Corses relèvent le pantalon des Français

Béziers ne sera pas Beyrouth : dissolution de la milice musulmane !

Chariah%20Béziers[2]

Communiqué de la Ligue du Midi

 

  A Béziers, des musulmans ont assuré la « protection » de la messe de Noël célébrée dans une église du quartier de la Devèze. Une véritable farce servie aux médias qui se sont empressés, en bons serviteurs, de relayer cette action de communication dont l’unique objectif était de cacher une toute autre réalité, celle des églises profanées régulièrement par les barbares et protégées aujourd’hui -enfin- par nos militaires face aux dangers du terrorisme islamiste.

 

    Dans la ville de Robert Ménard, tous les acteurs de la bien-pensance se sont empressés de saluer cette opération sans même se demander quelle en était la véritable signification. Alors même que la création d’une “Garde Biterroise” avait provoqué une levée de boucliers de la part des « autorités morales », celles-ci, prétendant diriger nos consciences et nos agissements, applaudissent à l’apparition de ce qui est une véritable milice musulmane.

 

    La guerre du Liban – démonstration éclatante que multi culturalisme égale multi racisme– avait commencé de cette façon, par le contrôle de milices communautarisées sur les entrées et sorties des populations de certains quartiers de Beyrouth . Puis vint  l’attaque d’un car de transport scolaire qui fit plus de 20 morts. On connait la suite…

Continuer la lecture de Béziers ne sera pas Beyrouth : dissolution de la milice musulmane !

Corse: nous sommes tous des Ajacciens !

Bastille[3]

Le billet de Vitus

    Après chaque attentat les Français se consolent comme d’un orage qui les a bien trempés mais qui ne reviendra plus.  Le Poilu qui survivait au carnage d’un assaut qu’il faudrait recommencer le lendemain et le lendemain de ce lendemain encore et puis encore et encore … savait que son histoire finirait mal. Mais il le savait pour le très court terme.

Avec 15 millions de musulmans intra muros qui se reproduisent selon le schéma radicalement opposé au programme d’extermination autochtone du planning familial, le recrutement terroriste est inépuisable. Seuls les « antifachistes » chroniques, héréditaires et pathologiques peuvent encore se distraire de cette certitude qu’ils vont bien crever bientôt des mains d’un mahométan ordinaire.  Cette certitude est telle qu’il suffit de voir dans quels états de délabrement mental hors série “Manu La Tremblote” se met pour s’en persuader. Sans doute pour essayer d’en persuader les autres. Bartolone de son côté, délateur hystérique et « raseur de femmes » raté, a confondu Pécresse et Pécheresse en jetant en l’air le seul mot de tout le vocabulaire français qui mène droit au gibet de Montfaucon : la race ! La putain de la tienne, Bartolone !

On avait connu Churchill, fauteur de guerre né, alcoolique ne souffrant ni l’eau ni les socialistes, opposé tout seul à la classe politicienne d’alors – l’UMPS de l’époque – assidue comme personne au perron d’Adolf pour en revenir rassérénée jusqu’à traiter les Parisiens de « quels cons ! » tellement ça se voyait que la paix proclamait la guerre imminente.  « Vous l’aurez la guerre » qu’il leur disait, sans trop de fioritures, exactement comme parlent Poutine et Marine et Israël, mais vous la perdrez, et votre honneur et votre culotte avec. On se souvient un peu de la suite… Continuer la lecture de Corse: nous sommes tous des Ajacciens !