ferrand

Le billet de Robert Langlois

 

Affaire Ferrand: le coup d’Étatjudiciaire permanent

        Avec MACRON, nous sommes définitivement entrés en post-démocratie, c’est à dire sous la gouvernance de l’oligarchie qui promeut une classe politique corrompue, tout en faisant réguler le jeu politique par les juges. Le comportement de la justice pendant l’élection présidentielle et maintenant dans l’affaire FERRAND en est la démonstration parfaite.
        Pour mémoire on pourra consulter la définition classique de l’État de droit donnée par Wikipédia.
 
Le coup d’État judiciaire permanent, marqueur de la gouvernance de l’oligarchie                                                                                 

        L’entrée en post-démocratie c’est à dire sous la gouvernance de l’oligarchie marque l’inversion de la conception classique de l’État de droit. L’État de droit devient désormais la mise sous tutelle des législateurs et des gouvernants amovibles par les juges inamovibles et, si possible, apatrides comme dans le cas des cours internationales et des juges européens.

        On considérait anciennement que la loi était l’expression de la volonté générale des citoyens et que le bien commun et la morale fondaient le droit. La post-démocratie inverse ce principe : c’est le droit désincarné qui définit maintenant le bien commun et la morale. Ainsi, les juges deviennent des législateurs à part entière. Ce qui n’était autrefois qu’une délégation du pouvoir régalien devient désormais un pouvoir autonome, délié de toute responsabilité face au peuple. Le pouvoir judiciaire dépasse désormais celui des élus et donc du peuple souverain.

        Grâce notamment à un changement de sens du contrôle de constitutionnalité des lois, qui de technique (assurer le respect des compétences respectives du gouvernement et du parlement en France), est devenu idéologique. Mais aussi grâce à la latitude des juges d’orienter le traitement des affaires de corruption du monde politique et ainsi de trier et d’orienter les débats. La magistrature française est entièrement placée sous le magistère idéologique de l’oligarchie libérale libertaire, elle domine désormais le pouvoir politique.

MACRON / BAYROU / PHILIPPE, fantoches de la post-démocratie
            
        L’affaire FERRAND consacre l‘impuissance et l’inutilité de fait du “politique” qui se contente de renvoyer au pouvoir judiciaire la responsabilité de trancher une affaire morale et surtout politique. MACRON et BAYROU, pourtant ministre de la justice, sont aux abonnés absents. Ces gens ne nous servent plus à rien. Ils ne servent plus qu’à l’oligarchie pour donner l’illusion d’un pouvoir régalien et d’en relayer servilement la commandite. Ce sont des fantoches. La moralisation et la rénovation de la politique promises par MACRON ne sont que des slogans vides de sens. MACRON est un imposteur.

Le pouvoir judiciaire régule désormais le jeu politique.

        Le revirement exceptionnel du parquet de BREST, à classer cette affaire puis à diligenter une enquête préliminaire ne laisse aucun doute. Les juges sont les protecteurs des fantoches et des corrompus placés au pouvoir par l’oligarchie. Le bail consenti par les Mutuelles de Bretagne à la compagne de FERRAND est une convention règlementée, soumise au contrôle du conseil d’administration de la mutuelle et au contrôle indépendant du commissaire aux comptes. Le défaut de diligence, ou la dissimulation, dans l’exécution de ce contrôle est pénal. D’autre part, les Mutuelles de Bretagne auraient eu un bien meilleur intérêt à patrimonialiser pour leur propre compte une aussi mirobolante affaire. Cela aurait soulagé la charge de ses sociétaires. Il y a là quelque chose qui s’assimile à un délit d‘initié que le juge pourrait requalifier comme tel. Par conséquent, les juges auraient dû se saisir et ouvrir une enquête. C’est élémentaire.

        D’autre part, par leur gestion du calendrier judiciaire concernant les affaires FILLION et LE PEN les juges ont été les arbitres de l’élection présidentielle, ils en ont orienté le cours.MACRON doit sa victoire au pouvoir judiciaire inféodé à l’oligarchie qui a fait le tri devant lui. On voit maintenant que ce pouvoir hors sol le protège, lui et les ministres corrompus qu’il a choisis. C’est sans précédent, le pouvoir judiciaire totalement incontrôlé par le peuple mais totalement inféodé à l’oligarchie régule désormais la vie politique et la démocratie.

L’autorité de contrôle des assurances refuse également de se prononcer

        Pour finir de compléter le tableau, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), le gendarme de l’assurance, a indiqué lundi soir son refus de trancher sur ce dossier.Dans un courrier adressé au député LR Georges Fenech, le régulateur de l’assurance indique que les ‘’Mutuelles de Bretagne’’ ne sont pas soumises au contrôle de l’ACPR, l’organisme mutualiste étant en charge de gérer des structures et services sanitaires et sociaux mutualistes et non des opérations d’assurances. Georges Fenech, député LR et ex-magistrat, avait demandé vendredi à l’ACPR de se saisir du cas de Richard Ferrand.

Marielle de SARNEZ visée par une enquête du parquet de PARIS pour emploi fictif

        Attention, vous lisez bien ; la Ministre des Affaires Européennes Marielle de SARNEZ, protégée, et très proche de BAYROU, lui même Ministre de la Justice est visée par une enquête ouverte le 22 mars pour abus de confiance dans l’affaire des emplois fictifs du parlement européen.

        En cause son ex-collaboratrice parlementaire au parlement européen, Philippine LANIESSE, conseillère régionale d’Ile de France et élue municipale du XIXème arrondissement de PARIS.

Aujourd’hui, Philippine LANIESSE est chargée de communication de Marielle de SARNEZ au ministère. Magnifique !

        On relèvera la très grande beauté du cas de SARNEZ, ou quand la ministre des Affaires Européennes de MACRON/PHILIPPE est visée par une enquête de fraude au parlement européen. HAHAHAHA, magnifique !

Le silence assourdissant de BAYROU

        Alors que le ministre de la Justice est chargé de rédiger la loi de moralisation de la vie publique, promesse phare de MACRON, son mutisme sidéral révèle son énorme tartufferie.On n’entend pas BAYROU sur le cas FERRAND et encore moins sur le cas de SARNEZ. Pourtant on a beaucoup entendu BAYROU nous donner toutes sortes de cours de morale et de maintien républicain sur le cas LE PEN.

        On le savait, mais cette fois ci c’est nettement prouvé, BAYROU est un “faisan” comme les autres.

Encore un de ces politicards cul-béni (c’est en tant que catholique fervent que j’emploie ce terme) qu’on abhorre car ils déshonorent le catholicisme. Le magistère moral du faisan BAYROU pour porter la loi de moralisation de la vie publique est nul, on ne voit pas comment cette tartufferie va se terminer.

        Les débuts de MACRON et de la République en Marche sont déjà obérés par les affaires. MACRON est la créature d’une oligarchie mondiale qui promeut une classe politique corrompue et la protège par des juges idéologues qui lui sont inféodés.

        Le peuple de FRANCE n’est plus souverain chez lui…
Faites connaître notre site, partagez !