bateau-pirate Aquarius

 

Communiqué de la Ligue du Midi (01/10/18)

 

Ce samedi 29 septembre, une vingtaine d’identitaires, patriotes et populistes se sont réunis devant le local de MÉDECINS SANS FRONTIERES, avenue d’Arès à Bordeaux. Pourquoi devant le local de MSF ? Parce que cette organisation, qui dispose à Bordeaux d’une énorme plate-forme logistique, est avec SOS MEDITERRANNEE, un des 2 co-affrèteurs du bateau mondialement connu sous le nom d’Aquarius.

Ce bateau qui est le dernier à réaliser la « pêche » aux migrants en Méditerranée, vient de se voir retirer en l’espace de quelques semaines, son pavillon par Gibraltar, puis par le Panama ; tant et si bien que ces pseudos humanitaires qui font beaucoup de fric sur le dos des populations africaines ont même fait part de leur intention de quémander l’octroi d’un pavillon auprès du Vatican.

Pour l’AQUARIUS, prestataire de service d’un trafic monstrueux, les bénéfices pour les 27 premiers mois d’activité se sont élevés à 1 642 000 €, tandis que les excédents de trésorerie étaient d’environ 1 700 000 €. Il est remarquable que ces bénéfices mirifiques aient été réalisés avec seulement 3 salariés mais 250 bénévoles répartis en 10 antennes locales. L’AQUARIUS est une tromperie financière, une formidable pompe à fric, une escroquerie au « charity business » et les chiffres publiés par SOS MEDITERRANNEE (dans son bilan) le prouvent. C’est grâce à la campagne des mouvements populistes qui se sont mobilisés en début d’été à Marseille puis à Sète que le gouvernement français a renversé la vapeur. L’affirmation du refus de l’invasion par l’Italie, Malte, la Pologne, l’Autriche, la Hongrie, les pays du groupe de Višegrad derrière la Hongrie, a créé un mouvement qui a « libéré » l’opinion publique en France.

Aujourd’hui, l’AQUARIUS n’est plus qu’un bateau-pirate qui navigue et assure du transport de passagers en tout illégalité. D’ailleurs, il y a 48 heures, l’Aquarius a transféré sur un autre bateau une soixantaine de migrants libyens et ce, en dehors des eaux territoriales de Malte, de peur d’être arraisonné. On sait que la perte du pavillon interdit à tout navire de circuler en mer. C’est un peu comme si vous rouliez en voiture sans plaque d’immatriculation.

Désormais la question de l’invasion obstrue tout le champ politique, elle est au premier rang de toutes les préoccupations. Plus personne ne croit au mythe de l’intégration ou du vivre-ensemble. Au contraire, quotidiennement, chacun peut en mesurer les méfaits, chacun en subit les conséquences directes dans sa vie personnelle. Chacun sait que l‘immigration clandestine, c’est l’insécurité garantie dans les villes grandes ou moyennes avec la « valse des poignards ». Et certains indices révèlent que le changement d’attitude du peuple est désormais pris en compte par les tenants de la mondialisation qui sentent bien qu’il leur faut au moins faire une pause …

Mais la partie n’est pas encore gagnée car les passeurs, leurs complices immigrationistes et les politicards corrompus, sont prompts à ouvrir de nouvelles voies pour faire fructifier leur commerce juteux. D’ailleurs ils ont prévu de se mobiliser le 6 octobre afin que l’Aquarius puisse reprendre sa sinistre besogne de traite négrière, pourquoi pas sous pavillon français ?

Plusieurs orateurs se sont succédé pour dénoncer les pratiques malsaines de ces ONG :

François Batdaf Galvaire :

« MSF, quand j’étais jeune, ça faisait rêver, c’étaient les frenchs doctors qui portaient secours sur les zones de guerre… le problème, c’est que maintenant ils ramènent du travail à la maison… au large de l’Australie il n’y a pas eu un noyé, parce que les australiens ont bloqué le trafic de migrants… MSF accomplit une mauvaise action, les gens qui sont des donateurs de MSF ne sont pas au courant, il s’agit d’une véritable escroquerie à la charité»…

 

François Jay, conseiller municipal de Bordeaux, animateur des Patriotes bordelais :

« On est là devant le local MSF Bordeaux pour protester contre les dérives de cette organisation… aujourd’hui, elle affrète un bateau qui vient ramasser de faux réfugiés, organise de faux naufrages… il y aurait eu depuis le début 2018 pas moins de 1.260 migrants noyés venus rejoindre ce navire »…

 

Richard Roudier, président de la Ligue du Midi :

« Que peut-on tirer comme enseignement de cette affaire ?

Premièrement, c’est une opération politique qui concourt au métissage des populations européennes en déclenchant un véritable appel d’air et en disant vous êtes ici chez vous, croissez et multipliez-vous…

Deuxièmement, c’est une opération économique managée par l’idéologie du libéralisme, car pour 10 % des migrants qui vont trouver du travail chez nous, ce sont derrière 90 % qui sont là uniquement pour être des consommateurs, des pousseurs de caddies et qui pensez-vous qui va les payer ? c’est la classe moyenne, ce sont les classes populaires qui sont de plus en plus tordues, de plus en plus épongées par le système…

Troisièmement, c’est une opération extrêmement juteuse pour toutes ces ONG ; savez-vous que l’association SOS MÉDITERRANÉE arrive à dégager 1,5 millions de bénéfice avec seulement 3 à 5 salariés et 250 bénévoles…

Quatrièmement, on est en présence d’une véritable pompe à fric : SOS MÉDITERRANÉE est subventionnée par l’État français, par la région Occitanie, par la Ville de Paris, par Monaco… Alors on nous raconte que 90 % des subventions proviennent de financements privés, FAUX, tout cela est un mensonge, ce sont des entreprises publiques ou des entreprises privées redevables ou stipendiées par le gouvernement, des banques, le secteur audio-visuel, la presse … tout ça pour dire que le bien-être et la vie des migrants, ils s’en tapent…

 

Exigeons des autorités qu’en cas de retour à Marseille pour une opération quelconque de ravitaillement ou autre, le navire Aquarius soit immédiatement arraisonné et mis sous séquestre. Tenons-nous prêts à nous mobiliser pour empêcher tout débarquement suspect.

Exigeons un référendum sur l’immigration !

Médecins Sans Frontières =
IMMIGRATION !
English – Australia has reinforced its border protection capabilities
Faites connaitre notre site, partagez !