Sous la plume de la pigiste montpelliéraine Sarah FINGER, LIBÉRATION le journal de propagande du milliardaire surendetté, en quasi faillite, Patrick DRAHI nous consacre un article de deux pages avec photos ce 29 janvier 2018.

« Ligue du Midi : un clan met l’Occitanie à cran ! »

 

L’Occitanie à cran ?

 

Voici donc ce à quoi se résume l’OCCITANIE pour Libération qui ne cite que ces quelques maigres sources, sans aucune représentativité et toutes orientées dans le même sens :

  • RAIH une association d’aide aux mineurs étrangers isolés (qui n’a pas réussi à faire condamner Richard Roudier)
  • Sébastien Etcheverrigaray, avocat de cette association
  • MeSophie Mazas, avocate présidente de la Ligue des droits de l’homme de Montpellier
  • Lucas Faidherbe, maire pseudo écologiste de Saint-Julien-de-la-Nef depuis 2001
  • Geneviève Blanc, conseillère départementale (EE-LV) du Gard
  • le site antifasciste La Horde

Cela fait tout de même très peu de monde pour oser s’exprimer au nom de toute l’OCCITANIE. Mais il est vrai que plus personne ne lit LIBÉ, qui aurait disparu depuis bien longtemps si ce n’étaient les subventions publiques qui le maintiennent encore à flot. Privé de lectorat, LIBÉ ne s’adresse plus qu’à une ultra minorité, celle des derniers bobos urbains, des libéraux libertaires « éduqués » qui peuplent encore l’hyper centre des grandes villes. Ils s’y claquemurent derrière les barrières sociales qu’ils érigent pour se préserver des populations exogènes qu’ils veulent imposer aux autres partout en FRANCE, mais surtout pas là où ils se tiennent, eux. L’immigré d’accord, mais « à la plonge », dans la soute à charbon, dans les emplois pénibles qu’eux n’acceptent plus, mais surtout pas dans les lieux qu’ils fréquentent : pas dans leurs quartiers, pas dans leurs immeubles, pas dans leurs restaurants, pas dans les écoles de leurs enfants. La place qu’ils assignent à l’immigré, c’est la zone, le campement sauvage, les quartiers de relégation et maintenant la FRANCE périphérique, pour y submerger la classe moyenne en cours de paupérisation galopante.

LIBE, journal du microcosme parisien n’a aucune légitimité pour parler au nom de l’OCCITANIE ni en celui des Occitans. LIBÉRATION, journal du grand capital, de la mondialisation libérale et de la bourgeoisie libérale-libertaire n’a aucun magistère moral pour parler au peuple. LIBÉRATION, journal de la macronie mal élue, ne représente rien dans l’opinion.

 

L’OCCITANIE à cran, toute la FRANCE à cran ?

Oui, l’OCCITANIE est à cran. Les Occitans comme tous les FRANÇAIS de la classe moyenne ne supportent plus les souffrances que leur impose le libéralisme global. Ils ne supportent plus les gens comme Patrick Drahi, « supporteur » de la créature MACRON dont il a assuré la campagne. Ils ne supportent plus leurs slogans, leur bien-pensance, leur police de la pensée, leur totalitarisme. Ils ne supportent plus leur harcèlement, leur propagande,  leurs mensonges… Pas plus que le grand remplacement imposé !

 

L’OCCITANIE c’est nous !

Ce que ne sentent pas les gens de LIBÉ, c’est que le peuple se tourne vers nous. Partout où nous allons, les gens se confient, ils nous font part de leur douleur, de leur révolte, de leur demande d’un grand coup de balai dans la classe politique corrompue, dans les médias collaborationnistes, dans l’oligarchie qui n’a plus aucune retenue et dont l’arrogance de classe leur est devenue insupportable.

 

La LIGUE du MIDI agit politiquement au nom l’OCCITANIE

Le pouvoir en place, quel que soit le niveau de ses instances (local ou national), n’a plus aucune légitimité. Les partis et la classe politique sont massivement rejetés dans l’opinion. Plus aucun pouvoir n’a d’assise électorale suffisante ni ne recueille de consensus populaire. Si tous ces pouvoirs restent encore en place ce n’est que parce que le peuple est maintenu en état de sidération par l’oppression permanente dont il fait l’objet : mesures répressives de tous ordres, précarité d’emploi, précarité financière, mal logement, perte de repères, souffrance au travail, matraquage médiatique et surtout préférence étrangère. Mais attention, car émergent des solutions politiques hors légalisme républicain. Les gens ont massivement compris que le légalisme républicain les maintenait à la merci de ceux qui organisent le casting électoral, tel DRAHI, l’oligarque failli, véritable patron de LIBÉ et créateur avec d’autres de la créature MACRON.

 

Collusion transversale de l’ultra-gauche libertaire et de la mondialisation libérale

Nous l’avions déjà pointé dans nos précédents articles, concernant la campagne de presse contre les BRIGANDES. Il existe une collusion de fait entre les milieux anarchistes de l’ultra gauche et le très grand capital. Nous observons une nouvelle fois que le site antifa la horde Sazmidat est la référence d’information reprise par LIBÉ pour sourcer son article. Nous y voyons la preuve de la totale convergence entre tout ce qui se situe sur l’échiquier politique entre l’ultra-gauche et la droite ultra libérale. Leur dénominateur commun : la volonté de détruire les sociétés traditionnelles pour imposer la mondialisation, le nomadisme et le métissage indifférencié.

Comme nous le disions précédemment, le site antifa la horde sazmidat est devenue la référence rédactionnelle de la presse main stream au même titre que l’Agence France Presse.

 

La LIGUE du MIDI seule force politique anti-système hors champ électoral en OCCITANIE

Face à la coalition transversale qui rassemble désormais tous les libéraux depuis l’ultra-gauche libertaire jusqu’aux capitalistes ultralibéraux, la Ligue est la seule force politique d’opposition significative au système libéral global en OCCITANIE. La crispation hargneuse de LIBÉRATION, qui sent venir le vent d’est, pourrait marquer le préambule à une campagne orchestrée, de plus grande ampleur, comme ce fut le cas précédemment pour les BRIGANDES.

Notre montée en puissance, comme le succès que nous rencontrons dans l’opinion leur sont insupportables. Ces « vendus » à bout de nerfs sentent que leur magistère leur échappe, qu’il n’a plus d’effet et que plus personne n’avale leur propagande.

 

Sarah FINGER

Comme nous sommes bien élevés et que le respect humain est pour nous une valeur qui a du sens, nous ne communiquerons ni l’âge ni l’adresse personnelle de Sarah FINGER qui n’a pas eu la même élégance à notre endroit. Nous lui épargnerons de la placer à la merci à la vindicte de tous ceux qui se sont sentis humiliés ou pour le moins fortement agacés par le ton de son article.

 

Nota

Mise au point : la structure clanique nous paraît être une des possibilités d’échappatoire à la société oppressive et consumériste ; elle permet de promouvoir un « entre-soi », garant de la transmission et capable de protéger les générations futures. Elle s’appuie sur une écologie humaine et le localisme …rien d’étonnant à ce que la bande à LIBÉ trouve cette option subversive !

 

Faites connaître notre site, partagez !