Les assises de l’enracinement

« L’enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l’âme humaine »

Le dimanche 29 octobre 2017 se tiendront à la Grande-Motte, les premières assises pour une politique de l’enracinement organisées par :

LA LIGUE DU MIDI

Deux séries de thèmes y seront abordées :
  • Des valeurs à transmettre

  • Des pistes et perspectives pour l’avenir

En préparation de ce rendez-vous nous allons développer sur notre blog ‘’liguedumidi.com’’, point par point, les sujets principaux qui seront à l’ordre du jour de ces assises. Une série d’article sera publiée qui abordera chaque sujet en détail. Nous y exposerons notre point de vue et les valeurs positives que nous entendons promouvoir.

Cela permettra à chacun : les invités qui animeront cette journée, les participants, nos lecteurs, nos supporters ; mais aussi nos adversaires de connaître notre point de vue et le sens de notre action.

Nous comptons inscrire cette démarche dans la durée. Nous espérons qu’elle ouvrira un débat parmi les intellectuels, les leaders naturels dans la société et qu’il en résultera un écho auprès de la partie de notre peuple qui se trouve en déshérence idéologique et en recherche d’idéal et de raisons.

Valeurs à transmettre

Elles se fondent sur le constat d’une fin de cycle, celui de la décomposition finale de la modernité, du système libéral et de l’organisation politique qui leur correspondait. Elles se fondent également sur l’absence totale d’alternative réelle et sérieuse parmi les forces politiques présentes dans le champ visible. (celui filtré par les médias).

Pourtant le pays demande non pas de simples réformes mais un bouleversement métapolitique de très grande ampleur pour se replacer en regard du logos universel.

Le pays est en attente de recomposition sociale et culturelle et de reconstruction de son identité. Le pays est en attente de la résurgence de ses racines profondes en conformité avec les nécessités contemporaines.

Le système actuel n’est plus réformable, le réformisme est condamné. Le vide idéologique présent offre une opportunité historique de s’emparer du champ des idées et de promouvoir les concepts qui permettront le renouveau.

Cette démarche dépasse la seule LIGUE DU MIDI. Toutes les forces animées de raisons loyales et sincères ont vocation à s’y joindre ; sans exclusives liées au passé. Nous en sommes encore aux premiers ruissellements des idées nouvelles et donc, la grande rencontre que nous ouvrons a vocation à s’inscrire dans la durée pour permettre le grossissement et la convergence des flux.

Des valeurs positives.

Si nous ne dénions pas les enseignements de l’Histoire et si nous savons les lire et les interpréter, seul l’avenir nous importe. Pour nous, les querelles nostalgiques liées au passé n’ont pas lieu d’être. Un consensus s’est fait sur l’interprétation de l’Histoire. Qu’on y souscrive ou non, il n’y a pas lieu d’y revenir dans le débat public. Pour nous, ce sujet est définitivement clos.

Nous affirmons que la France n’a aucune vocation impériale ni d’ingérence. Nous ne portons aucun jugement de valeur sur aucun peuple ou religion et nous n’entendons pas promouvoir un modèle universel ni nous poser en arbitre du bien et du mal. Nous sommes contre l’ingérence et pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous considérons que chacun est bien fondé à défendre ses intérêts propres et à s’organiser chez lui comme il l’entend. Les aspirations des autres peuples ne nous gênent pas tant qu’elles ne portent pas atteinte à notre intégrité. Chacun a droit à sa différence, à son originalité et à vivre selon ses propres conceptions sur le territoire qui est le sien.

Nous considérons en revanche que toutes les cultures, tous les modes de vie et toutes les religions ne sont pas nécessairement compatibles avec les nôtres et que nous disposons d’un droit imprescriptible de nous protéger des invasions, des guerres commerciales, du prosélytisme politique ou religieux d’autres peuples, d’autres cultures ou d’autres religions. Enfin, nous considérons que chaque peuple a le droit de choisir qui peut venir s’installer chez lui et avec qui il entend commercer.

Pour nous, l’usure et la surexploitation du fond naturel, de la terre, de l’air et de l’eau ne peuvent plus durer. C’est donc tout le modèle de production et de consommation qui doit être remis en cause dans une recherche de durabilité et de remise au travail de tous.

Nous considérons d’autre part que contrairement aux modèles matérialistes qui nous sont imposés, notre peuple a besoin d’idéal. Ce ne sont ni les managers, ni les startupers, ni les communicants, ni les porteurs de Rolex où ceux qui semblent avoir réussi qui sauveront le pays.

Le pays a besoin de saints et de héros, de poètes et de visionnaires. Regardez les noms propres figurant dans le dictionnaire, combien de managers, combien de parvenus, combien de milliardaires ?

Voici donc les grands thèmes qui seront abordés lors de ces assises :

Des valeurs à transmettre.

  • Enracinement, identité, sens de la vie.
  • Laïcité spécificité française, fin de la neutralité religieuse ?
  • Sens de la mesure, limite à l’exercice de la puissance.
  • Accomplissement, esthétisme.
  • Héroïsme.

Des pistes et perspectives pour l’avenir.

  • Préservation de nos mœurs et coutumes.
  • Localisme, revivre avec la nature.
  • Ècosophie, limites à l’anthropocentrisme.
  • Primauté de l’Homme sur l’économie.
  • Des ailes pour l’avenir.

 

« L’enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l’âme humaine. C’est un des plus difficiles à définir. Un être humain a une racine par sa participation réelle, active et naturelle à l’existence d’une collectivité qui conserve vivants certains trésors du passé et certains pressentiments d’avenir. Participation naturelle, c’est-à-dire amenée automatiquement par le lieu, la naissance, la profession, l’entourage. Chaque être humain a besoin d’avoir de multiples racines. Il a besoin de recevoir la presque totalité de sa vie morale, intellectuelle, spirituelle, par l’intermédiaire des milieux dont il fait naturellement partie. »

Simone Weil (Philosophe 1909-1943)

Je veux moi aussi participer à ces assises,

LES CONFÉRENCIERS DE CES ASSISES

François BOUSQUET

François BOUSQUET

Rédacteur en chef-adjoint du magazine Éléments et écrivain

L’esthétisme valeur d’enracinement

Pierre CASSEN

Pierre CASSEN

Fondateur du site Riposte Laïque

La laïcité, un particularisme français

Alain de PERETTI

Alain de PERETTI

Docteur vétérinaire et président de l’association Vigilance Halal

Nos racines sont dans notre assiette

Gérard DUSSOUY

Gérard DUSSOUY

Professeur Émérite Université Bordeaux

localisme / mondialisme

Jean-Pierre JOSEPH

Jean-Pierre JOSEPH

Avocat au Barreau de Grenoble

Vaccins, transhumanisme: danger !

Jean-Louis HAROUEL

Jean-Louis HAROUEL

Agrégé en droit

Droits de l’homme contre libertés publiques

Christian PIQUEMAL

Christian PIQUEMAL

Général de Corps d'Armée (CR)

Transmission et héroïsme

Julien ROCHEDY

Julien ROCHEDY

Écrivain

L’enracinement, force de projection vers l’avenir

EN PARALLÈLE DES CONFÉRENCES

des table-rondes, un intermède musical et un discours de clôture !

DISCOURS DE CLÔTURE

Philippe MILLIAU

Philippe MILLIAU

Président de TV Libertés

Discours de synthèse

PLACE A LA MUSIQUE !

Les Brigandes

Les Brigandes

Groupe musical féminin

TABLE RONDE

Jean-Baptiste SANTAMARIA

Professeur de philosophie

Valeurs – Transmission – Pistes d’avenir

Erick Cavaglia

Erick Cavaglia

Ligue du Midi

PRÉSENTATION

Olivier ROUDIER

Olivier ROUDIER

Ligue du Midi

Et bien sûr, notre Président…

Richard ROUDIER

Richard ROUDIER

Président de la Ligue du Midi

Vous aussi, rejoignez-nous !