Archives par mot-clé : virus H5N8

Enquête en suspicion de “tromperie aggravée”

Grippe aviaire dans le sud-ouest

 

        Nous disions le 13 janvier, sur ce blog, toute notre tristesse et notre colère devant la destruction, en cours, de l’élevage traditionnel des palmipèdes dans le Sud Ouest. Dès l’origine de cette affaire, nous avions pointé la responsabilité de la très puissante coopérative VIVADOUR à l’origine, pour le moins, d’une négligence qui lui aurait fait contaminer tout le Sud Ouest au départ d’un seul élevage.

Nous écrivions :

        ‘’Il semble bien que malgré ses dénégations, la coopérative VIVADOUR soit en cause. Il semble bien que tout soit parti d’un transport de canards “prêts à gaver” partis de l’élevage d’un coopérateur de VIVADOUR (éleveurs de canetons) situé à ALMEYRAC dans le Tarn. Ainsi, Le 30 novembre, une production sous suspicion a été amenée par camion dans trois élevages du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées. Cette production avait été réalisée à 500 mètres d’un élevage qui depuis le 27 novembre connaissait une mortalité ravageante. Comment donc, le simple principe de précaution n’a pas pu conduire à maintenir sur place cette production ? Tout se serait passé sous le contrôle et les ordres de la coopérative VIVADOUR leader de la filière dans le Sud-Ouest.’’

        Jeudi 9 février, nous apprenions que le Parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire pour « tromperie aggravée ». Cette enquête devrait permettre de démontrer si des lots de volatiles ont pu être envoyés à des éleveurs du Gers, du Lot-et-Garonne et des Hautes-Pyrénées tout en sachant qu’ils pouvaient être contaminés par le virus H5N8.

Continuer la lecture de Enquête en suspicion de “tromperie aggravée”

Destruction finale de la paysannerie familiale dans le Sud-Ouest

Le billet de Robert Langlois :

à la mémoire de feu mon oncle Urbain DESPIAU, consacré meilleur éleveur de foies gras du Gers de son temps, et à celle de tous les disparus de ma famille qui auront eu la chance de ne pas voir cette misère.

2017, 1 millions de canards abattus d’ici au 20 janvier :

        1 million de palmipèdes gras sont en ce moment abattus dans 150 communes des départements du Gers, des Landes, des Pyrénées Atlantiques et des Hautes-Pyrénées.Commencé ce jeudi, l’abattage ‘’préventif’’ durera jusqu’au 20 janvier. Seuls sont concernés les palmipèdes élevés à l’air libre et prêts-à-gaver (âgés de 3 à 13 semaines). Ceux élevés en bâtiments industriels fermés ainsi que les poules et autres gallinacés ne sont pas visés par cette mesure. Tout comme les élevages assurant l’intégralité du cycle de production, de la naissance des canetons à la transformation des produits qui sont également épargnés. (chair à pâtée, foie gras, confits et autres produits mis en conserve).

Décryptage :

        L’abattage est ‘’préventif’’, ce qui veut dire que tout le cheptel est abattu, même les sujets sains. Seuls les élevages fermiers en plein air sont concernés. Les élevages industriels confinés sous bâtiments ne sont pas touchés. Seuls les canards gras sont concernés, pas les autres volailles. Ainsi, dans le Gers, 70% des éleveurs sont touchés. On voit bien qui est visé.

Continuer la lecture de Destruction finale de la paysannerie familiale dans le Sud-Ouest