Corse: Le FLNC du 22-Octobre menace les «islamistes radicaux» d’une «réponse déterminée»

5799c374c36188705f8b476b

TERRORISME Les nationalistes ont prévenu les « islamistes radicaux » que toute attaque de leur part déclencherait « une réponse déterminée, sans aucun état d’âme »…

La mise en garde se veut claire. Le mouvement clandestin nationaliste corse du FLNC du 22-octobre a averti ce jeudi dans un communiqué les « islamistes radicaux de Corse » que toute attaque de leur part déclencherait « une réponse déterminée, sans aucun état d’âme ».

Dans ce texte transmis à Corse Matin, le groupe, qui avait annoncé en mai sa « démilitarisation », adresse aussi un « message à l’Etat français », qui aurait, « si un drame devait se produire chez nous (…), une part importante de responsabilité car il connaît les salafistes en Corse ». Précisant qu’ils « seraient au nombre de huit », le FLNC ajoute savoir « avec certitude que l’un des imams de Corse est un indicateur de police ».

Le président nationaliste de l’Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, a estimé ce jeudi sur France Info que ce communiqué était «relativement équilibré» et «pas loin de la position de la majorité territoriale». (suite…)

Dhimmitude : A quoi joue Jean-Marc Pujol ?

Dhimmitude

Conférence salafiste à Perpignan

Le billet de Llorenç Perrié Albanell

Inutile de rappeler ici les propos employés dans un communiqué publié par les identitaires catalans de la Ligue du Midi. Un communiqué à charge contre le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, qui a laissé s’exprimer lors d’une conférence prononcée le samedi 12 mars 2016 dans une salle municipale de la capitale du Roussillon des salafistes, et cela dans un contexte particulièrement anxiogène, quelques mois seulement après les terribles attentats du 13 novembre 2015. Y aurait-il un état d’urgence sélectif ?

    A quoi joue Jean-Marc Pujol ? Tente-t-il de séduire une nouvelle assise électorale après la déconfiture dans notre département de son parti politique, les Républicains, lors des dernières élections régionales ? Tente-t-il de vouloir faire passer certaines vessies pour des lanternes, autrement dit, faire passer « les Républicains » pour des « Démocrates » en laissant s’exprimer au nom de la tolérance des fanatiques religieux qui prêchent la haine contre notre mode de vie? Jean-Marc Pujol confondrait-il tolérance et laxisme ? Ou encore tolérance et manque de courage ?

    Cette marque de soumission, de « dhimmitude », est un signe fort, un aveu de faiblesse,  pour tous ceux qui rêvent, faute de mieux, d’instaurer des micros califats sur notre territoire, au détriment de nos libertés fondamentales.

(suite…)

La Ligue du Midi exige du maire de Perpignan l’interdiction d’une conférence salafiste dans une salle municipale

Perpignan Salafistes[2]

    Deux conférenciers salafistes dont un iman auto-proclamé sont attendus ce samedi en soirée pour une conférence à Perpignan sur le thème « L’éducation, notre priorité« . Rien d’étonnant nous direz-vous, dans une France en voie d’islamisation sauf si l’on met en parallèle cet événement avec les déclarations de Manuel Valls au lendemain des attentats du “vendredi 13 sanglant”. Ce dernier, à grands coups de mentons, déclarait vouloir interdire toutes les manifestations salafistes. Il avait même évoqué la possibilité de fermer toutes les mosquées de ce courant mahométan qui prône l’islam rigoriste  des premiers siècles de l’Islam . Or quatre mois plus tard “l’apprenti caudillo” a fermé, en tout et pour tout, seulement 2 mosquées et 2 salles de prière. En Languedoc, même la mosquée de Lunel, haut lieu de recrutement des volontaires djihadistes pour la Syrie n’a pas subi les foudres du chef du gouvernement.

    Pourtant Rachid Haddach, l’un des conférenciers,  n’est pas un second couteau –si l’on peut dire pour un islamiste-. Celui qui se présente comme « enseignant et conférencier », est né et vit toujours en Belgique où il officierait au Centre islamique et culturel de Belgique (CICB), lequel dépend de la Grande mosquée de Bruxelles, construite par l’Arabie Saoudite… ceci expliquant peut-être cela. il prône ouvertement la charia et ferait, parait–il, l’objet d’une attention toute particulière des services de renseignements français (on est rassuré).

(suite…)

Succès du rassemblement « Stop Jihad » à Montpellier

Stop Jihad[3]

C’est dans l’urgence et face à la gravité de la situation, que les forces patriotes et identitaires du Languedoc ont organisé un rassemblement à Montpellier en synergie et le même jour que le rassemblement de la Place de la Bourse à Paris. Malgré la période estivale, peu propice à ce genre d’exercice, ils étaient une cinquantaine sur l’esplanade de l’Europe encadrant deux banderoles de la Ligue du Midi « Maîtres chez nous » et « Stop Jihad ».

Maurice Vidal représentant de Riposte Laïque attaquait immédiatement et sans fioriture sur la vraie nature de l’Islam, « Islam dont la traduction littérale signifie soumission. Cette soumission, il faut le savoir, est sacralisée par Allah et tous les actes accomplis par des musulmans sont sacrés, y compris l’action de tuer ou de décapiter… A partir de ce constat, nos sociétés ont le droit et le devoir de prendre des mesures de prévention et de rétorsion quitte à durcir la loi. On ne peut pas exclure le retour à la peine capitale puisque nous sommes entrés, avec l’assassinat horrible d’Hervé Cornara, dans une situation de guerre ».  (suite…)