« La migration est un cancer et Paris organise la dispersion des métastases »

Migrants Montpel 1[4]

Comme le sparadrap du capitaine Haddock, la question des migrants collera pour longtemps aux basques du gouvernement. Et ce ne sont pas les déclarations lénifiantes de Hollande « en sommet » vendredi avec Angela Merkel qui pourront y changer quelque chose. Comment peut on croire, en effet que Hollande pourrait prendre des décisions efficaces alors que, comme disait Wladimir Poutine, il n’a pas eu le courage de rabrouer Léonarda, une clandestine rom de 14 ans.

Et puis, tout le monde sait que la solution ne peut être qu’européenne et que c’est en amont qu’il faut arrêter le flot migratoire. Une dizaine de pays de l’est ( de la Macédoine à la Pologne) ont montré la voie en créant des zones de sécurité qui n’obéissent plus aux diktats américano-bruxellois. Car ces derniers n’ont qu’une idée, c’est d’imposer la dilution des pays d’Europe par le métissage. Cette opération concertée a été précédée d’un vaste travail d’influence à base de mensonges éhontés repris par les “gross merdias” et les élites auto-proclamées : “Ce sont des réfugiés, il faut appliquer le droit d’asile”, “Ce sont des syriens chassés par la guerre qu’a déclenché le bourreau Assad”, “Ces gens là sont des chrétiens, il n’y a pas d’islamistes parmi eux…”, “ Ils viennent en famille et sont trés diplômés… “ … jusqu’ aux mises en scène macabre autour du cadavre du petit Aylan sacrifié par son père sur une plage de Turquie ou celle des bouches-cousues des iraniens….

Soyons clairs, la jungle de Calais n’est pas peuplée de réfugiés francophones de l’Afrique du centre ou de l’ouest fuyant une situation post coloniale qui engagerait la France ; la jungle de Calais est composée d’iraniens issus d’un pays où viennent de se dérouler des élections, et qui n’est pas en guerre ; la jungle de Calais est peuplée d’Afghans, de Kurdes et d’Irakiens qui fuient des guerres qui sentent le pétrole américain; la jungle de Calais n’est pas composée de populations se préparant à aller combattre les tyrans africains ou moyen-orientaux; dans la jungle de Calais on s’exprime en anglais et les seuls qui parlent français sont les bénévoles qui portent à bouffer aux migrants et qui nettoient leurs excréments…

(suite…)

Un projet de génocide des peuples européens ?

Guillaume Faye

Guillaume Faye

Le génocide a été pratiqué depuis la plus haute antiquité. Dans un passé récent, on évoque évidemment la Shoah, les Arméniens, le Rwanda, le Cambodge de Pol Pot (auto–génocide). Le génocide peut prendre deux formes : éliminer directement une population ciblée ou la faire disparaître indirectement par d’autre types de mesures criminelles. Le génocide indirect a été commis de nombreuses fois dans l’histoire. L’actuelle ”crise des migrants” participe de ce projet : la noyade démographique des peuples européens.

 

Le soft génocide volontaire et nihiliste 

Les peuples européens sont subrepticement victimes d’une tentative de génocide, d’élimination démographique et culturelle, pilotée par leurs propres élites ethnomasochistes et xénophiles. Une première dans l’histoire. Les autorités françaises sont, avec les belges, les plus impliquées dans cette entreprise de soft génocide. Ce dernier est à la fois physique et culturel.

 

Enrobé par l’idéologie antiraciste, il suit pourtant un objectif racial et raciste : éliminer d’Europe, progressivement, – et en particulier de France – les populations autochtones. Les éliminer par cinq moyens : en favorisant une immigration de peuplement de provenance extra-européenne ; en décourageant la natalité des autochtones et en pénalisant les familles des classes moyennes ; en provoquant l’exil  des jeunes forces vives autochtones par des mesures de taxation dissuasive ; en privilégiant, sur les plans sociaux, économiques, juridiques et culturels, les populations d’origine extra-européenne par rapport aux autochtones ; en pénalisant et punissant toute opposition au projet global immigrationniste et toute entrave à son idéologie.

 

Certains à droite répètent que le ”système”, le pouvoir, l’État, les autorités de l’UE sont impuissants à maîtriser l’immigration massive et incontrôlée. Impuissants ? Ils sont très puissants au contraire et fort efficaces dans la réalisation de leur dessein : épuration ethnique de l’Europe, et de la France pour commencer.

 

En France, l’idéologie trotskiste joue un rôle central  dans cette entreprise, dont le PS bourgeois et gauchiste et son conseil, le think tank Terra Nova, sont les fers de lance. Un de ses dirigeants a récemment déclaré qu’il ne fallait pas trop s’inquiéter du vote FN parce qu’il allait décliner en proportion pour des raisons démographiques. C’est une stratégie subtile, cynique, élaborée. Les électeurs mal–pensants vont disparaître au profit de nouveaux. Ce ”grand remplacement” ethnique est souhaité.

(suite…)

Fiers de ne pas être Charlie !

Censuré[4]
Communiqué de la Ligue du Midi
   Suite à l’attaque terroriste de Charlie Hebdo le 7 Janvier 2015 , le gouvernement Hollande avait sommé le peuple français de manifester pour la Liberté d’Expression et  défendre ce journal satirique d’extrême gauche qui diffuse régulièrement des caricatures plus ou moins douteuses et clairement blessantes.  Le « je suis Charlie » était le mot d’ordre imposé par l’Oligarchie française , mais il apparait que tout le monde n’est pas « Charlie » pour cette même Oligarchie.
    Le 11 Janvier 2016 , La police allemande a annoncé avoir enregistré plus de 600 plaintes pour des violences, notamment à caractère sexuel, lors de la nuit du Nouvel An à Cologne. La plupart des suspects sont , selon la police, des réfugiés ou des immigrés illégaux de confession musulmane . Depuis quelques jours tourne sur les réseaux sociaux une caricature , certes violente , mais qui colle parfaitement à la réalité des faits qui se sont produit ce jour de l’An en Allemagne . Cette caricature largement partagée par les internautes, représentant une jeune fille violée par plusieurs barbus, sous les yeux de son père interpellé par un policier, instrumentalisé par une Taubira enragée, fait actuellement l’objet d’une « CENSURE » systématique . À croire que seul le torchon Charlie hebdo est autorisé à diffuser des images dérangeantes pour une large partie de la population au pays des « Droits de l’Homme » .

(suite…)

La Ligue du Midi sur le terrain face aux jihadistes !

Action anti jihadistes à Lunel

Ce vendredi 13 novembre, face à l’horreur islamiste les Français ont compris qu’il ne fallait plus être « Charlie » mais bien MAÎTRES CHEZ NOUS !

La guerre n’est désormais plus un fantasme mais une réalité très concrète. A cause de la politique migratoire inconsciente de ces cinquante dernières années, le champ de bataille ne se trouve pas à des milliers de kilomètres de nos frontières mais bien dans nos villes, dans nos villages, dans nos rues.

Mais si ceux qui veulent aujourd’hui nous imposer leur religion, leur culture, leur mode de vie, croient que nous allons nous soumettre, ils se trompent. L’heure est désormais à la reconquête de nos terres abandonnées depuis trop longtemps. C’est pour cela que les militants de la Ligue du Midi étaient hier en première ligne à Lunel, à Nîmes et à Alès, villes languedociennes où les jihadistes imposent déjà leur obscurantisme.

Ils se croient déjà chez eux ? On va leur rappeler qu’ici c’est notre terre, notre pays !

MAÎTRES CHEZ NOUS !

Action anti jihadistes à Nîmes

Action anti jihadistes à Nîmes

Création de la section “Aigoual-Cévennes”

Cévennes2[2]

La ligue du Midi connait un développement important suite à la situation délétère que connait le pays: chômage, paupérisation des classes moyennes, attaques contre la famille, attentats islamistes… Avec ses partenaires, elle a organisé en l’espace d’un mois quatre opérations remarquées; la dernière a été la manifestation du 18 janvier devant la préfecture de Montpellier pour la défense de la liberté d’expression et en solidarité aux victimes de l’Islamisme.

Afin d’assurer un développement plus efficace, les dirigeants de la Ligue, ont décidé la création de sections locales dans l’espace Languedoc-Roussillon et demain dans toute la zone de la grande région, de Beaucaire à Toulouse.  Ainsi, le lundi 26 janvier, ce sont une vingtaine d’habitants des Cévennes qui se sont réunis  dans la vallée de l’Hérault. Après avoir fait connaissance et s’être présentés, les participants  purent écouter une intervention de Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, sur les actions passées; ensuite  celui-ci a brossé, en trois parties, les grands axes du mouvement : ligne politique, stratégie et méthode. Il a insisté également sur l’importance de la formation des adhérents et des cadres ainsi que sur l’aspect convivial des relations en interne.

A noter que c’est Olivier Roudier qui prend la tête de cette section “Aigoual-Cévennes” nommée ainsi en hommage à l‘esprit de résistance en Cévennes. Il a été convenu que dés le départ une annexe serait créée à Alès. Cette situation devrait déboucher à terme sur la création d’une section dans la capitale de l’ancien bassin minier, ce qui ne devrait pas tarder au vu des nombreux contacts qui se sont manifestés depuis le début de l’année. Une réunion devrait avoir lieu prochainement dans cette ville afin de concrétiser ce développement.

En fin de réunion, les discussions furent nombreuses autour d’un certain nombre de thèmes –sécurité, identité, cohésion- ce qui devrait  déboucher rapidement sur la mise en place d’actions concrètes. Une galette des rois clôtura cette soirée pétrie de solidarité et de convivialité.

Important

 Une réunion de cohésion et de formation se tiendra

le samedi  7 février de 10h à 15h

à Montpellier

avec la création  de la section “Montpellier” de la Ligue