Pour une contre-offensive culturelle identitaire

Olivier Roudier à la Tribune

“La désislamisation” au palais des Congrès de Béziers (04-03-17)

        Le samedi 4 mars se sont tenues à Béziers les “assises de la désislamisation”, concept novateur qui devrait permettre de dégager une panoplie de mesures concrètes, prêtes à être mise en œuvre très rapidement en cas de bouleversement politique.  Parmi une douzaine d’intervenants, Olivier Roudier a défendu la position identitaire et proposé une dizaine de mesures dans le secteur de la culture au sens large… Interrompu à de nombreuses reprises par les applaudissements des 300 participants Olivier a quitté le pupitre sous une ovation “debout”. La quarantaine, père de famille, natif de Béziers,  il aura été, par ses propos incisifs et chargés de poésie, la révélation de cet événement.
Pour une contre-offensive culturelle identitaire.

(Texte intégral d’Olivier Roudier –Ligue du Midi-)

 

        Porte-parole de la Ligue du Midi, laissez-moi tout d’abord remercier les organisateurs de ces assises d’avoir permis de faire entendre la voix des identitaires d’Occitanie.

        D’ordinaire, c’est dans la rue que la Ligue du Midi combat l’islamisation. Aujourd’hui ce sera sur le terrain des idées que nous livrerons bataille puisque je vais tâcher de dégager quelques pistes pour une contre-offensive culturelle. Car nous sommes réunis aujourd’hui pour enrayer un phénomène que nous constatons tous, tous les jours : l’islamisation de la France et du reste de l’Europe… En à peine deux générations la menace a surgi et progresse irrésistiblement avec la complicité des oligarchies.

        Ce bouleversement est beaucoup plus inquiétant que la foudroyante conquête arabo-musulmane des VIIe et VIIIe siècle, car, à l’époque, les Européens avaient une forte conscience d’eux-mêmes et la volonté farouche de le demeurer, ainsi qu’une capacité démographique qui a permis de limiter puis de repousser l’invasion. Aujourd’hui, nous assistons à la pire des invasions reposant sur le déversement démographique migratoire.

        Il ne faut pas non plus perdre de vue que la diaspora musulmane en Europe se sent reliée à l’ensemble du monde musulman, un monde en plein essor fort d’un milliard trois cents millions de personnes… Un monde que l’islam dénomme la «ouma», une ouma constituée par dessus les frontières en ne tenant compte d’aucune d’elles.

(suite…)

“Les patries sont toujours défendues par les gueux et livrées par les riches”

Le discours intégral d’Olivier Roudier au meeting de Palavas

        Mes chers camarades, mes chers amis,

        Porte-parole de la Ligue du Midi, au nom de notre président Richard Roudier et de l’ensemble de nos militants, laissez-moi vous souhaiter, Monsieur le Président Le Pen, la bienvenue chez nous, en Occitanie !

        Vous le savez, mouvement identitaire, la Ligue du Midi a récemment mené campagne dans le choix du nom de notre région, et le peuple d’Oc nous a largement suivis en s’exprimant en faveur d’une dénomination identitaire. Je vous rappelle que la victoire était loin d’être acquise puisque « Occitanie » ne figurait même pas parmi la liste que les technocrates entendaient nous soumettre pour votation.

        Leurs esprits comptables n’avaient accouché que d’appellations fonctionnelles mort-nées, faisant la part belle à la seule géographie économique. A l’inverse, l’affirmation identitaire exigeait une dénomination faisant référence à l’histoire, à un peuple, dans sa triple dimension passée, présente et à venir. Nous voulions que le nom reflète notre patrie charnelle, nous nous sommes battus et nous avons gagné !!! Alors oui, Président Le Pen, ben vengut en co nostra, ben vengut en occitania !!!

(suite…)

Montpellier. Discours d’Olivier Roudier (Porte-parole Ligue du Midi)

Manifestation de Montpellier le 08 octobre 2016 : “Halte au Coup d’Etat migratoire”

olivier-roudier   Mes amis vous le savez, les élections approchant, le gouvernement veut démanteler la jungle de Calais et les divers camps de la région parisienne. Cazeneuve a donc ordonné à ses préfets d’installer par tous les moyens ces quelques 12.000 clandestins dans tout le pays, au besoin en contournant les maires.

        Nous les connaissons ces 12 000 clandés… Ce sont ces sauvages que l’on voit à longueur d’écrans s’affronter à la barre de fer entre afghans ou soudanais… Ce sont ceux-là qui depuis des mois caillassent les forces de l’ordre, agressent les calaisiens et paralysent l’économie d’une région en entravant systématiquement le transport routier.

        Nous les connaissons et nous n’en voulons pas… Parole de chasseur : la vocation d’un migrateur c’est la remigration… et les migrants du préfet n’échapperont pas à la règle… S’ils veulent migrer, qu’ils migrent au Qatar ou en Arabie Saoudite… ou partout où le vent du désert les portera… mais ils ne s’installeront pas chez nous !!! Nous avons entendu la détresse du peuple de Calais : « Les clandestins sont un cancer! » Et plutôt que trancher dans le vif, Paris a organisé la métastase… qu’ils généralisent à tout le territoire.

(suite…)

Création de la section “Aigoual-Cévennes”

Cévennes2[2]

La ligue du Midi connait un développement important suite à la situation délétère que connait le pays: chômage, paupérisation des classes moyennes, attaques contre la famille, attentats islamistes… Avec ses partenaires, elle a organisé en l’espace d’un mois quatre opérations remarquées; la dernière a été la manifestation du 18 janvier devant la préfecture de Montpellier pour la défense de la liberté d’expression et en solidarité aux victimes de l’Islamisme.

Afin d’assurer un développement plus efficace, les dirigeants de la Ligue, ont décidé la création de sections locales dans l’espace Languedoc-Roussillon et demain dans toute la zone de la grande région, de Beaucaire à Toulouse.  Ainsi, le lundi 26 janvier, ce sont une vingtaine d’habitants des Cévennes qui se sont réunis  dans la vallée de l’Hérault. Après avoir fait connaissance et s’être présentés, les participants  purent écouter une intervention de Richard Roudier, président de la Ligue du Midi, sur les actions passées; ensuite  celui-ci a brossé, en trois parties, les grands axes du mouvement : ligne politique, stratégie et méthode. Il a insisté également sur l’importance de la formation des adhérents et des cadres ainsi que sur l’aspect convivial des relations en interne.

A noter que c’est Olivier Roudier qui prend la tête de cette section “Aigoual-Cévennes” nommée ainsi en hommage à l‘esprit de résistance en Cévennes. Il a été convenu que dés le départ une annexe serait créée à Alès. Cette situation devrait déboucher à terme sur la création d’une section dans la capitale de l’ancien bassin minier, ce qui ne devrait pas tarder au vu des nombreux contacts qui se sont manifestés depuis le début de l’année. Une réunion devrait avoir lieu prochainement dans cette ville afin de concrétiser ce développement.

En fin de réunion, les discussions furent nombreuses autour d’un certain nombre de thèmes –sécurité, identité, cohésion- ce qui devrait  déboucher rapidement sur la mise en place d’actions concrètes. Une galette des rois clôtura cette soirée pétrie de solidarité et de convivialité.

Important

 Une réunion de cohésion et de formation se tiendra

le samedi  7 février de 10h à 15h

à Montpellier

avec la création  de la section “Montpellier” de la Ligue