Conférence du Cercle Català del Rosselló sur la nouvelle région

Conférence du Cercle Català del Rosselló sur la nouvelle région

 Animée par Llorenç perrié Albanell

Salle comble pour le Cercle Català del Rosselló qui organisait une conférence ce vendredi 20 mai 2016 à Pia. Le thème abordé : nouvelle région : Quel nom ? Quel statut ? Quelles compétences ? Le conférencier de la soirée, Llorenç Perrié Albanell, est intervenu non pas en qualité de président de l’association, mais en son nom propre afin de respecter la ligne apolitique de l’association et les avis éventuellement divergents.

    C’est devant un auditoire attentif qu’il a minutieusement détaillé les dangers d’une non-représentativité nominative du peuple catalan dans le choix de la désignation du nom de la nouvelle région. Tout en rappelant également que « si pour certains le nom de la nouvelle région peut être considéré comme secondaire – car selon eux le nom ne fait pas « la chose » – la chose, en revanche, sans un nom qui définit clairement une identité distincte, rendra d’autres combats plus difficile, comme par exemple celui pour l’obtention d’un statut particulier ; ce qui se résume encore une fois à la logique implacable de nier la forme pour évacuer le fond ». 

(suite…)

Fier de notre Identité je vote pour  “Occitanie-Pays-Catalan”

Fier de notre Identité je vote pour “Occitanie-Pays-Catalan”

vote

Richard Roudier

(Président de la Ligue du Midi avec le bandeau de la campagne)

Pour voter par internet : allez sur le site dédié (vous avez jusqu’au 10 juin 2016)

http://www.regionlrmp.fr/le-nom-de-ma-region

Peuvent voter : toute personne âgée de 15 ans minimum habitant dans la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ou ayant des attaches dans celle-ci.

Pour que votre choix soit pris en compte : vous devez classer la totalité des 5 propositions par ordre de préférence de 1 à 5, sans ex æquo (1 désignant le nom qui vous plaît le plus, 2 pour votre deuxième choix…)

Pour que votre choix identitaire soit efficace  : vous devez inscrire en 1 Occitanie-Pays-Catalan et en 2 Occitanie puis les 3 autres noms.

vote

La campagne pour le nom continue en Pays Catalan

La campagne pour le nom continue en Pays Catalan

Une déclaration de Llorenç Perrié Albanell

Oui au Pays catalan !

    C’est sous les auspices d’un tel slogan que nous avons assisté, il y a peu, à la conférence de presse organisée par Jordi Vera, président de CDC (Convergence Démocratique de Catalogne), afin de lancer un comité  pour « protéger et promouvoir » la Catalogne du Nord (le Pays Catalan) appellation actuellement en course pour désigner notre territoire dans la nouvelle grande région. Une initiative en parallèle avec celle de la Ligue du Midi  en début du mois intitulée « Comité de soutien au nom de la région : Occitanie-Pays Catalan ». Voici donc  un  deuxième comité en action pour tenter de faire trébucher l’ogre jacobin dans sa démarche mortifère, à savoir l’élimination définitive du peuple nord-catalan dans le panorama hexagonal. Une élimination par négation. Effectivement, sans désignation identitaire, culturelle et linguistique, pas de particularisme ethnique, donc pas de revendication territoriale. En d’autres mots, ingénieusement évoqués lors de cette conférence « nier la forme pour évacuer le fond ».

    C’est donc avec un esprit d’unité patriotique catalane que les identitaires de la Ligue du Midi accueillent cette heureuse initiative, initiative ambitieuse en effet, car l’objectif à court terme de cette nouvelle structure est d’organiser un grand rassemblement le 18 juin prochain à Perpignan, 14h00 place de Catalogne, autour d’un slogan et d’un objectif : « défendre le Pays catalan et obtenir un statut de collectivité territoriale unique ». 

(suite…)

“Occitanie-Pays Catalan” : Richard Roudier (Ligue du Midi) répond à Breizh-Info

“Occitanie-Pays Catalan” : Richard Roudier (Ligue du Midi) répond à Breizh-Info

RR Je m'en bat...[2]

25/04/2016 – 06H15 Montpellier (Breizh-info.com) –  Dans les prochains mois, la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées va changer de nom. Une consultation citoyenne va se dérouler par vote électronique, du 9 mai à midi au 10 juin 2016 à minuit, à l’issue de laquelle l’assemblée plénière adoptera un choix définitif le 24 juin 2016. Cinq noms ont été retenus :  Languedoc; Languedoc-Pyrénées; Occitanie; Occitanie-Pays Catalan ou Pyrénées-Méditerranée.
Pour éviter que la région porte un nom sans aucune identité enracinée, comme la Région « Grand Est » (qui a effacé au passage l’Alsace) ou les « Hauts de France » (qui ont effacé les Flandres), les militants identitaires de la Ligue du Midi ont réussi à imposer dans ce choix le nom d’Occitanie-Pays Catalan, appellation représentative d’une réalité historique et charnelle.
Ils sillonnent actuellement leur région afin d’inciter les citoyens à voter pour cette appellation. Nous faisons le point avec l’infatigable Richard Roudier, porte-parole de la Ligue du Midi.

1- Que se passe-t-il en Occitanie concernant le changement du nom de la région ?

Au début c’était très compliqué et une chatte n’y aurait pas retrouvé ses petits. En fait le nouveau pouvoir régional a créé une véritable usine à gaz en demandant d’abord l’avis du Conseil Economique et Social qui d’emblée , à l’heure de la sieste, a opté pour le nom le plus tiède « Languedoc-Pyrénées » auquel il aurait pu associer « Méditerranée » pour faire plus exotique . On voyait déjà venir le coup fourré, quand on sait que ces « conseillers » ne sont pas élus et que l’opération avait été montée par le préfet qui lui non plus n’est pas un élu. On s’est étonné qu ‘à l’instar de « Hauts de France », ils n’aient pas choisi « Bas de France » ou « Fond de France » ou encore « Cul de France », le mépris parisianiste pour la France d’en bas étant sans limite..

De toute façon la population n’avait pas élu une présidente de région lors des élections régionales des 6 et 19 décembre 2015 pour recevoir des leçons d’un quelconque « Comité Théodule » dirigé depuis 20 ans par un syndicaliste CFDT, à la botte du jacobinisme parisien et, qui sait ?, d’une multinationale. Interrogé par « Objectif Languedoc-Roussillon » Jean Louis Chauzy, président du CESER, avouait : « Nous avons auditionné les meilleurs historiens et géographes de la région (lesquels?) , ainsi que des dirigeants tels que ceux d’Airbus. Ceux-ci préconisent que le terme Pyrénées précède celui de Languedoc car le premier est plus connu à l’international».

Autrement dit les « imbéciles d’en bas » de la nouvelle région pourraient vivre -si nous ne nous y opposons pas- avec une marque commerciale, au dessus de la tête destinée à servir les intérêts des multinationales.

(suite…)

Nom de la région : La pression identitaire l’emporte au premier round

Nom de la région : La pression identitaire l’emporte au premier round

Un message de Llorenç Perrié Albanell

Perrié[4]

La Ligue du Midi aux avant-postes de combat !

    C’est avec un immense plaisir que ce lundi 11 avril nous avons appris que finalement le nom Occitanie-Pays Catalan était officiellement retenu  dans une liste de 5 noms proposés pour le scrutin final qui désignera l’appellation officielle de cette nouvelle région cuisinée à la hâte pour les «nécessités de service ».

    Coup dur pour les mondialistes patentés qui souhaitaient évincer toutes références indiscutables à la catalanité de notre département au nom de la double nécessité, tout d’abord technico-commerciale, jacobino-jacobine ensuite.

Mais ne crions pas victoire tout de suite. La mobilisation ne doit pas faiblir, au contraire, nous devons enfourcher notre cheval de bataille et nous lancer dans la mêlée, car l’issue de ce combat déterminera pour de nombreuses années le nom de notre nouvelle région. Certes l’avenir de notre territoire ne dépend pas uniquement que de ce nom, c’est un statut territorial particulier qu’il nous faut, mais néanmoins, des conséquences identitaires sont prévisibles quant à l’issue de la nouvelle dénomination. Soit nous serons des « pyrénéens/méditerranéens », soit nous serons des catalans pour le reste de la France et l’ensemble de l’Europe. L’impact psychologique et sociétal joue ici également un rôle de premier plan. (suite…)