Archives par mot-clé : Marseille

Tout sauf Macron à Marseille !

Général Christian Piquemal, Richard Roudier, Olivier Roudier à la manœuvre sous l’averse.

 

        Malgré de fortes averses, la Ligue du Midi était présente au Rond-Point du Prado à Marseille pour dénoncer les incohérences et les subterfuges d’Emmanuel Macron, candidat des beaux quartiers à l’élection présidentielle.

        Celui qui a été omni-présent à l’Elysée pendant prés de 4 ans et demi veut nous faire croire qu’il est un “jeune perdreau de l’année” en politique et qu’il propose une rupture avec le pouvoir socialiste omettant de rappeler cette phrase de François Hollande “Macron c’est moi !”.

        Il semblerait que l’échec, reconnu par la plupart des médias, du meeting de Marseille soit le point de départ de l’effritement du candidat, qualifié depuis lors de “ Micron en Marche arrière”. Une salle aux trois quarts vide (2.500 personnes) alors que les premières dépêches d’agences en indiquaient 7 à 10.000; une ambiance morose, des spectateurs qui quittent la salle par grappes au bout de 10 minutes; un discours calqué sur François Hollande encore plus creux qu’à l’accoutumée … et une tentative de faire peuple avec un pathétique “on craint degun” qui faisait penser plus  à Monsieur Brun qu’à un pêcheur du bar de la Marine.

        Preuve de cette dégringolade, plusieurs reportages de médias montrant les spectateurs quittant la salle et d’émissions en plateau (y compris sur des chaines TV de propagande), où le bellâtre se fait dézinguer, ont été supprimés sous un vague prétexte de droits d’auteur qui n’a convaincu personne.

        Une joyeuse ambiance, malgré la pluie, chez les contre-manifestants en présence du général Christian Piquemal, de David van Hemelryck qui organisa un lancer de tomates sur un portrait géant et de plusieurs centaines de chauffeurs de taxi et de leurs véhicules (sirènes et pétards en action).

Pas de racailles dans nos quartiers, pas de quartier pour la racaille!

téléchargement (1)

   Le double homicide sur fond de trafic de drogue, survenu dans la nuit de samedi à dimanche dans le quartier Lemasson à Montpellier a fortement choqué les habitants de la ville et placé Montpellier au même niveau de délinquance que Marseille. Une affaire similaire survenue à Toulouse la semaine dernière place ainsi notre future région en concurrence directe avec Marseille… Voire avec Chicago comme l’a si bien exprimé Mr Saurel!

   La Ligue du Midi se joint tout naturellement à la demande légitime du maire de Montpellier en faveur d’une amélioration de la sécurité. Cependant, il faut dépasser le cap des bonnes intentions.
Nous demandons l’application de mesures fortes pour balayer le fléau du trafic de drogue à Montpellier et de ses conséquences dans les domaines de la délinquance et de la santé publique. Il ne sert pas à grand chose de mettre 20 enquêteurs sur la résolution de cette affaire de règlement de comptes entre dealers. En revanche, nous demandons l’affectation permanente de policiers en tenue dans les quartiers afin d’éradiquer les zones bien connues de « deal de proximité », ainsi que la mise en place de nouveaux effectifs de BAC dont l’efficacité n’est plus à prouver…

   Nous demandons également l’extension du statut de Zone de Sécurité Prioritaire, mise en place pour les quartiers sensibles de la Paillade et du Petit-Bard en 2013, à toute la ville et son agglomération.
Nous rappelons que la sécurité doit être la priorité principale pour chacun des acteurs politiques, que ce soit localement comme au plus haut sommet du pays.

Pas de racailles dans nos quartiers, pas de quartier pour la racaille !