Archives par mot-clé : LGBT

Mondialisation : le rêve s’est transformé en cauchemar

 

Le billet de Guido La Meslée

        La panique migratoire est devenue le symbole de notre condition. La mondialisation transforme tous les territoires souverains en « vases communicants » entre lesquels s’écoulent continûment leurs contenus. Que nous le voulions ou non, l’hétérogénéité culturelle est en train de devenir – et à grande vitesse- un trait caractéristique définitif, et même endémique, du mode urbain de cohabitation humaine.

        Les pseudos-élites seraient bien inspirées de cesser de pratiquer ce snobisme méprisant pour les peuples qui, face au « Grand Remplacement », proclament leur attachement à l’identité et à la tradition, manifestant leur peur de l’inconnu et la volonté de préserver leur mode de vie.

Continuer la lecture de Mondialisation : le rêve s’est transformé en cauchemar

Tradition, Famille, Petites et Grande Patries

manif-pour-tous2

Le billet de Thierry Lafronde

        La manifestation populaire du 16 octobre 2016 à Paris organisée par La Manif Pour Tous a révélé de façon éclatante l’attachement viscéral d’une grande majorité de Français aux valeurs traditionnelles. N’en déplaise aux bobos et autres gauchistes de plus en plus ringards et anachroniques dans le paysage contemporain, le peuple réel de France reste profondément attaché à ses racines et son identité.

        En effet, outre la flottille des drapeaux bleu azur et rose fluo, estampillés avec le symbole d’une famille traditionnelle (un père, une mère et deux enfants, fille et garçon), désormais emblématiques du mouvement populaire né fin 2012 -en réaction contre le projet de loi Taubira visant à accorder le mariage aux couples de même sexe-, d’autres drapeaux symboles des régions de France étaient arborés fièrement dans le cortège du 16 octobre.

Continuer la lecture de Tradition, Famille, Petites et Grande Patries

Agression manquée contre Richard Roudier, président de la Ligue du Midi

Agression2

   Ce dimanche 15 décembre, je participais, accompagné de membres de la Ligue du midi, au défilé de la Manif pour tous qui a connu un vif succès et qui s’est déroulé dans une atmosphère bon-enfant. Cependant, durant l’après-midi, un “Collectif Anti-Fasciste 34” n’avait cessé de provoquer des incidents tout au long du parcours. Chacun avait pu voir ces éléments radicaux, le visage complètement masqué (ce qui est interdit par la loi-voir photo jointe) qui poursuivirent leurs provocations jusque sur la place de la Comédie et ce malgré la présence de deux équipages de la BAC stationnés à quelques dizaines de mètres.

   Lors de la dislocation, accompagné de 4 personnes et de mes 3 petits enfants (2 ans, 3 ans, 5 ans) j’empruntais la rue de la Loge pour regagner l’esplanade du Peyrou. A l’angle de la rue Jean Moulin, je tombais nez à nez avec un groupe de 15 à 20 individus dits “anti-fascistes” tous porteurs de masques ou de cagoules et vêtus de noir, qui tentèrent de me tomber dessus aux cris de “C’est Roudier”. Heureusement que la culture de la défense étant pour nous une pratique spontanée, nous nous mîmes en ligne, le dos à la devanture d’un magasin et nous fîmes face à nos agresseurs qui, après une première tentative manquée, se mirent à refluer en désordre.

   Il faut reconnaître que les forces de police, stationnées à proximité, sont intervenues avec promptitude et efficacité, mais nous devons dénoncer la mansuétude de la justice pour les agresseurs clairement identifiés dans ce genre de violences. Signalons que parmi les agresseurs, j’ai reconnu un voyou qui avait déjà tenté de m’agresser en 2010 avec un complice. Je tiens également à évoquer la condamnation à une peine ridicule de 15 jours de prison avec sursis du coordinateur départemental des Jeunesses Communistes de l’Hérault, Jean Sanchez dit Yahya, pour des violences à agent lors d’une attaque contre les Veilleurs. Gageons que cette condamnation minime aura eu un effet direct sur le sentiment d’impunité de ses camarades et que l’agression que je viens de subir n’en est que la première illustration.

   Nous demandons la dissolution des groupes armés d’extrême gauche qui jouissent d’une impunité quasi absolue. Nous demandons la fermeture de tous les squats politiques en France qui sont des zones de non-droit et des bases arrières pour tous les marginaux et les éléments les plus incontrôlables de cette mouvance. Sur Montpellier même, nous demandons qu’une véritable enquête soit diligentée pour constitution de groupe armé ainsi que la dissolution du Collectif Antifasciste 34 et celle de tous les groupes en faisant partie.

Richard Roudier

Agression1
Les défenseurs du Mariage Pour Tous avancent à visage découvert…

 

téléchargement (4)
Gros succès pour la Manif Pour Tous à Montpellier