Sois un homme, mon fils !

Le billet de Thierry Lafronde

        Tu vis dans un drôle de monde, fiston ! On t’explique partout que tu es peut être une fille qui s’ignore et que la jolie blonde Aglaé qui t’émeut tant est peut-être un garçon itou. Dans les magazines « people » que tu consultes distraitement quand tu vas chez le coiffeur, tu peux lire des tas d’histoires abracadabrantes de personnes « trans genre » qui ont enfin trouvé leur voie en changeant de genre, avec ou sans opération à la clé.

        La boucle a été bouclée récemment avec l’histoire édifiante d’une ancienne femme qui se sentait homme (et qui a pris des hormones pour avoir plus de poils aux pattes). Cette nouvelle dame s’est mise en couple avec un homme qui se sentait femme (et qui a pris des hormones pour avoir moins de poils aux pattes). Les 2 se sont rencontrés, ont convolé et ont eu un enfant grâce à leur sexe d’origine qui visiblement, lui, fonctionnait toujours normalement. Les titres mensongers proclamaient « Enfin ! Un homme vient d’accoucher et allaite ! ». Alors qu’il s’agissait tout benoîtement d’une vraie femme prétendument devenue homme. Note bien que le pauvre chérubin issu de cette duperie est bien le fruit d’un couple … au ressenti sexuel inversé. Il faut toujours un « plus » et un « moins » pour que le courant passe dans ces affaires (en laissant au choix de chacun de déterminer qui est le « plus » et qui est le « moins », étant entendu que les 2 ont toute leur importance et valeur pour faire jaillir ledit courant).

(suite…)