Archives par mot-clé : front national

“Sens commun” : idiots utiles des musulmans

commun

Le billet de Robert Langlois:

       En politique, c’est comme dans les systèmes d’équation il vient toujours un moment où tout se simplifie. Nous y sommes, l’équation du vote de SENS COMMUN pour FILLON est résolue, elle s’est simplifiée toute seule.

        En voici le résultat :

        FILLON, le candidat supporté (hissé au cric à la primaire de la droite) par SENS COMMUN a donné la même consigne de vote que les Musulmans de France (anciennement UOIF). Les deux ont appelé à voter MACRON pour faire barrage à Marine LE PEN. Voilà, c’est tout simple, telle est la réduction ultime à laquelle a conduit l’engagement de certains apprentis sorciers dans cette campagne.

        Bravo, bravo et encore bravo. Amis catholiques, vous pourrez donc remercier les irresponsables qui vous ont fourrés, et nous tous avec, dans cette nasse. Car si vous écoutez François FILLON, vous allez appliquer la consigne qui complet le mieux à Tarik RAMADAN et aux frères musulmans, celle qui va détruire les dernières défenses qui nous restent et leur ouvrir le pays. Car Tarik RAMADAN, les frères musulmans et l’UOIF savent exactement comment conquérir la FRANCE. Eux sont des politiques de très haut niveau, eux avancent sans effort dans l’espace politique que leur livrent depuis des décennies les sociaux libéraux coalisés et, en cette occasion historique exceptionnelle, les idiots utiles de SENS COMMUN. Eux savent que MACRON est leur meilleur candidat, celui qui va faire le vide devant eux.

        Avec le concours de FILLON, MACRON va être élu. Alors voici en vrac ce qui nous attendra.

Continuer la lecture de “Sens commun” : idiots utiles des musulmans

Dernier train pour sauver le pays par la voie démocratique

dernier

Le billet de Robert Langlois

 

      Chers amis, on va être très clair, l’ethno mathématique fait que dans 5 ans il ne sera définitivement plus possible pour un parti politique de gagner les élections présidentielles en France sans composer avec la communauté musulmane et en réalité avec l’Islam conquérant ; c’est à dire sans faire entrer la charia dans notre pays.

        On voit déjà depuis longtemps comment à l’échelle locale les partis politiques de pouvoir jouent le vote communautaire et comment le communautarisme musulman arrive à s’imposer aux élections communales, départementales ou régionales. Partout à l’échelon local, le fait communautaire est représenté et impose sa volonté. Soit au grand jour par des élus issus de l’immigration, soit plus généralement de manière occulte par des compromissions d’élus de souche qui se soumettent.

        Même au gouvernement, le communautarisme musulman a voix au chapitre et impose déjà ses volontés. Des ministres ont promu des lois qui, soit détruisent la communauté nationale et la fragilisent (Taubira – El Khomri), soit ouvrent la porte à l’islamisation dès l’enfance (Vallaud Belkacem). Le fait n’est pas récent, il était déjà à l’œuvre de manière plus occulte depuis des décennies. Simplement cette fois ci, il est devenu plus puissant et donc peut s’assumer avec arrogance au grand jour.

Continuer la lecture de Dernier train pour sauver le pays par la voie démocratique

Lettre ouverte à Marine Le Pen sur la Corse, l’identité et les régions

Richard Roudier

Madame la Présidente,

        A première vue, on aurait pu penser que vous aviez des positions conflictuelles avec les questions d’identité…

        En 2013, lors du référendum concernant la fusion de la région Alsace avec les deux départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin vous aviez fait campagne contre ce projet, applaudissant lors du résultat (négatif) : « l’attachement indestructible des français d’Alsace à la nation française et à la République une et indivisible » oubliant que ce n’était pas le sens de la question qui était alors posée.

        Qui oublierait vos déclarations hostiles, concernant la pose de panneaux routiers bilingues en Bretagne ainsi que plus récemment en janvier 2017 les propos agressifs de Gilles Pénelle, votre représentant dans cette région, vis à vis de l’identité bretonne ?

        En Pays Catalan les attaques récurrentes du FN contre le catalanisme et contre la revendication populaire en faveur de la création d’une Collectivité Territoriale Unique relèvent de la méthode Coué, tandis qu’en Occitanie vos représentants, au moment du « choix du nom » ont joué contre leur camp.

Continuer la lecture de Lettre ouverte à Marine Le Pen sur la Corse, l’identité et les régions

Les Identitaires de la Ligue du Midi invitent leurs adhérents et les patriotes à se joindre au rassemblement lancé par le Front National contre l’installation d’un Centre de Migrants

migrants-sept-162

Alors que l’Europe connaît une invasion migratoire sans précédent,  le préfet de l’Hérault est en train d’organiser à Montpellier l’installation d’une mini-jungle de Calais et ce, à 10 mètres des grilles du Lycée Mermoz. Incapables de loger (étudiants, personnes âgées, sdf) et de donner du travail aux français, les incompétents qui nous gouvernent veulent, désormais, que nous affections nos bâtiments publics à l’accueil de toute la misère du monde. Chacun aura compris que cette opération s’inscrit surtout dans le cadre de la dilution de notre identité et la perte de nos racines.

      La Ligue avait déjà annoncé, au mois de mars, que le centre CEDIP de la rue du Moulin de Sémalen  accueillerait  plusieurs centaines de migrants. Jeudi dernier, la Ligue du Midi a bloqué pendant prés d’une heure l’accès au Centre en annonçant qu’elle n’en resterait pas à ce type de démonstration et avait appelé l’ensemble des patriotes à se mobiliser pour faire reculer le gouvernement et ses représentants.

        C’est donc avec une grande satisfaction que nous avons appris, qu’à l’initiative de France Jamet et d’Audrey LLedo (Conseillères municipales) un rassemblement se tiendrait :

 

le dimanche  25 septembre à 10h30
devant l’entrée du Centre, rue Moulin de Sémalen 
Arrêt de tram Pompignane – Lycée Mermoz

Tenue correcte – Drapeau national et drapeaux de régions

 

     La Ligue tient à rappeler qu’un grand défilé contre le coup d’état migratoire se déroulera dans les rues de Montpellier le samedi 8 octobre de la promenade du Peyrou à la Préfecture (départ 15 h)

Plutôt « qu’entendre le message des français”, mieux vaudrait les écouter…

Votez...

Le billet de Rémy Lebard

    Ce qui est insupportable au lendemain des scrutins à deux tours, c’est la mine déconfite d’un certain nombre de camarades lorsqu’on leur annone que le FN n’a conquis qu’une poignée de communes, zéro départements ou zéro régions. On en a même entendu certains, déclarer qu’ils envisageaient de s’installer dans un pays « européen » d’Amérique du sud pour y créer leur propre communauté tel un Little italy ou un China town. Il faut leur rappeler qu’en 1965 Tixier Vignancour n’avait obtenu « que » 5 % à l’élection présidentielle, ce qui était formidable à l’époque, et que le FN avait mis 12 ans pour atteindre en 1984 son premier résultat significatif aux élections européennes. On ne peut que répéter pour les naïfs que -sauf guerre ou révolution- la caractéristique du corps électoral est la stabilité avec une évolution sur le long terme de 0,5 à 1 % par an. Le meilleur exemple étant la lente dégringolade du parti Communiste français, qui aura mis 40 ans pour chuter de 20 points.

    Le problème du Front national pour les élections à deux tours, c’est que ce parti  n’a pas de réserve et qu’il ne veut pas -ou ne peut pas- conclure d’alliance;  à titre d’exemple, 58% des électeurs du parti de Dupont-Aignan se sont reportés au second tour vers les « Républicains ». Il était dit ici, il y a une semaine, que ceci pouvait changer au-delà de 30 % des voix sur l’ensemble du territoire. Par contre, et à l’inverse de ce que prétendent les commentateurs officiels, la mobilisation de second tour bénéficie autant au Front national qu’à ses adversaires sauf situations particulières liées au charisme de chaque candidat (Marion par exemple). Le FN n’a engrangé aucune région, certes, mais il a recueilli pratiquement 7 millions de voix au soir du 13 décembre, score jamais atteint mais encore très éloigné des 18 millions de voix de François Hollande au second tour de la présidentielle de 2012… c’est loin d’être gagné. Continuer la lecture de Plutôt « qu’entendre le message des français”, mieux vaudrait les écouter…

Voter Front National, un vote de rupture !

RichardTribune[2]

   Signe des temps : sur France Inter dimanche soir, la soirée électorale s’est achevée promptement à 22 h. Absent remarqué, Manuel Valls, toujours si enclin à se mettre en avant, n’a pas pipé mot pendant 24 heures ce qui est un peu surprenant pour le chef de la majorité (???), lui qui assénait, il y a peu, qu’il n’y aurait aucune région pour le Front national.
   Idem pour Nicolas Sarkozy en chute libre depuis plusieurs semaines qui semblait découvrir l’eau tiède en déclarant à propos des Juppé, Raffarin, NKM et consorts, « Ils commencent à m’emmerder, ils ne se sont pas rendus compte que la majorité du pays est à droite… »! Il est vrai que l’éviction de Nadine Morano doit lui laisser un goût amer au vu de la chute électorale de son parti chez les petits blancs.

Continuer la lecture de Voter Front National, un vote de rupture !