Les Assises de l’enracinement

En préparation de cette journée, nous publions tout au long du mois d’octobre une série de textes courts. Ils exposent nos points de vue, le sens de notre action et les valeurs positives que nous entendons promouvoir :

 

Pour une politique de civilisation : survol

Pour une politique de civilisation : un enracinement dynamique

Laïcité particularisme français – Fin de la neutralité religieuse ?

L’esthétisme

L’héroïsme civilisateur

La Subsidiarité, réponse à l’idéologie mondialiste

Primauté de l’Homme sur l’économie

Régionalisme – territorialité – proximité.

 

DES AILES POUR L’AVENIR

Pour une politique de civilisation : survol

 

Le dimanche 29 octobre 2017 se tiendront à la Grande Motte, les premières assises pour une politique de l’enracinement organisées par la LIGUE DU MIDI.

 

Deux séries de thèmes y seront abordées :

 

  • Des valeurs à transmettre
  • Des pistes et perspectives pour l’avenir.

enracinement

En préparation de ce rendez-vous nous allons développer sur notre blog ‘’liguedumidi.com’’, point par point,  les sujets principaux qui seront à l’ordre du jour de ces assises. Une série d’article sera publiée qui abordera chaque sujet en détail. Nous y exposerons notre point de vue et les valeurs positives que nous entendons promouvoir.

Cela permettra à chacun : les invités qui animeront cette journée, les participants, nos lecteurs, nos supporters ; mais aussi nos adversaires de connaître notre point de vue et le sens de notre action.

Nous comptons inscrire cette démarche dans la durée. Nous espérons qu’elle ouvrira un débat parmi les intellectuels, les leaders naturels dans la société et qu’il en résultera un écho auprès de la partie de notre peuple qui se trouve en déshérence idéologique et en recherche d’idéal et de raisons.

 

Valeurs à transmettre

Elles se fondent sur le constat d’une fin de cycle, celui de la décomposition finale de la modernité, du système libéral et de l’organisation politique qui leur correspondait. Elles se fondent également sur l’absence totale d’alternative réelle et sérieuse parmi les forces politiques présentes dans le champ visible. (celui filtré par les médias).

Pourtant le pays demande non pas de simples réformes mais un bouleversement métapolitique de très grande ampleur pour se replacer en regard du logos universel.

Le pays est en attente de recomposition sociale et culturelle et de reconstruction de son identité. Le pays est en attente de la résurgence de ses racines profondes en conformité avec les nécessités contemporaines.

Le système actuel n’est plus réformable, le réformisme est condamné. Le vide idéologique présent offre une opportunité historique de s’emparer du champ des idées et de promouvoir les concepts qui permettront le renouveau.

Cette démarche dépasse la seule LIGUE DU MIDI. Toutes les forces animées de raisons loyales et sincères ont vocation à s’y joindre ; sans exclusives liées au passé. Nous en sommes encore aux premiers ruissellements des idées nouvelles et donc, la grande rencontre que nous ouvrons a vocation à s’inscrire dans la durée pour permettre le grossissement et la convergence des flux.

Des valeurs positives

Si nous ne dénions pas les enseignements de l’Histoire et si nous savons les lire et les interpréter, seul l’avenir nous importe. Pour nous, les querelles nostalgiques liées au passé n’ont pas lieu d’être. Un consensus s’est fait sur l’interprétation de l’Histoire. Qu’on y souscrive ou non, il n’y a pas lieu d’y revenir dans le débat public. Pour nous, ce sujet est définitivement clos.

Nous affirmons que la France n’a aucune vocation impériale ni d’ingérence. Nous ne portons aucun jugement de valeur sur aucun peuple ou religion et nous n’entendons pas promouvoir un modèle universel ni nous poser en arbitre du bien et du mal. Nous sommes contre l’ingérence et pour le droit des peuples à disposer d’eux mêmes. Nous considérons que chacun est bien fondé à défendre ses intérêts propres et à s’organiser chez lui comme il l’entend. Les aspirations des autres peuples ne nous gênent pas tant qu’elles ne portent pas atteinte à notre intégrité. Chacun a droit à sa différence, à son originalité et à vivre selon ses propres conceptions sur le territoire qui est le sien.

Nous considérons en revanche que toutes les cultures, tous les modes de vie et toutes les religions ne sont pas nécessairement compatibles avec les nôtres et que nous disposons d’un droit imprescriptible de nous protéger des invasions, des guerres commerciales, du prosélytisme politique ou religieux d’autres peuples, d’autres cultures ou d’autres religions. Enfin, nous considérons que chaque peuple a le droit de choisir qui peut venir s’installer chez lui et avec qui il entend commercer.

Pour nous, l’usure et la surexploitation du fond naturel, de la terre, de l’air et de l’eau ne peuvent plus durer. C’est donc tout le modèle de production et de consommation qui doit être remis en cause dans une recherche de durabilité et de remise au travail de tous.

Nous considérons d’autre part que contrairement aux modèles matérialistes qui nous sont imposés, notre peuple a besoin d’idéal. Ce ne sont ni les managers, ni les startupers, ni les communicants, ni les porteurs de Rolex où ceux qui semblent avoir réussi qui sauveront le pays.

Le pays a besoin de saints et de héros, de poètes et de visionnaires. Regardez les noms propres  figurant dans le dictionnaire, combien de managers, combien de parvenus, combien de milliardaires ?

Voici donc les grands thèmes qui seront abordés lors de ces assises :

Des valeurs à transmettre

  • Enracinement, identité, sens de la vie.
  • Laïcité spécificité française, fin de la neutralité religieuse ?
  • Sens de la mesure, limite à l’exercice de la puissance.
  • Accomplissement, esthétisme.
  • Héroïsme.

Des pistes et perspectives pour l’avenir.

  • Préservation de nos mœurs et coutumes.
  • Localisme, revivre avec la nature.
  • Ècosophie, limites à l’anthropocentrisme.
  • Primauté de l’Homme sur l’économie.
  • Des ailes pour l’avenir.

«L’enracinement est peut-être le besoin le plus important et le plus méconnu de l’âme humaine. C’est un des plus difficiles à définir. Un être humain a une racine par sa participation réelle, active et naturelle à l’existence d’une collectivité qui conserve vivants certains trésors du passé et certains pressentiments d’avenir. Participation naturelle, c’est-à-dire amenée automatiquement par le lieu, la naissance, la profession, l’entourage. Chaque être humain a besoin d’avoir de multiples racines. Il a besoin de recevoir la presque totalité de sa vie morale, intellectuelle, spirituelle, par l’intermédiaire des milieux dont il fait naturellement partie».

Première racine

Le billet de Thierry Lafronde

PMA

Autocollants vus en ville

Ils l’ont fait ! Fidèles à leurs habitudes d’avancer masqués et d’envoyer des ballons d’essai, le gouvernement en marche a annoncé, via Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, le 12 septembre 2017 vouloir inclure la Procréation Médicale Assistée Sans Père (PMA SP) dans la loi bio éthique de 2018. Devant la bronca générée, tant dans les réseaux sociaux que la plupart des médias, le gouvernement a fait un léger rétropédalage le 15 septembre, avec cette fois le ministre de l’intérieur Gérard Collomb indiquant un glissement dans les dates annoncées et une non priorité de ce sujet sociétal particulièrement clivant, avant de ré attaquer le 18 septembre en faveur de ce projet de loi avec le président de l’assemblée nationale François de Rugy, au service. Souffler le chaud et le froid pour plaire au peuple de gauche et de droite « en même temps » est décidément la marque de fabrique macronienne. Jusqu’à ce que cela finisse par exaspérer l’ensemble du peuple contre lui …

Or ce sujet sociétal est crucial. Il ne s’agit plus de satisfaire des désirs d’adultes consentants comme avec la loi Taubira de 2013 qui a instauré le (pseudo) mariage pour tous et l’adoption possible en prime mais de permettre au nom « de la justice sociale » (sic) la procréation à des couples de femmes lesbiennes et des femmes seules sous l’angle exclusif de satisfaire leur désir d’enfant. Cette réponse fait fi de l’intérêt supérieur desdits enfants. En effet, cela les prive de facto d’avoir un père tant au niveau de la connaissance de leurs origines (50% du capital génétique) que de l’accompagnement complémentaire, affectif, psychique et pratique que tout enfant ayant un père reçoit de facto. L’Etat organiserait par cette loi une profonde injustice pour ces enfants privés délibérément de père.

Tout être humain a besoin de connaître ses origines. « Dis-moi d’où tu viens et je te dirai qui tu es » dit le dicton. La filiation connue est bien la première racine qui nous lie aux deux familles source de notre vie, côté paternel et côté maternel. Cela permet à l’adolescence et à la maturité de se sentir héritier d’un double lignage, que le capital chromosomique atteste, mais que l’éducation au quotidien et la vie familiale développent. Comment ne pas percevoir qu’un enfant a besoin de savoir d’où il vient, quels ont été les métiers, activités, croyances, les contrées visitées, les bonheurs et malheurs de ses prédécesseurs ? Un enfant a besoin de connaître ses véritables racines afin de grandir de façon harmonieuse et confiante. Le priver de la moitié de cet héritage est un crime que seuls des déconstructeurs idéologues peuvent prôner. Il n’en manque pas dans ce monde déboussolé.

Un sondage récent (Opinion Way) révèle le bon sens du peuple de France puisque 77% se déclare pour qu’un enfant puisse connaître ses véritables origines. Ce bon sens et cette réflexion éthique sont largement partagés à gauche où notamment des voix qui portent comme celles de José Bové et de Sylviane Agacinski s’opposent avec cohérence contre cette forme inhumaine et anti BIO de procréation médicale assistée.

C’est pourquoi la Manif Pour Tous (LMPT) est vent debout contre ce projet de loi « PMA Sans Père ». L’annonce de Schiappa a dopé l’affluence pour la cinquième Université d’Été (UE) de LMPT les 16 et 17 septembre 2017 à Étiolles qui a vu le nombre de participants à l’UE LMPT grossir par rapport à l’édition précédente de 2016 (cent cadres à la réunion préalable et 370 participants à l’UE LMPT 2017 selon les organisateurs).

L’équipe LMPT Languedoc Roussillon était une des plus nombreuses à cette UE. Cela parait justifié compte tenu de son expertise, celle-ci a organisé la seconde UE LMPT à Palavas en septembre 2014.

Contrairement à ce que pronostiquaient beaucoup de politiques, sociologues et commentateurs médiatiques, dans tout le spectre politique de la gauche à la droite institutionnelles, le mouvement populaire et sociétal LMPT issu du refus de la loi Taubira, n’a pas disparu des écrans et continue à mobiliser fortement une large partie de la société française. De fait, les trois partis principaux (PS, LR, FN) ont, eux, renoncé cette année à organiser leurs Universités d’Eté, pour des raisons de divisions internes ou d’absence de cohérence dans leurs lignes politiques, alors que le mouvement LMPT a organisé, lui, sa cinquième UE avec efficacité et succès.

L’objectif immédiat de LMPT est de contrer tout projet gouvernemental relatif à une extension de la PMA Sans Père qui prive délibérément de Père un enfant. Pour LMPT le droit à l’enfant ne saurait supplanter les droits des enfants. Du reste, en termes juridiques cela irait à l’encontre de la Convention Internationale des Droits de l’enfant de l’ONU de 1989, signée par la France.

La présidente du mouvement, Ludovine de la Rochère, a résumé cet objectif dans son discours de clôture : « ensemble nous allons empêcher la fabrique d’enfants de père inconnu !». A cet effet, LMPT lance dès le 25 septembre 2017 une campagne nationale de sensibilisation auprès du public présentant la réalité de la PMA Sans Père.

Son objectif ultérieur est d’empêcher la légalisation de la Gestation Par Autrui (GPA) par la France car elle reste une forme d’esclavage contemporain comme le reportage « avec les meilleures intentions » réalisé récemment en Thaïlande et Laos par une équipe LMPT le révèle. Ce reportage vidéo a été présenté an avant-première durant l’UE LMPT. Comme LMPT le prédisait dès 2012, la loi Taubira est bien un engrenage qui après avoir inclus d’emblée l’adoption pour les couples homosexuels, entraîne mécaniquement la PMA Sans Père, puis, à terme, la GPA.

LMPT n’exclue pas de rebattre le pavé massivement si un projet de loi incluant la PMA Sans Père était programmé durant le quinquennat en cours. Ses militants, forts de l’expérience acquise depuis la création du mouvement en 2012, sont particulièrement déterminés à ne pas subir sans agir contre ce qui reste un changement sociétal radical et une rupture anthropologique majeure gommant la traçabilité de la filiation pour les êtres humains.

Les Identitaires ne peuvent qu’adhérer à ce combat sociétal, eux qui défendent l’enracinement, la préservation des coutumes, des usages, de la qualité de vie qui nous ont forgé au cours du temps. Défendre la première racine, à l’origine de la vie de tout être humain, c’est aussi leur combat !

Journée familiale et patriotique catalane

Communiqué :

La Ligue du Midi est heureuse de vous convier à Journée familiale et patriotique catalane qui se tiendra le dimanche 5 juin à Perpignan.

Un covoiturage sera assuré: faites-vous connaître ici

journée du 5 juin 2016

Planning familial : quand Marion ouvre la seule piste par laquelle nous finirons par passer

 

Marion 2

 

Le billet de Guy Rolland

   Quand quelques milliers d’internautes et quand quelques familles des victimes déposeront plainte contre les responsables de ces attentats, formons le vœu que les responsables politiques identitaires, nationaux, souverainistes, finiront par comprendre enfin, pour leur part, que les mises en cause judiciaires à l’encontre des responsables directs de ce qui a pu se passer – presque aussi facilement – soient confiées entre les mains des défenseurs de tous les plaignants possibles. 

Dans cette dichotomie politique où il y aurait des politiciens acceptables d’un côté et des « extrémistes » de l’autre, il faut passer par la Justice pour renvoyer les manipulateurs dominants dans leur camp et leurs pitoyables ouailles dans leur basse-cour. Ces manipulateurs des valeurs de république s’arrogent insolemment le droit de profaner ce qu’ils revendiquent de défendre. On l’a vu quand Hollande s’affiche au côté du Terroriste vainqueur Ben Bella, victorieux de la France gaullienne le 19 Mars 1962. D’aucuns penseront du côté français que le 19 Mars n’est pas une capitulation française. Puisque la république française célèbre cette date. Mais combien savent, du côté français, que l’hymne algérien répète deux fois et nommément le nom de la France comme un pays vaincu ? Et pendant que des illuminés continuent de fantasmer sans fin sur la prétendue horreur de Montoire (Hitler qui appelait Pétain « le vieux renard » ne cessa de répéter que ce fut sa pire erreur) la France officielle ne cesse d’intégrer en son sein des populations qui ne cachent même pas leur dessein de nous réduire en dhimmitude. Un terme que les illuminés en question gagnerait à faire entrer dans leur vocabulaire.

Marion Maréchal montre courageusement le chemin en mettant en question le Planning Familial qui participe de l’éradication de la race des Français de souche au profit d’une arrivée massive et ininterrompue d’allogènes et de surnuméraires musulmans qui remplissent les ventres, les poussettes et les maternités d’un pays arithmétiquement et démographiquement destiné à changer d’identité à un pas un peu plus rapide que celui du changement climatique.

(suite…)