Affaire Ferrand : les questions – le gros doute

 
Le billet de Robert Langlois

Emmanuel MACRON, Président de la République vient de faire parler son Premier Ministre ainsi que le porte parole de son gouvernement pour exposer publiquement sa position dans cette affaire.

La confiance maintenue à FERRAND

        À la question de savoir si le ministre de la Cohésion des territoires peut rester au gouvernement, le Premier ministre a répondu : ‘’Je dis oui, après avoir parfaitement compris, avoir parfaitement conscience de l’exaspération des Français, de leur émotion, de leur agacement.’’

        Pour Édouard Philippe, Richard Ferrand n’a rien commis d’illégal et a fourni des explications suffisantes. En témoigne, selon lui, l’absence de procédures judiciaires. « Un ministre qui serait mis en examen devrait démissionner, il n’y a aucune ambiguïté là-dessus », a déclaré le chef du gouvernement. Échappatoire facile quand on sait que le parquet national financier s’est immédiatement déclaré incompétent et que le procureur de BREST s’est empressé de classer l’affaire dans les 2 heures.

(suite…)