Macron : une baudruche en apesanteur

baudruche

3°) Impostures et mensonges : Monsieur Propre et les conflits d’intérêts

3°) Impostures et mensonges : Monsieur Propre et les conflits d’intérêts

 

        Macron dit vouloir une France à l’abri de la corruption et des conflits d’intérêts; à le voir jouer la comédie sur les plateaux , faire la moue devant les autres candidats, on lui donnerait le bon dieu sans confession…et pourtant !

       L’Emmanuel nouveau n’est pas à un mensonge près ; passé par l’ENA, il y garde de fidèles amis aussi arrivistes que lui, et comparses. On a déja cité Aurélien Lechevallier, organisateur de sa campagne à l’étranger, diplomate. Mais pourquoi Macron se dit il « docteur en philosophie » alors qu’il n’a pas soutenu de thèse ? Pourquoi se dit il ancien de Nor Sup, alors qu’il a échoué deux fois au concours d’entrée ? Mieux, à moins d’être spirite, notre golden boy a déclaré dans une interview à Paris Match, « être en contact régulier avec un intellectuel musulman » à propos de « l’Islam en France ». Vérification faite, le tunisien en question , Abdelwahab Medded était décédé depuis deux ans…

        Le clip vidéo du mouvement « En Marche » pour accompagner Macron dans la campagne présidentielle était sensé montrer la diversité de la population française et son potentiel. En fait, on y a bien vu de la diversité, oui, mais celle d’un montage de vidéos étrangères surtout américaines. Les mondialistes façon Drahi ont certes du savoir-faire mais il y sont allés un peu fort ! Le français est plus subtil ! Quant au meeting de Marseille, la vidéo présentée par « En marche » relevait de l’escroquerie –la salle est au 3/4 vide et l’ennui y est roi- … Le 10 avril 2016 sur France2 Macron avoue 13.000 adhérents pour son mouvement. Il ne s’agissait en fait que de visites sur son site. Face à Dupont-Aignan, lui reprochant, comme ministre, d’avoir laissé la banque Rothschild « transférer des actifs d’entreprises françaises à l’étranger », il ment éhontément en soutenant : « je n’ai pas eu à en connaître !”

        Concernant son patrimoine, ce « financier » est assez flou. Il déclare la maison du couple au Touquet pour 200.000 euros, alors qu’un redressement fiscal l’estime à 1,4 millions d’euros. De 2010 à 2014, année de son entrée au gouvernement, Macron a gagné 3,3 millions d’euros avant impôt. Or en 2014 il déclare posséder 1,2 millions d’euros et 1 million d’euros de dettes. Le 28/10/16 il n’aurait plus que 63.048 euros et ne vivrait qu’avec l’argent de son épouse. Sauf erreur, Macron a les mains trouées ! Voilà quelques entourloupes destinées à échapper au fisc et à l’ISF, mais un aussi mauvais comptable peut il prétendre gérer la France ?

(suite…)

A quand une brigade des incorruptibles à Montpellier?

téléchargement (2)

   Une information vient d’entacher la probité des services de police de Montpellier. Une lettre anonyme qui émanerait d’un policier dénonçant certains collègues bénéficiant de facilités dans certains établissements de la ville. Accusations de corruption pour l’instant sans fondements. Il convient de faire attention car ça ne serait pas une première. Rappelons le cas en 2012 de la BAC à Marseille ou plus récemment la disparition des 52 kilos de cocaïne du « 36 ».

   L’affaire est entre les mains du procureur qui jugera s’il faut mener des investigations. Apparemment ça sera non. Manque de preuves solides… Soit!

   La Ligue du Midi tient à rappeler que deux de ses militants avaient porté plainte en mai 2013 pour des violences avec ITT suite à une agression par des agents de police sur le parvis même du commissariat de police de Montpellier. Les faits avaient été filmés et les auteurs de violences parfaitement identifiés. Malgré ces preuves solides, le procureur avait décidé de classer sans suite…

   Une autre agression sur Montpellier avait été classée sans suite lors de la campagne des régionales en 2010 où une manifestation de la Ligue du Midi avait été attaquée par une cinquantaine de militants antifascistes et de supporters de foot membres des « Armata Ultras ». Toujours par « manque d’éléments » malgré les arrestations en flagrant délit et les aveux complets de trois des agresseurs.

   Par contre, il est amusant d’illustrer le deux poids – deux mesures quand en 2003 des perquisitions avaient été menées chez des militants des Jeunesses Identitaires suite à l’enfarinage de Malek Boutih. Les policiers avaient alors pour ordre de chercher de la farine!!!

   La Ligue du Midi ne prétend pas vouloir apprendre à la justice comment faire son travail mais on sent bien qu’à Montpellier, la magouille règne en maître.