Autisme, dogmes, mensonges et utopies

Autisme, dogmes, mensonges et utopies

Islam%20Modéré[1]

Le billet de Pieter Kerstens

    Durant des décennies, le Royaume-Uni avec l’IRA et l’Espagne avec l’ETA ont connu un terrorisme ayant pour objectif essentiel l’avènement d’Etats indépendants. Si les attentats commis par ces deux organisations avaient pour cibles des objectifs militaires dans leur grande majorité, nombreux furent les civils, victimes innocentes de tueries ou d’explosions aveugles dont le but était de mettre en péril les institutions des états.
    La France a été confrontée elle aussi à d’innombrables attentats durant la période 1956-1963 lors de la guerre d’Algérie et ensuite 30 ans plus tard à ceux commis par le FIS et le GIA. On ne peut donc pas prétendre que ces Etats et leurs gouvernements successifs ignorent les causes et les conséquences du terrorisme, d’autant plus que les services de renseignements, de l’armée et de la police avaient été mobilisés de longues années contre ce fléau. En outre, et depuis longtemps, différents systèmes de protection et de sécurité ont été installés dans le domaine public.

    Tout ceci n’a pas empêché les attentats de Madrid à la gare Atocha en 2004, ni ceux du métro de Londres en 2005, capitale qui comptait plusieurs dizaines de milliers de caméras.

Le mensonge et la crédulité s’accouplent pour former l’opinion

    Alors, malgré ces mesures prétendues « sécuritaires », la France a vécu les assassinats de Mohammed Merah en 2012, puis à Bruxelles ce fut la tuerie du musée juif par Medhi Nemmouche en juillet 2014, ensuite le massacre de Charlie Hebdo à Paris en janvier 2015, suivi de différents assassinats en province, pour aboutir au vendredi « noir» le 13 novembre 2015 à Paris qui totalisa 130 victimes et des centaines de blessés.
    Pourtant, des dizaines de milliers de policiers, CRS et militaires étaient mobilisés par les plans « Vigipirate » et « Sentinelle », sans compter les milliers de vigiles chargés de fouiller les sacs et colis suspects. Et que dire de la multitude de caméras installées partout entre 2005 et 2015 ? Tout ça pour ça ? Le point d’orgue de cette succession macabre fut atteint le 22 mars 2016 à Bruxelles avec les attentats à l’aéroport et dans le métro : 35 morts et plus de 300 blessés, dont 25 sont toujours en soins « intensifs ». Mais comment expliquer cette litanie de massacres d’innocents civils, alors même que ni l’armée ni la police présentes en tous lieux n’ont pu empêcher ceux-ci ? A quoi servent toutes ces caméras, yeux virtuels de Big Brother ? Quel fut le rôle des services de renseignements et d’espionnage ? Où est donc resté le principe de « précaution » ?

    A posteriori, on pourrait dire : « Police partout, sécurité nulle part ! » et un observateur attentif de l’évolution de la délinquance et de la criminalité de conclure : « la Justice baisse les bras, la Police ferme les yeux… ».

(suite…)

Auto-censure des médias belges sur les manifestations pro-jihadistes suite aux attentats du 22 mars à Bruxelles

Auto-censure des médias belges sur les manifestations pro-jihadistes suite aux attentats du 22 mars à Bruxelles

Maelbeeck[3]

D’après le journal Le Peuple de Bruxelles

    Le vice-premier ministre belge Jan Jambon (c’est son nom) homme politique de droite a reconnu que suite aux attentats de Bruxelles, des célébrations de rue et d’incitation au terrorisme ont eu lieu en plusieurs endroits de Belgique et qu’aucun média belge n’a relayé cette information. Il a même affirmé à l’occasion de cette remarque, que la Belgique avait un problème de jihadisme. CNN définit d’ailleurs la Belgique en ces termes : l’un des plus petits pays d’Europe, qui au niveau du continent, constitue la plus grande source par habitant de jihadistes combattant en Syrie et en Irak. Jambon a révélé qu’en février, les services de renseignement belges avaient signalé 451 citoyens jihadistes, mais que le profilage des jihadistes est inefficace.

    Il a  ensuite précisé que les jihadistes viennent de divers horizons, «y compris des médecins, avocats et… criminels de droit commun», et pas seulement de milieux pauvres. Il n’y a qu’un jihadiste sur six qui vienne d’un milieu pauvre en Belgique. Jambon réclame une meilleure coopération pan-européenne sur le terrorisme.

(suite…)

Hommage aux victimes des attentats de Bruxelles !

Hommage aux victimes des attentats de Bruxelles !

 
 - - -
cropped-logo nation1

Service de presse

Hommage aux victimes des attentats de Bruxelles !

Communiqué du 24/03/2016

Après les lâches attentats islamistes à Bruxelles, le Mouvement NATION organise un dépôt de fleurs devant la station de métro MAALBEEK, située Rue de la Loi, pour y déposer des fleurs en hommage aux nombreuses et innocentes victimes.

Que chacun apporte 1 fleur et apportez des drapeaux belges !

SAMEDI 26 MARS A 14 H – RASSEMBLEMENT AU COIN DE L’AVENUE DES ARTS ET DE LA RUE DE LA LOI !

 

N’hésitez pas à aussi venir lire les articles généraux qui paraissent très régulièrement sur notre site www.nation.be

Tel de contact: 0495/735622

Soutenez notre combat : IBAN BE 45 1430 7431 0589 / BIC : GEBABEBB

Nous rejoindre sur Facebook

Nous suivre sur GooGle +

 - - -
C’est la haine anti-blanc qui tue !

C’est la haine anti-blanc qui tue !

Bruxelles

Manuel Valls connaissait
les auteurs des attentats
de Bruxelles…
D’ailleurs dans sa grande préscience, il nous avait mis récemment en garde, dans 6 vidéos intitulées  “Tous unis contre la haine”, à l’encontre de ces petits blancs identitaires qui agressent des arabos-musulmans.
Malheureusement pour lui, la réalité de Bruxelles, après celle du Bataclan et des attentats de janvier 2015, rattrape et dément les fantasmes de l’apprenticaudillo qui tente de nous culpabiliser, pendant que les terroristes nous frappent à leur guise.

Mais les faits sont têtus, car si tous les musulmans ne sont pas des terroristes, tous les terroristes sont des musulmans !

(suite…)

La guerre djihadiste s’installe dans nos rues !

La guerre djihadiste s’installe dans nos rues !

Bruxelles

Communiqué du service de presse de NATION du 15 mars 2016:

Une nouvelle fusillade a frappé une ville européenne !

Cette fois, c’est à Bruxelles que de vraies scènes de guerre ont eu lieu ! Et ceci suite à une perquisition dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Paris.

Et comme par hasard, dans la commune de Forest, connue pour son côté « multiculturel bien marqué »…

On constate encore une fois, malgré les dénégations des hommes politiques et des bien-pensants de gauche comme de droite, que Bruxelles reste une base arrière des terroristes de tous poils: l’extrême-gauche dans les années 80-90, les membres du GIA algérien dans les années 90, les islamistes qui ont assassiné le commandant Massoud en 2001 et aujourd’hui, les djihadistes de l’Etat islamique.

Seules des mesures énergiques de lutte contre le terrorisme et l’islamisme radical, comme celles que préconise le Mouvement NATION, peut mettre fin à ce danger permanent contre  la vie de nos concitoyens !