Abattoir du Vigan : haro sur le lampiste !

(d’après Lenguadoc-info)

Le procès de l’abattoir du Vigan s’est tenu devant le Tribunal Correctionnel d’Alès les 23 et 24 mars. On se souvient du scandale provoqué par le montage vidéo du groupe L 214. Ont comparu les employés Soulié et Estève , le président de la Communauté des Communes Canayer, le salarié Granier, lui, ne s’est pas présenté.

        Ce furent deux journées pénibles où ont été jetés en pâture les plus petits dans l’organigramme, ceux qui travaillaient le plus pour gagner le moins… taillables et corvéables à merci aurait-on dit dans un autre temps.

Mais où est passé Kauffmann ?

        S’il est légitime de n’exonérer personne de sa liberté individuelle, il convient de mieux cerner les différents niveaux de responsabilité et le rôle des autorités publiques telles que la DDPP (Direction départementale de la Protection des Populations). On a beaucoup cité Monsieur Kauffmann directeur de l’abattoir, mais il n’a même pas été convoqué ni en tant que prévenu ni en tant que témoin, alors que son emploi semblait semi-fictif. Cité par le quotidien Midi-Libre le 29 août 2010, le directeur déclarait : « Nos agents ne font pas souffrir les animaux. C’est un aspect sur lequel nous sommes très vigilants ».

(suite…)

Affaire des abattoirs halal: devant la commission d’enquête parlementaire, le Maire d’Alès brise l’omerta !

De Peretti
Les suites de l’action d’Alain De Peretti (Vigilance halal) dans le Gard

    Mr Roustan, maire LR d’Alès, a été auditionné par la commission d’enquête parlementaire suite aux scandales révélés par les vidéos  en camera cachée de l’association L214. Ces vidéos choquantes ont fait le buzz et entraîné la fermeture provisoire de l’abattoir d’Alès ainsi qu’un déchaînement  médiatique qui, une fois de plus était « à côté de la plaque ». En effet l’association L214 est une association de « vegan » c’est à dire végétariens extrémistes voulant nous mettre tous aux légumes et demandant la fermeture de tous les abattoirs.

    Le logo « vegan » sur leur site est sans équivoque et reprends le poing levé de sinistre mémoire et dont la signification gauchiste est évidente. Pour venir en aide à leur idéologie, cette association, chouchoute les médias,  choisit des abattoirs halal, cache soigneusement ce « détail » et se sert des images à des fins de manipulation émotionnelle. Or notre point de vue est que le halal, quand il est introduit dans un abattoir est comme un fruit pourri qui contamine toute la corbeille. J’avais au moment du scandale envoyé une lettre le 15 Octobre 2015 à Mr Roustan lui exposant ces arguments :

(suite…)

Abattoir du Vigan : la Ligue du Midi soutient Vigilance Halal

Abattoir du Vigan : la Ligue du Midi soutient Vigilance Halal

Vestric1[2]

    Comme elle l’avait fait à Alès, la Ligue du Midi tient à apporter, dans cette nouvelle affaire, son appui à Vigilance halal et au Docteur Alain De Peretti. En effet, en plus des animaux, ce sont les éleveurs qui sont les premières victimes de ce genre de pratiques sauvages qui portent atteinte à leur réputation ainsi qu’à l’ensemble de la filière viande. La Ligue du Midi a toujours soutenu que l’explosion de la pratique du halal et l’introduction des “sacrificateurs” et d’un personnel non qualifié dans les abattoirs, conduisaient à une perte de repères dans le respect dû aux animaux et aux consommateurs ainsi qu’à un laisser-aller contagieux avec en toile de fond, la recherche de la productivité à tout prix et l’appât de gains surnuméraires.

   Hasard du calendrier, cette affaire intervient au moment où la municipalité du Vigan accueille à sa demande expresse une dizaine de migrants de la jungle de Calais. On ne saurait trop conseiller à ces édiles de régler leur gestion calamiteuse de l’abattoir avant de prétendre accueillir, à nos frais, la misère du monde entier. On rappellera que le gestionnaire de l’abattoir du Vigan est la Communauté de communes qui comprend la commune du Vigan et dont le 1er vice-président est Eric Doulcier, maire du Vigan, chargé des questions économiques et donneur de leçons.

(suite…)

Michèle Bros, Responsable section Alès, Ligue du Midi, Porte-parole des Femmes en colère

Michèle1[3]

Nos grands-mères se sont battues

Nos mères se sont battues

Pour conquérir leur liberté, la dignité et l’égalité.

Pour le droit de choisir leurs études, leurs conjoints, leurs enfants.

Nous les femmes, nous nous sommes battues et nous battrons encore. Il n’est pas question d’abandonner ces droits et de rétrograder à cause d’une pseudo idéologie politico-religieuse,  absurde, ignorante, abrutissante, castrant aussi bien le “genre” que la cervelle.

Que ces barbares retournent chez eux en amenant tous les Kollabos du gouvernement, du parlement, des autorités morales, des associations et du Medef. Qu’ils amènent aussi avec eux, François H. qui aura démontré durant son quinquennat que sa conception de la femme n’est pas très  éloignée de celle des barbus.

Ils nous ont déclaré la guerre à Cologne, ils l’auront !

J’appelle les femmes de notre région et de notre pays à venir en masse au rassemblement patriote et identitaire de Montpellier

Rejoins tes camarades !

Rassemblement à Montpellier-Préfecture

Samedi 6 février 2016 à 15 h

La Ligue du Midi sur le terrain face aux jihadistes !

Action anti jihadistes à Lunel

Ce vendredi 13 novembre, face à l’horreur islamiste les Français ont compris qu’il ne fallait plus être « Charlie » mais bien MAÎTRES CHEZ NOUS !

La guerre n’est désormais plus un fantasme mais une réalité très concrète. A cause de la politique migratoire inconsciente de ces cinquante dernières années, le champ de bataille ne se trouve pas à des milliers de kilomètres de nos frontières mais bien dans nos villes, dans nos villages, dans nos rues.

Mais si ceux qui veulent aujourd’hui nous imposer leur religion, leur culture, leur mode de vie, croient que nous allons nous soumettre, ils se trompent. L’heure est désormais à la reconquête de nos terres abandonnées depuis trop longtemps. C’est pour cela que les militants de la Ligue du Midi étaient hier en première ligne à Lunel, à Nîmes et à Alès, villes languedociennes où les jihadistes imposent déjà leur obscurantisme.

Ils se croient déjà chez eux ? On va leur rappeler qu’ici c’est notre terre, notre pays !

MAÎTRES CHEZ NOUS !

Action anti jihadistes à Nîmes

Action anti jihadistes à Nîmes