Qui est Georges MERIC, président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne ?

Le billet de Robert Langlois

 

Franc maçon, fils de ministre, héritier socialiste, condamné en 1991 pour fraude à la sécurité sociale, toujours en conflit d’intérêt sur ses affaires immobilières d’établissements de soins et de maisons de retraite financés par le département et pour finir, grand prosélyte local du grand remplacement.

Héritier d’une très belle lignée socialiste

        Franc maçon, il l’est et ne s’en cache pas. Bien au contraire il le revendique. Son grand père était déjà dans la garde rapprochée de JAURES. Son père, André MERIC est né le 14 août 1913 à Toulouse. ce dernier a été élu conseiller général du canton de Nailloux en 1945, puis maire de Calmont en 1955. Elu très jeune sénateur SFIO en 1948, vice-président du Conseil de la République en 1956, puis du Sénat entre 1958 et 1980 et pour finir, ministre des Anciens Combattants de ROCARD sous MITTERAND de juin 1988 à mai 1991.

        C’est dire si le socialisme héréditaire et dynastique lui vient de loin. Chez ces gens on ne partage pas les postes, on garde tout pour soi. La mixité sociale c’est pour les autres. Voilà donc 3 générations que les MÉRIC règnent sur le socialisme local, avantages et prébendes inclus.

Continuer la lecture de Qui est Georges MERIC, président du Conseil Départemental de la Haute-Garonne ?

Faites connaître notre site, partagez !

“Protection fonctionnelle” pour Moudenc, maire de Toulouse, protecteur de l’Iman Tataï

Le billet de Robert Langlois

 

        Jean-Luc MOUDENC, le maire de Toulouse attaque en diffamation Gabriel Robin, une personnalité du Front National et va bénéficier de la protection fonctionnelle (voir plus bas) qui devrait être votée en conseil municipal.

        Voici ce qu’écrivait Gabriel ROBIN (secrétaire général du collectif culture du FN), dans un article publié sur Boulevard Voltaire le 18 novembre 2016 et qui a provoqué tant d’émoi chez cet élu :

‘’ Bref, rien de nouveau sous le soleil dans une ville connue pour ses nombreuses mosquées islamistes, dont les imams ont longtemps servi de supplétifs à des forces de l’ordre aussi débordées qu’abandonnées par les pouvoirs publics. C’est peut-être à ce prix que Jean-Luc Moudenc a acheté la paix sociale et son élection en tant que maire de Toulouse.’’

Continuer la lecture de “Protection fonctionnelle” pour Moudenc, maire de Toulouse, protecteur de l’Iman Tataï

Faites connaître notre site, partagez !

Reconquista !!!

Le billet de Thierry Lafronde

 

La Nouvelle Revue d’Histoire (NRH), dirigée par Philippe Conrad, a organisé un voyage culturel en Espagne, du 6 au 13 mars 2017, sous le thème de la «reconquista ». Le parcours en 8 jours suivit les traces des combats qui durèrent 800 années.

        De la grotte de Covadonga dans les Asturies où le futur roi Pelayo infligea une première défaite aux envahisseurs musulmans en 722 , jusqu’à Grenade avec sa prise historique par les Rois catholiques en 1492, en passant par Ségovie capitale des Rois catholiques au départ, Tolède conquise en 1085 qui fut depuis la capitale de Castille, la légendaire bataille de Las Navas de Tolosa en 1212 près de Cordoue où les rois de Castille et Leon, Aragon et Navarre chargèrent épaule contre épaule  et vainquirent l’émir, pourtant à la tête de troupes plus nombreuses, cette « reconquista » fut longue et laborieuse, connut des hauts et des bas et façonna le peuple espagnol au fer rouge.

Continuer la lecture de Reconquista !!!

Faites connaître notre site, partagez !

Mort des commerces traditionnels : mort de notre mode de vie

Le billet de Robert Langlois

La dévitalisation du commerce traditionnel dans le centre des villes moyennes fait du bruit jusqu’en Amérique. C’est en effet le New-York Times qui vient de consacrer un article à l’abandon du centre ville d’ALBI.

        Les américains sont choqués, ils pleurent la France traditionnelle, celle qu’ils ont aimée. L’ami de D. TRUMP ne vient plus à PARIS, le journaliste du New-York Times pleure sur ALBI et sur la fin d’un monde qui l’avait enchanté.  À New-York on s’alarme, ici on s’en fout. DELGA qui pourtant vient de ce monde ne doit même plus savoir ce qu’il s’y passe. Son monde n’est pas le nôtre, notre monde n’est plus le sien. Elle ne sert strictement à rien…

        À tous les étages nos élus fictifs plastronnent, président, parlementent, touchent des indemnités, achètent la paix sociale, arrosent “à tout va”, bouffent des budgets et s’en foutent.

Continuer la lecture de Mort des commerces traditionnels : mort de notre mode de vie

Faites connaître notre site, partagez !

Macron : Jules Ferry, François Mitterrand, Molière et Armande Béjard


Le billet de Jean Lacroix

Certains reprochent amèrement à Emmanuel Macron d’avoir parlé de crime contre l’humanité pour qualifier la présence française en Algérie durant plus de 130 ans. Nous ne hurlerons pas avec les loups. Nous essayerons au contraire de comprendre ce qui justifie la saillie de notre candidat à l’élection présidentielle. Nous refusons d’y voir, comme on a pu le dire, la quête intéressée des voix des « quartiers réputés défavorisés » ; des quotas de visa revus à la hausse, pour les familles Algériennes du bled, suffisaient seuls à l’achat de tels suffrages. Pas besoin d’en rajouter.

Nous pensons que c’est dans la généalogie de la pensée morale d’Emmanuel Macron ; et sans doute dans son surmoi socio-libéral, qu’il faut aller chercher explication. François Mitterrand, Jules Ferry et Emanuel Macron, appartiennent à la même veine historique, celle de l’ Intelligentsia libérale de gauche. Un courant politique toujours prompt à l’indignation morale mais dont les membres demeurent résolument spectateurs engagés du phénomène inexorable de l’accumulation du “Capital mondial” : Marx non merci. Progressiste, il existait déjà avec ses contradictions en 1870. Complices de ceux de droite, les Versaillais de gauche, firent fusiller plus de 7000 infortunés Communards patriotes, en arrêtèrent 43 000 et en déportèrent 4 600. On situe même l’origine de ce courant sous Louis-Philippe, l’Orléans. Désabusé et en exil, notre dernier Roi aurait dit « la République a bien de la chance. Elle au moins, elle peut fusiller !». Continuer la lecture de Macron : Jules Ferry, François Mitterrand, Molière et Armande Béjard

Faites connaître notre site, partagez !

Pour une contre-offensive culturelle identitaire

Olivier Roudier à la Tribune

“La désislamisation” au palais des Congrès de Béziers (04-03-17)

        Le samedi 4 mars se sont tenues à Béziers les “assises de la désislamisation”, concept novateur qui devrait permettre de dégager une panoplie de mesures concrètes, prêtes à être mise en œuvre très rapidement en cas de bouleversement politique.  Parmi une douzaine d’intervenants, Olivier Roudier a défendu la position identitaire et proposé une dizaine de mesures dans le secteur de la culture au sens large… Interrompu à de nombreuses reprises par les applaudissements des 300 participants Olivier a quitté le pupitre sous une ovation “debout”. La quarantaine, père de famille, natif de Béziers,  il aura été, par ses propos incisifs et chargés de poésie, la révélation de cet événement.
Pour une contre-offensive culturelle identitaire.

(Texte intégral d’Olivier Roudier –Ligue du Midi-)

 

        Porte-parole de la Ligue du Midi, laissez-moi tout d’abord remercier les organisateurs de ces assises d’avoir permis de faire entendre la voix des identitaires d’Occitanie.

        D’ordinaire, c’est dans la rue que la Ligue du Midi combat l’islamisation. Aujourd’hui ce sera sur le terrain des idées que nous livrerons bataille puisque je vais tâcher de dégager quelques pistes pour une contre-offensive culturelle. Car nous sommes réunis aujourd’hui pour enrayer un phénomène que nous constatons tous, tous les jours : l’islamisation de la France et du reste de l’Europe… En à peine deux générations la menace a surgi et progresse irrésistiblement avec la complicité des oligarchies.

        Ce bouleversement est beaucoup plus inquiétant que la foudroyante conquête arabo-musulmane des VIIe et VIIIe siècle, car, à l’époque, les Européens avaient une forte conscience d’eux-mêmes et la volonté farouche de le demeurer, ainsi qu’une capacité démographique qui a permis de limiter puis de repousser l’invasion. Aujourd’hui, nous assistons à la pire des invasions reposant sur le déversement démographique migratoire.

        Il ne faut pas non plus perdre de vue que la diaspora musulmane en Europe se sent reliée à l’ensemble du monde musulman, un monde en plein essor fort d’un milliard trois cents millions de personnes… Un monde que l’islam dénomme la «ouma», une ouma constituée par dessus les frontières en ne tenant compte d’aucune d’elles.

Continuer la lecture de Pour une contre-offensive culturelle identitaire

Faites connaître notre site, partagez !